Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 08:08

Bunkerglnf1

 

Le Bunker a parlé, le 2 septembre 2011, sur quatre pages, dans un billet verbeux et venimeux à souhait.
Mine de rien, on en sait maintenant un peu plus sur toi, cher Docteur Folamour.
D’abord,  tu lis nos Blogs. Eh oui ! Ça t'excite ce qu'on dit ici sur toi.

Je veux dire par-là qu’au lieu de provoquer chez toi une saine introspection comme ce serait le cas pour tout un chacun, cela attise, au contraire, ton mépris, ce plaisir morbide teinté de paranoïa qui éclate au fil des lignes.

Je ne te ferai donc pas ce « plaisir » d’en rajouter une ligne de plus...sur ce registre.

Non, ce qui te fait vraiment plaisir, et tu le dis de manière appuyée, c'est l’admirable et indéfectible soutien à ton égard de nos Frères Africains.

Tu nous sers là une bonne piste que nous avions un peu laissé à l’écart et qui maintenant revêt toute son importance...

Mais, Chut ! tu n'as pas besoin de savoir.

Revenons plutôt à ton billet.

Ce qui t'exaspère au dernier degré (au 33ème, si je puis dire !), c'est que, à ton insu, dans le strict cadre de la maçonnerie, en Loge, en Chambre du Milieu, des Francs-Maçons se permettent de prendre des décisions pour t'écarter, faire voter des motions d'émancipation, distribuer des tracts, signer bientôt des pétitions, et font des pieds-de-nez à tes mercenaires de la dernière heure.

Et à nous, tout ça, ce vent nouveau, ça nous fait vraiment très plaisir !

Remarquons que ton billet leur était sans doute destiné, à tes demi-soldes, car vu les évènements, ils doivent sérieusement avoir besoin d'être regonflés tes faux Grands Prêtres Provinciaux.

Plus sérieusement, mes Frères, il nous faut porter le fer encore plus loin et demander ton EXCLUSION définitive de notre Association (voir l'article du 13 août de notre cher Frère Eclair Malanterne) puisqu’on ne te reconnait plus comme tel, qu'on te le dit, qu'on te l’écrit, et qu'on le vote.

Discuter des modalités de ton exclusion serait fastidieux, mais je crois, d'après les Statuts et Règlements de la GLNF que tu pourras ensuite demander ta réintégration (Article 10-2-4 du Règlement Intérieur) !  Long is the road...

La semaine prochaine sera, sans nul doute, riche en événements, et, peut-être en affrontements ?

J’étais très loin de penser, en entrant en maçonnerie, qu’un jour il me serait nécessaire de me « colleter » ainsi avec d'autres Frères.



Repost 0
Published by Pierre de Taille - dans Paroles de FF
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 17:00

Boucq 01 1024x768

Quelle désespérance chez cet homme, mes Frères !

 

La dernière (!) Brèves (!), de 4 pages tout de même, écrite par le profane François Stif. nous attriste profondément en ce qu’elle révèle un niveau d’incompréhension pathétique de la Maçonnerie difficilement soutenable pour un Franc-Maçon.

 

En même temps, elle révèle des artifices de manipulations dignes de Dictateurs honnis par tous les peuples de la Terre. Après tout, c’est peut-être cela son ambition ?

 

En prenant le recul nécessaire pour étudier la prose de ce profane égaré en Maçonnerie, il en ressort une impression troublante, comme l’expression d’un délire mal assumé, comme si en lisant blanc, il fallait comprendre noir et inversement...

Procédé manipulatoire au possible.

Aussi, tentons de rétablir les faits déformés par cette missive de l’ex Guide auto-déclaré ; non pour lui donner de l’importance mais pour contrecarrer ses plans machiavéliques.

Mais, également, donnons une autre version aux Frères moins informés.

 

Nous le savions, François Stif. n’est entouré que d’« ennemis » :

  • La première vague d’exclus de décembre 2009
  • L’association FMR et son Président
  • Le collectif Myosotis et les blogs
  • Le Suprême Conseil pour la France du REAA
  • Le Grand Prieuré Rectifié de France
  • Le Grand Chapitre Général de France pour le RF
  • Les anciens « dignitaires », exclus pour la plupart
  • Les Grandes Loges Régulières (10 % à ses dires !) dont la GLUA
  • Etc....

Il ne manque plus que le GADLU !

Exploit sans précédent, l’Ex Guide auto-déclaré a pratiquement réussi à faire l’unanimité des Francs-Maçons autour du globe contre lui et ce qu’il représente...

 

Dans ce contexte paranoïaque de fin de règne, le voici qui s’imagine la GLNF prise d’assaut par des « émeutiers » employant « des méthodes professionnelles de déstabilisation », des Frères « pris en otages » et subissant des « appels à l’intimidation », une « campagne de déstabilisation » orchestrée par les « responsables du Suprême Conseil pour la France du REAA et du Grand Chapitre Français », des Frères « qui déshonorent, calomnient, insultent, appellent à la violence, à la défiance contre la Justice et l’Etat » et qui « affichent du mépris pour certaines Grandes Loges Sœurs »,...(sic)

Là, tout n’est que troubles, insinuations, désordres, agitations, émeutes, calomnies, déstabilisations, manquements importants à l’éthique maçonnique, discrédit, tentatives de main mises, outrages, plan de démembrement, tentatives de confusion et de dénigrement,...(sic)

Là, tout n’est que complot de l’intérieur comme de l’extérieur !

 

Rappelons que c’est François Stif. qui, par ses manquements répétés à l’éthique maçonnique, a provoqué ce vaste mouvement de protestation légitime.

C’est lui qui a provoqué la mise au ban de la GLNF par la Franc-Maçonnerie régulière et affiché du mépris pour certaines Grandes Loges comme celles de Belgique et du Luxembourg.

C’est lui qui s’est illustré par des méthodes de voyous en falsifiant son courrier de rupture envers la Grande Loge Unie d’Angleterre.

C’est encore lui qui a déshonoré des Frères, qui les a insulté - preuves écrites et sonores à l’appui -, qui a mis sur la place publique des noms de Francs-Maçons et allègrement mélangés les genres entre le monde maçonnique et le monde profane, ses « affaires » et celles de la GLNF.

C’est encore lui qui a procédé à une vague sans précédents d’exclusions, de radiations et de dénigrements insultants pour des Frères à la carrière respectable.

C’est toujours lui qui, en catimini, a suscité des promotions injustifiables, des nominations illégales et flatteuses, souvent suivies d’inexplicables rétrogradations de ses propres valets.

C’est toujours lui qui, dans une tentative désespérée de se maintenir au « pouvoir », a multiplié les procès, les appels, les procédures et manipulé des artifices juridiques pour retarder le plus possible les échéances de la Justice.

C’est encore lui qui utilise des procédés de déstabilisation en menaçant les Vénérables Maîtres en amont des Cérémonies d’Installation, avec ses directives anti-initiatiques orchestrées par son fidèle serviteur, et son avocat de surcroît, Jean-Michel Balo....

C’est de nouveau lui qui sème le trouble en créant un avatar d’association « pour la régularité et la reconnaissance », histoire de semer la confusion et tenter de discréditer l’Union des Loges Régulières de France.

 

Il nous faut mettre fin à la construction délirante de cet édifice profane dont le ciment repose sur la haine de l’autre et de soi-même, l’agitation de la peur et de la menace despotique, et, plus grave, la destruction de notre Fraternité.

Mes Frères, nous ne devons pas laisser plus longtemps un profane entraîner des Francs-Maçons vers le renversement de leurs propres valeurs.

 


Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Actualités GLNF
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 13:45

chainebrisée

 

 

Mes Frères, notre chaîne d'union a été brisée du fait d'un seul homme.

Nous devons réagir...

A l'instar de certaines Loges déterminées, voilà qui pourrait être une initiative nous permettant de redonner le véritable pouvoir aux Loges, à l'expression des Frères et retrouver une dignité de Franc-Maçon ! 

 

 

Nous, Vénérables Maîtres de toutes les provinces de la GLNF,

  • Après avoir réuni une Tenue exceptionnelle et d’urgence appelée à statuer disciplinairement sur le cas du Grand Maître François Stif., membre de droit de notre Loge,
  • Ayant constaté les multiples manquements de la part du Grand Maître François Stif. à la Constitution, aux Us et coutumes, à la Règle en douze points et aux obligations du franc-maçon,
  • A l’issue d’un vote juste et parfait, effectué selon les Us et Coutumes à bulletin secret,


En vertu des pouvoirs disciplinaires qui nous ont été octroyés et ayant constaté la réalité des faits, leur réitération et amplification sur plusieurs mois depuis le 04 décembre 2009, notamment ceux liés à l’Article 16.1 des Statuts et Règlement Intérieur de la GLNF - édition 2009, repris ci-après : 

Tout membre de la Grande Loge Nationale Française dont le comportement serait contraire à l’éthique maçonnique s’expose à des mesures de suspension à titre conservatoire et/ou disciplinaire. 

Il en serait ainsi notamment de tout manquement à l’honneur, à la délicatesse, à la probité ou à la dignité, ou trouble caractérisé au sein ou à l’extérieur de l’Association ou de nature à compromettre le fonctionnement harmonieux de l’Association ou à nuire à son image, ou de tout manquement au respect des Statuts et du Règlement Intérieur de la Grande Loge Nationale Française, ainsi que de toute violation des serments et de tous agissements pouvant porter atteinte à la dignité de l’Association et de ses membres.

Article 16.1 Livre IV - Principes, Règles, Procédures et Sanctions disciplinaires - Statuts et Règlement Intérieur de la GLNF - édition 2009

 

Déclarons que le Grand Maître François Stifani matricule 24764 est exclu définitivement de nos Loges.

 

Il en sera avisé par courrier Recommandé avec accusé de réception.

Cette mesure sera transformée en exclusion par la GLNF lors d’un prochain vote souverain.

Le dossier des pièces est à la disposition de l’intéressé auprès du Secrétaire des Loges.

 

Nous rappelons que cette mesure s’appuie sur les Statuts et Règlement Intérieur de la GLNF énonçant les dispositions relatives au Vénérable Maître des Loges.

Ainsi, il est rappelé que « le Vénérable Maître exerce, en outre, les pouvoirs disciplinaires dans le respect des dispositions édictées dans le Livre IV, ..., du Règlement intérieur.

Il peut refuser d’admettre dans sa Loge un membre dont la présence pourrait troubler l’harmonie de la Loge, en conformité avec l’article 16.2.1 (&3) du présent Règlement Intérieur ».

Il participe à l’exercice de son pouvoir disciplinaire notamment ceux relevant des articles 16.4 et 17.1 du Règlement Intérieur de la G.L.N.F.

 

Pour diffusion et ampliation.

Repost 0
Published by Sturm und Drang - dans Actualités GLNF
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 23:06

ULRF

 

Comme nous vous l’avons annoncé dans un article précédent, l’Union des Loges Régulières Françaises prend son essor.

Cette nouvelle association s’est dotée de statuts, d’une Charte constitutive, d’objectifs précis et d’un Site internet dédié accessible depuis : http://ulrf.over-blog.com/

 

Il est proposé aux Frères de la GLNF d’adhérer par voie de Loge ou de façon individuelle.

 

Les objectifs de l’Union des Loges Régulières Françaises, décrit ci-après de façon synthétique, sont :

  • La sauvegarde de la Régularité destinée à préserver le dépôt traditionnel de la spiritualité propre à la franc-maçonnerie exprimé au travers de ses Rites
  • La reconquête de l’estime et de la reconnaissance internationale
  • Le maintien en France d’une obédience maçonnique respectant les principes de sa charte fondatrice.

Rien n’empêche un Franc-Maçon et/ou une Loge d’adhérer à l’ULRF tout en restant adhérent à la GLNF.


L’idée qui sous-tend cette création est de préparer le terrain à la montée en puissance rapide d’une Obédience régulière si la Justice ne nous permettait pas de mettre un point final à l’aventure de l’Ex Guide auto-déclaré démissionnaire parjure.

 

Il nous semble que cette initiative se doit d’être soutenue par tous les Frères de la GLNF.

En effet, face aux incertitudes de toutes sortes sur l’avenir de notre obédience, l’ULRF concrétise la volonté et la pugnacité des Frères face à une adversité ayant dévoyée les valeurs de la Maçonnerie régulière et pervertie l’essence même de notre Fraternité.

 

Il est temps que la parenthèse malheureuse François Stifani se termine !

 

 


PS : L’adresse du blog Myosotis Lutèce vient de changer.

N’oubliez pas de l’enregistrer !

Fraternellement.

http://www.myosotislutece.org

 

 

Repost 0
Published by myosotislutece - dans ULRF
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 00:32

lettreauxFF

 

Un Vénérable Maître de la Province Brie-Champagne a adressé à ses Frères un courrier qui présente de façon synthétique l'historique de la crise de la GLNF, la situation actuelle ainsi que diverses options de sortie de crise, et notamment l'adhésion à l'Union des Loges Régulières Françaises.

Il nous semble que ce texte peut contribuer à ouvrir un débat constructif au sein des Loges de façon contemporaine aux Installations des Vénérables Maîtres qui ont débutées.

Ce texte est long (difficile de faire plus concis lorsque l’on relate près de 20 mois de crise !) mais mérite amplement une lecture attentive de votre part.

Fraternellement

Myosotis Lutèce

 

 

Mes Très Chers Frères,

 

Fondée en 1913 par un groupe de Frères en désaccord avec le Grand Orient de France, la GLNF, comme tout corps constitué a traversé au cours de son histoire un grand nombre de difficultés.

 

Pour autant, la crise qu’elle subit depuis bientôt 21 mois est sans précédent, car il ne s’agit pas d’une hypothétique lutte pour le pouvoir, mais d’une crise institutionnelle qui trouve ses racines dans la modification des Statuts de 1997, lorsque l’ensemble des pouvoirs dévolus à la Grande Loge (c'est-à-dire aux Frères par l’intermédiaire de leurs représentants) fut entièrement transféré entre les mains du Grand Maître.

 

Cette crise s’exprime aujourd’hui notamment par l’entrisme de l’obédience sur l’Ordre. Structure administrative initialement conçue pour permettre à l’Ordre maçonnique de s’exprimer dans les Loges, l’obédience a progressivement supplanté leur autorité et celle des Vénérables Maîtres, notamment par la mise en place au sein des Provinces d’une structure hiérarchisée où le Vénérable Maître pourtant reconnu comme seul Chef de l’Ordre a vu sa Loge reléguée au dernier niveau.

 

La crise

Il n’entre pas dans mon propos de retracer l’historique de cette crise.

On peut simplement se souvenir que son fait générateur a été la réunion du Souverain Grand Comité du 24 décembre 2009, au cours de laquelle plusieurs Officiers Nationaux ont adressé à François Stifani une série de questions qui leur a valu leur suspension, leur radiation ou qui a entraîné leur démission, comme pour Marc Dot., las d’attendre depuis ce 24 décembre 2009 un Conseil de Discipline sans cesse reporté.

 

Le 25 mars 2010, fait sans précédent dans l’histoire de la GLNF, l’Assemblée Générale a refusé d’approuver les comptes de l’exercice précédent et a refusé de voter le budget et les cotisations 2010-2011.

Une longue bataille juridique s’est ouverte qui a conduit à l’annulation de cette AG et à la tenue le 16 octobre 2010 d’une Assemblée Générale « pluri-délocalisée ».

Annulée en première instance par le Tribunal de Grande Instance de Paris, elle a fait l’objet de la part de François Stifani d’un appel dont l’arrêt devrait être rendu dans les prochaines semaines.

 

Dans le même temps, l’opposition à François Stifani s’est structurée autour du collectif FMR-Myosotis qui a organisé en février 2011 les Assises de la Refondation à Montreuil et publié quelques semaines après « le Livre Blanc de la Refondation de la GLNF », document de réflexion et de propositions sur la nécessaire évolution de l’obédience.

 

Au préalable, sur la base d’une lecture discutable des Statuts, François Stifani avait démissionné de sa fonction de Président du Conseil d’Administration le 21 janvier 2011, tout en prétendant conserver son mandat de Grand Maître.

 

La carence d’organe de direction à la tête de la GLNF a entraîné la nomination de Maître Legrand, mandataire ad hoc, dont la mission fixée par le TGI consistait à gérer l’association et à organiser une Assemblée Générale en vue de désigner le prochain Grand Maître.

 

En mai 2011, quinze Grands Maîtres Provinciaux, nommés par François Stifani, relevant la démission de François Stifani de sa fonction de Président du CA, ont publiquement fait le constat, comme les Juridictions du Rite Français, du Rite Ecossais Ancien et Accepté et du Rite Ecossais Rectifié de sa démission concomitante de son mandat de Grand Maître.

Ils ont été suspendus par François Stifani, et trois d’entre eux ont depuis été radiés de la GLNF.

 

Au plan international, de nombreuses Grandes Loges amies se sont émues des difficultés rencontrées par la GLNF et ont, dans un premier temps fait part de leur inquiétude à François Stifani.

La situation de notre Obédience, s’étant à leurs yeux dégradée, les Grandes Loges étrangères suivantes ont décidé de suspendre provisoirement leurs relations avec la GLNF : Grande Loge Régulière de Belgique, Grande Loge de Luxembourg, Grande Loge Suisse Alpina, Grand Orient d’Italie, Grande Loge de Turquie, Grande Loge du Massachussetts, Grande Loge de Nova Scottia, Grande Loge d’Ecosse, Grande Loge d’Irlande, Grande Loge Unie d’Angleterre.

 

En ce qui concerne les trois dernières (et notamment la GLUA, qui dans notre système international de reconnaissance de la Régularité est l’Obédience, qui par son ancienneté fixe le droit maçonnique), elles ont convenu d’une réunion commune le 14 septembre 2011 pour envisager de retirer définitivement leur reconnaissance à la GLNF.

Cette décision serait immédiatement appliquée par l’ensemble des Grandes Loges Régulières de part le monde et la France deviendrait alors un pays sans obédience Régulière et Reconnue.

 

Néanmoins, cette décision quasi-inévitable risque d’être considérée comme un non-évènement, puisque François Stifani avait pris l’initiative de répondre à cette suspension des Loges britanniques annoncée le 21 juillet par la publication d’un courrier du 14 juillet par lequel il suspendait les relations avec la GLUA.

Il faut souligner que depuis 1813, une telle mesure à l’encontre de la GLUA n’avait jamais été prise par une obédience régulière.

 

A ce jour, et dans la mesure où il ne mentionnait ni délai ni condition de retrait de cette mesure, on peut considérer que la GLNF est devenue de fait une obédience non reconnue.

Au-delà de sa portée symbolique, ce retrait ne peut que toucher fortement tous ceux qui ont fait le choix de travailler au sein de la GLNF, parce qu’elle était l’expression de la Régularité maçonnique.

 

Cette perte de la Reconnaissance emporte des conséquences pratiques, comme l’impossibilité d’être reçu dans une Grande Loge Régulière étrangère et la difficulté que pourront rencontrer à moyen terme les Frères membres de Juridictions comme le Suprême Conseil du REAA ou la Grande Loge des Maîtres Maçons de Marque, pour lesquels l’appartenance à une obédience régulière est un pré-requis incontournable.

 

Quelle est aujourd’hui la situation de la GLNF ?

Si, au plan maçonnique, la GLNF est totalement isolée, elle est au plan civil gérée par un mandataire ad hoc. Sa mission (éventuellement renouvelable) a été prorogée jusqu’au 31 octobre 2011, date à laquelle elle devrait avoir organisé une Assemblée Générale.


Au plan financier, l’obédience se porte très bien, puisqu’elle dispose, selon Thierry BELLOT, commissaire aux comptes désigné par le mandataire, de ressources suffisantes, supérieures à une année pleine de cotisations pour continuer à fonctionner sans difficulté et sans rentrée financière pendant les prochains mois.

 

Au plan des effectifs, il semble qu’elle n’ait pas souffert de cette crise et que ceux-ci se soient maintenus aux alentours de 43 000 membres.

 

Quelles perspectives ?

Le 8 septembre 2011, la Cour d’Appel de Paris procédera à une nouvelle mise en état de l’affaire dont elle est saisie.

Elle pourrait rendre son arrêt sous quinzaine.


Trois questions lui sont posées : l’Assemblée Générale du 16 octobre 2010 est-elle conforme au droit, la dichotomie des fonctions entre Président de l’Association et le mandat de Grand- Maître est-elle conforme aux Statuts, enfin quel serait le périmètre du collège électoral appelé à voter sur les comptes 2009 et le budget et les cotisations 2010-2011 dans le cas d’une annulation de l’AG ?

Selon toutes probabilités, la Cour devrait annuler l’AG du 16 octobre 2010.

Il n’est en revanche pas certain qu’elle se prononce sur les deux autres points.

 

En fonction de la portée de son Arrêt, deux grandes hypothèses se présenteront :

1- La Cour confirme la validité de l’AG : le budget est accepté et les cotisations sont immédiatement exigibles.

2- La Cour infirme la validité de l’AG, mais confirme (ou ne se prononce pas) sur la possibilité de séparation des fonctions : François Stifani reste Grand Maître jusqu’en décembre 2012.

Une Assemblée Générale maîtrisée par François Stifani est organisée et la crise risque de perdurer.

   

A moins d’une réponse favorable aux trois questions posées, François Stifani sortira vainqueur de cette confrontation juridique, et la situation reviendra globalement au statu quo ante.

 

Une alternative est toutefois en train de se mettre en place. A l’initiative de nombreux Frères de tous horizons et de tous Rites, s’est constituée l’UNION DES LOGES REGULIERES FRANCAISES.

Il s’agit d’une association 1901 ouverte à tous les Membres et à toutes les Loges de la GLNF et dont l’objet est de mettre en œuvre les conditions de retour à la Régularité.

Y adhérer ne remet pas en cause son appartenance à la GLNF, puisque dans le droit Français, auquel sont soumis les Statuts de la GLNF, rien n’interdit d’être simultanément Membre d’une association quelconque, qu’elle soit sportive ou de toute autre nature.

Cette Union s’inscrit dans un processus prioritaire de refondation de la GLNF à partir de l’intérieur, mais s’il apparait que les décisions de justice à venir n’autorisent pas cette option, elle s’inscrira alors dans une démarche de sortie de la GLNF.

Son adhésion suppose l’adoption par chaque Loge d’une déclaration de principe, qui consacre notamment la suspension provisoire des liens maçonniques avec la GLNF.

 

Depuis le 21 juillet 2011, cette rupture s’impose d’autant plus que la politique menée par les dirigeants de l’obédience ont conduit à la perte de notre Reconnaissance internationale. Cette déclaration met en avant le fait que désormais, seules les Loges portent les critères de la Régularité.

Il s’agit également d’adresser un signal fort aux obédiences étrangères, pour que, quelles que soient les décisions de justice à venir, la Reconnaissance puisse être restituée aux structures qui auront ainsi marqué leur attachement à la Régularité maçonnique.

Adhérer à cette déclaration n’implique en rien une démission individuelle ou collective de la GLNF, mais consiste une mesure symbolique de défiance à l’égard d’une direction qui se trouve aujourd’hui largement désavouée.

 

C’est cette déclaration que je vous proposerai de voter lors de notre prochaine réunion. Pour qu’elle soit valablement enregistrée, elle devra faire l’objet d’un vote favorable, conforme à la Tradition maçonnique des deux tiers des Maîtres de la Loge.

Dans le cas d’un vote favorable, les conditions de travail de notre Loge ne seraient en rien modifiées. Seule la prééminence des structures provinciale et nationale seraient remises en cause, sans pour autant que les informations concernant notre Loge cessent de leur être transmises, en leur seule qualité d’organes d’enregistrement des évènements et de la vie de notre Loge.

 

Dans les semaines qui viennent, nous saurons s’il est encore possible de ramener la GLNF sur les chemins de la Régularité, dont la Loge sera le cœur.

Cette option passe clairement par le départ de François Stifani.

 

Si en revanche, les conditions lui étaient données de se maintenir en place jusqu’en 2012, voire même jusqu’en 2017, et lui permettre ainsi de faire perdurer un système opaque, privilégiant les SCI et les sociétés satellites, au détriment des Frères et des Loges, chacun pourra ou devra s’interroger sur son appartenance à une organisation dont il me semble à titre personnel que la Maçonnerie n’est pas l’objet, mais l’alibi.

 

Comme vous le constatez, le choix qui s’imposera à chacun d’entre nous dépasse largement la simple question du paiement des cotisations.

 

Au-delà de la question de la personnalité de son principal dirigeant - largement contesté aujourd’hui par ses plus proches collaborateurs, comme Claude Charbonniaud, Ancien Grand Maître ou Jean-Claude Tardivat, ancien Député Grand Maître -, et au-delà des dérives de tous ordres, connues ou à connaître, la question à laquelle chacun d’entre nous devra répondre en conscience s’inscrit dans un double contexte qui peut rendre pour certains le choix difficile.

 

L’amalgame qui a été fait ces derniers mois entre l’Ordre et l’obédience a pu induire une grande hésitation chez certains.

Il faut ici rappeler que les serments pris par chacun d’entre nous le sont au titre de l’Ordre et ne concernent en aucun cas l’obédience, ni les hommes qui la dirigent. Considérer cela serait faire passer la Maçonnerie du rang de société philosophique à celui de secte.

 

Je suis conscient de l’importance de la décision qui vous échoit.

Décision difficile, car elle est de nature à nous remettre individuellement en cause.

Décision majeure, car elle nous engagera collectivement.

 

Je souhaite pour ma part que la décision qui sera prise soit le reflet de la position du plus grand nombre de Frères. Je ne saurais trop insister sur l’importance de cette décision et sur la nécessité de la présence de chacun d’entre vous, quelle qu’ait pu être ces derniers mois votre assiduité à nos Travaux.


Je souhaite enfin que nous puissions échanger sereinement sur les constats et les options que je viens de vous livrer en m’obligeant à la plus grande objectivité, dans l’intérêt premier de notre Loge.

 

 

Courtoisie du Blog Myosotis BBC - Anaxagore

Repost 0
Published by myosotislutece - dans Actualités Loges
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 08:00

Fossoyeursglnf

 

Voici une Lettre qui laisse transparaître toute la profondeur de la blessure occasionnée tant par François Stifani que par ses zélés et serviles spadassins provinciaux.

Elle fait suite à l’envoi des « directives provinciales » en vue des installations à venir.

Elle nous indique, par-delà les mots d’un cœur saignant, que la Refondation de notre obédience passe certes par une remise à plat des imperfections de nos règlements et de notre structure associative, mais également par un travail sur le lien qui nous unit en tant que Franc-Maçon. En toute lucidité...en pleine clairvoyance.

 

 

Lettre ouverte aux Fossoyeurs de la Franc-maçonnerie

Dès septembre, l’année maçonnique reprend ses droits avec l’installation des nouveaux Vénérables Maîtres et de leur collège.

C’est aussi l’occasion d’augurer une nouvelle période de travaux, de formation des Frères, quel que soit leur grade, et d’entrevoir de constructives perspectives pour l’avenir de la Franc-Maçonnerie.

Celle-ci a été mise à mal par des profanes qui déguisés en Franc-Maçons ont créé et perverti un système à leur propre avantage.

Aujourd’hui que leurs privilèges sont contestés, que leur gouvernance calamiteuse a été dénoncée, et que les principales Grandes Loges les ont condamnés, ils osent encore sortir du bois en montrant les crocs.

Ces « bas-loups » de bas-étages imbus de leur vanité et de leur suffisance menacent les Loges souveraines à la veille d’une des plus belles cérémonies dans la vie de nos Frères.
Honte à eux !

Tirant leur pouvoir d’un non-pouvoir puisque virtuel, ces profanes - puisqu’il faut appeler par leur nom - ces faux-frères ont trahi la franc-maçonnerie, ils l’ont salie et n’ont qu’un seul but la détruire.

Où êtes-vous, vous qui deviez construire le Temple parfait ?
Enfin, parjures, vous avez craché sur votre Obligation.

Que reste-il de conscience en vous ?
Nous ne pouvons pas avoir de haine à votre égard car vous vous en repaissez pour vous enfler de votre impuissance.

Non, nous ne vous donnerons pas cette aubaine.
Nous ne pouvons qu’avoir de la pitié pour vous tout en continuant à offrir notre Amour à tous nos Frères et, par-delà, à l’ensemble des Hommes, y compris à vous qui dans votre folie aveugle n’avez rien compris.
Quelle tristesse !

Que vous le vouliez ou non, le monde est en marche.

Un monde nouveau.

Un monde à la gloire de l’Amour, de la Paix et de la Sérénité en harmonie avec le GADLU qui est en chacun de nous.

Méditons cette pensée d’Omar Khayyâm * :
« Pauvre homme, tu ne sauras jamais rien. Tu n'élucideras jamais un seul des mystères qui nous entourent. Puisque les religions te promettent le Paradis, aie soin de t'en créer un sur cette terre, car l'autre n'existe peut-être pas. »

Fraternellement.

 

 

* Rubayat CLXIV – Quatrains - traduction de Franz Toussaint

 


Repost 0
Published by Epée de Justice - dans Paroles de FF
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 12:34

Mah.etBros

Mais, oui !

Vous les avez bien reconnus...c’est la brochette des 6 GMP d’opérette :

  • Christian Mahoutsse costaud de Lutèce
  • Michel Zecch. de Paris Grande Arche
  • Paul Cud. de Rouvray
  • Sébastien Dul. de Paris
  • Jean-Pierre Ghirib. de Massilia
  • Bruno Ric. de Bretagne

Les voici qui nous font une leçon de morale à 6 centimes d’euro. Super !

 

Mes Frères, vous pouvez vous passer de parcourir cette énième lettre qui nous parle de : Règles de vie, de Comportement, d’Engagement, de Devoirs, d’Obligations, de Respect, de Fidélité et de Parjure.

Autant de mots qui se veulent forts et qui cachent, sous un fatras de phrases alambiquées, une volonté despotique ; véritable reflet de celle de l’Ex gourou auto-éclairé et décrédibilisé aux yeux de la Franc-Maçonnerie internationale

 

Ce sont les mêmes qui nous parlent d’« Etat de conscience supérieur », de dépouillement, de perfectionnement moral, de fidélité et même de...Fraternité !

 

On croit rêver. Mais, ce n’est pas terminé.

Là, où nos Mahoutsse costaud et Bros. font vraiment très fort, c’est lorsqu’ils nous assènent une superbe boulette qui confine à la maladresse impardonnable :

« Un Grand Maître Provincial...tient ses prérogatives réglementaires et sa légitimité du Grand Maître. » (sic)

Mais, justement, mes petits amis, votre « Grand » maître a démissionné !

Celui que vous portez au pinacle du haut de votre tabouret de futur ex pseudo GMP de pacotille et qui vous a nommé en catimini depuis son placard du 3ème étage de Pisan, ne représente plus rien, et vous de même de facto !

 

Bon, nous voulons bien vous accorder que c’est la rentrée et que vous avez sans doute oublié toutes ces notions.

Mais, ça y est, il est temps de reprendre le chemin de la colonne du Nord.

Il vous faudra respecter le silence salutaire au travail de l’esprit, du corps et de l’âme du franc-maçon.

Et, vous ne prendrez la parole que lorsqu’un Vénérable Maître Elu vous l’accordera.

 

Mais, d’ici là, je vous en supplie, évitez de parler de Raison, de Sagesse et d’Amour et prenez le temps de réfléchir avant d’écrire.

Car, ce sont les mêmes mots qui sont employés par votre maître et qui les a vidés de sens, du moins en ce qui le concerne...

 

Nous, nous ne les écrivons pas... ces mots-là. Nous les vivons !


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 19:57

asterix5

 

Mes Très Chers et Bien-Aimés Frères,

 

Nous abordons une phase décisive dans le dénouement de l’affaire qui secoue la GLNF depuis plusieurs mois.

Tout au long du mois à venir, les Loges de chaque Province de notre Obédience vont procéder à l’installation du Vénérable Maître Elu pour l’année maçonnique 6012.

 

Comme vous le pressentez, ces installations revêtent une grande importance pour l’ancienne gouvernance qui cherche par tous les moyens à se maintenir en place, malgré la démission de François Stifani.

L’enjeu est tel que nous sommes submergés d’emails à la teneur contradictoire : tantôt, on nous parle de Fraternité et de régularité, tantôt, on nous menace de sanctions et d’exclusions !

Il est clair que les représentants provinciaux, nommés par un Président démissionnaire et n’ayant aucun pouvoir légal, cherchent par tous les moyens à imposer leurs vues et prérogatives sur les Loges.

La récente Note aux Grands Maîtres Provinciaux au sujet des Cérémonies d’Installation en est la preuve ; les Loges se plient ou se mettent hors-la-loi !

 

En tant que Franc-Maçons Libre et de Bonnes Mœurs, en tant que Vénérable Maître, il est hors de question que nous subissions ces diktats et menaces d’une autre époque.

Nous devons avoir le courage, la fermeté fraternelle, de dire clairement que nous nous opposons à une quelconque intervention d’un Officier Provincial lors de ces cérémonies importantes pour chaque Loge.

L’installation se fera sous la direction du Vénérable Maître en Chaire qui doit, en cas de doute sur les intentions d’un représentant provincial qui aurait l’outrecuidance de se présenter, faire obstacle aux visées de ce dernier.

 

Que pouvons-nous craindre ? Une Lettre Recommandée avec AR qui n’aura aucune valeur juridique ?

Allons, mes Frères, redressons la tête et soyons fiers de montrer que nous n’avons pas peur des menaces, somme toute assez puériles...

 

Pour vous préparer au mieux, nous vous conseillons de relire le Vade-mecum d’installation préparé à votre intention.

Des Vénérables Maîtres et Maîtres sont susceptibles de vous accompagner lors de cette cérémonie et de former, le cas échéant, une chaine d’union solidaire pour préserver le calme et la sérénité de votre cérémonie d’installation.

En cas de besoin d’assistance, vous avez la possibilité de nous contacter pour que l'on puisse vous mettre en relation avec les Frères disponibles en vous inscrivant sur : ml.instalglnf@gmail.com.

 

Ce vaste mouvement initié par le collectif Myosotis concerne actuellement toutes les provinces de la GLNF.

Une fois les installations passées, nous aurons à nous prononcer sur ce que nous souhaitons comme avenir pour la GLNF au cours de son Assemblée Générale.

 

En attendant, gardons confiance dans la sagesse du GADLU pour faire revenir ces Franc-Maçons égarés à de plus fraternelles dispositions.

Très Fraternellement.


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 00:24

faussehierarchiejpg

Quelques pensées se télescopent en nos têtes en ces jours de rentrée.

Et d’abord, ce qui nous saute aux yeux, c'est le MANQUE DE CREDIBILITE des acteurs en place :

  • la Grande Loge Nationale Française n’est plus crédible vis-à-vis des Loges Régulières.
  • François Stif. n’est plus crédible en se parant des plumes de Grand Maître.
  • Maître Monique Legrand n’est pas crédible dans son rôle d'administratrice fantôme.
  • le Souverain Grand Comité n'est pas crédible, tant les rôles ont été redistribués, tant son utilité réelle est plus que discutable.
  • l’entité « Province » n’est pas crédible en voulant mettre les Loges à sa botte alors que son rôle est purement administratif.
  • Alain Juil. n'est pas crédible tant qu'il ne prendra pas le taureau par les cornes au lieu...de le prendre en photo !
  • Etc., etc. ... (On ne dira rien ici sur la stratégie de FMR, qui s'exprimera en son temps).

Pour cerner ces manques de crédibilité, mon Maitre Jean Wunenb., préconisait qu'il suffisait de  regarder ces avatars sous un angle inhabituel, par en-dessous, en changeant son regard.

L’angle judiciaire, d’abord.
Maître Legrand, plutôt velléitaire, a pourtant souhaité, précipitamment, être dotée des pleins pouvoirs (surprenante requête du 23 mai 2011, page 3, où elle s'auto-qualifie, sans même le solliciter du Juge, du titre d'Administrateur Provisoire !).

Comme Napoléon, elle s'est mise elle-même la Couronne sur sa tête...sans  attendre l'Onction...qui, comme Zorro, est pourtant arrivée.
On aurait pu penser, alors, que dans la foulée, elle prenne derechef une Ordonnance au sujet de ces cotisations/ contributions qui nous empoisonnent la vie au moment de participer à l'Assemblée Générale (histoire de la poule et de l'œuf : faut-il avoir payé la cotisation pour participer à l'Assemblée Générale, ou est-ce l’AG qui doit préalablement fixer les cotisations de deux années... ?).
Problème mal géré, rampant, crispant, et semble t-il sans intérêt légitime puisque la trésorerie de notre association ne parait pas exsangue à ce point.
On voit qu’elle utilise mieux l’admonestation que la communication...ou la conciliation.

Ou plus simplement, qu’elle n’a pas le cran d'imposer son autorité par une prise de décision qu’elle repousse... au 8 septembre 2011, date de l‘Arrêt.

L'Arrêt de quoi, au juste ?  
Mais, d'un jugement vidé de sa substance, car François Stif., d’un coup d'épingle, a dégonflé cette baudruche en démissionnant au lieu de devoir convoquer une Assemblée Générale dont le but était de le débarquer.

Il a su prendre les devants pour assurer ses arrières !
La Cour va donc devoir bricoler quelque chose.

Et l’avenir ?
Il serait temps de faire une pause, réfléchir aux moyens de se débarrasser de cette fausse hiérarchie que, comme le sparadrap du capitaine Haddock, nous n’arrivons pas à décoller de nos basques !
Le Frère Alain Juil. veut reconstruire « une nouvelle Obédience régulière et reconnue »; alors qu’il se propose pour être désigné Grand Maitre, oui, mais Grand Maitre de Transition pour nous laisser le temps d’éradiquer et d'évacuer l’Ancien Régime et sa clique de profiteurs.
Nous sommes tous copropriétaires de la GLNF.

Chaque Loge constitue la « brique » de cette copropriété et  point n’est besoin de système extravagant pour gérer cela.

Nous n’avons pas « besoin d'un homme providentiel », comme je le vois écrit souvent, mais d'un honnête citoyen, d’un bon maçon, un « Président normal », comme dirait l'autre.
C’est, sans doute là, la difficulté.

Dans un récent article (Par passion ou par intérêt ?), Luc Ferry s’interroge sur la motivation profonde des hommes de pouvoir.
Pour François Stif., c'est sûr, il s'agit des deux à la fois, passion et intérêt !
Intérêt financier pour lui-même et son clan. Cette motivation n'a pas sa place chez nous.
Mais, la passion est plus obscure. Elle est, selon Nietzsche, « la volonté de puissance », c'est à dire un épanouissement en vivant une vie toujours plus intense, sans temps mort, dans la conquête et l'aventure, dans la constante mise en scène de soi, dans l'urgence des décisions à prendre, dans l'exaltation de la parade .

Bref, le contraire du train-train, de la routine qui constitue la vie des gens ordinaires.
Et, François Stif. préfèrerait sans doute mourir plutôt que de retomber dans une vie ordinaire !
On comprend mieux, ainsi, ses invraisemblables gesticulations.

Enfin, pour terminer, un mot sur ce phénomène de Blog, ce flux désordonné et convulsif qui charrie parfois des pépites.
N'importe qui peut y émettre son avis sur n'importe quoi, sans compétence spéciale, protégé par l’anonymat, pas à l’abri des rumeurs, pas à l’abri des « taupes » de François Stif., et, heureusement, pas à l'abri non plus de la Fraternité !
Sans ce Blog, nous n'aurions pas découvert l’étendue du sinistre.

J’ajoute donc modestement ma pierre à l’édifice, sans que cette pierre soit un lynchage pour ma très chère GLNF.

 


Repost 0
Published by Pierre de Taille - dans Paroles de FF
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 23:45

God Vs Evil

 

L’enjeu de cette rentrée est primordial !

 

Il s’agit pour nous de reprendre en main notre association en éliminant les perturbateurs que sont François Stif. et sa bande et d’organiser une Assemblée générale afin de permettre la mise en œuvre du Livre Blanc pour la Refondation de la GLNF.

 

Visiblement, le perturbateur en chef François Stif. et ses serviles trublions sont largement minoritaires malgré leurs allégations par voie de Brèves. D’ailleurs, s’ils ne l’étaient pas, pourquoi craindraient-ils, forts de leur soi-disant majorité, d’organiser la nouvelle Assemblée générale ?

Aussi, notre priorité est d’amener Maître Legrand qui a la responsabilité de notre association à tenir cette AG qui doit permettre de nettoyer les statuts de notre obédience et, par voie de conséquence, d’exclure les perturbateurs menés par François Stif..

Ceci explique en partie pourquoi ce dernier cherche à retarder par tous les moyens cette échéance ; sa déchéance étant quant à elle un fait déjà acquis pour la Franc-Maçonnerie au niveau mondial.

 

L’un de ces moyens consiste à perturber les installations des Vénérables Maîtres Elus en demandant aux faux Officiers Provinciaux placés sous la houlette des nouveaux GMP collaborateurs du profane Stif. de verrouiller les cérémonies, de faire passer les messages de propagande et de faire régner un climat de terreur en menaçant les Loges (d’on ne sait pas quoi, mais après tout...c’est ça toute l’efficacité de la Terreur !)

 

Aussi, mes Frères, il nous faut rester serein, puisque nous sommes dans notre bon droit, et constant dans notre opposition à toute manipulation par ces faux-maçons.

De nombreux blogs Myosotis ont suffisamment bien présentés « le vade-mecum de l’Installation » pour que nous ne nous attardions que sur des points de rappels importants.

 

Tout d’abord, il faut être clair sur la position à adopter vis-à-vis des Officiers Provinciaux et de l’actuelle pseudo hiérarchie provinciale.

Reconnaître le faux nouveau Grand Maître Provincial et ses Officiers, c’est reconnaître François Stif. en tant que Grand Maître (ce qu’il n’est plus pour des raisons légales ET maçonniques) et c’est passer allégeance envers des affidés d’un profane égaré dans notre obédience.

Notre position est donc de ne pas faire participer ces représentants d’un faux pouvoir à cette très belle cérémonie, quitte à ne pas les laisser entrer le jour de l’installation et ce, malgré les tentatives d’intimidation possibles...

Lors de la Tenue, il est demandé :

  • D’approuver le Rapport d’activité de l’Atelier.

L’Orateur aura tout loisir de faire mention du climat délétère généré par l’ancienne gouvernance tout en soulignant combien la Fraternité et les travaux des Frères n’ont pas été entamés.

  • D’approuver le Compte-rendu financier de la Loge

Le Trésorier devra faire mention de l’impossibilité d’approuver les comptes ; l’Assemblée générale n’ayant pas permis de régulariser le montant des capitations et la fixation des nouvelles règles financières pour l’année maçonnique écoulée.

Il devra souligner que le Trésor est toutefois en règle si tous les Frères ont payé leurs capitations.

Nous rappelons que tout appel à cotisations ne peut se faire qu’après une Assemblée générale en bonne et due forme et qu’aucun Frère ne peut être inquiété à ce jour du fait du non versement des capitations de sa Loge à l’association.

  • D’approuver le Rapport de l’Hospitalier sur la situation du Tronc de la Veuve

Jusqu’ici rien de compliqué ni d’anormal, sauf que la Loge n’est visiblement pas perturbée par l’absence des provinciaux...étonnant, non ?

 

La cérémonie secrète d'Installation du Vénérable Maître Elu ne pose également pas de problèmes particuliers dans la mesure où le Vénérable Maître Installateur en connaît la teneur.

Si besoin, les rituels d’installation selon les Rites sont tous disponibles en les demandant à partir du « contact » sur les Blogs Myosotis.

Une initiative importante pourrait être de mettre en contact les anciens Vénérables Maîtres Installés afin d’aider les Loges qui le souhaiteraient ; ceci pouvant être organisé au niveau des blogs Myosotis par Province.

 

Là, encore, nous ne voyons pas la plus-value de la présence des hiérarques provinciaux ?

 

Vous avez encore des doutes ou des réticences à imposer votre rôle initiatique de façon pleine et entière ?

Il vous faut alors lire ou relire l’article « En septembre désinstallez la Province !... » du Myosotis du Mont-Gargan  et notamment le paragraphe : la cérémonie secrète - une seule dans la vie d’un Vénérable Maître.

Vous y trouverez des arguments convaincants sur l’importance et la plénitude du rôle initiatique du Vénérable Maître et sur la vacuité des pseudo-pouvoirs que s’auto-attribuent actuellement les représentants provinciaux de notre obédience.

 

En ignorant les faux Officiers Provinciaux, collaborateurs du vrai démissionnaire usurpateur, lors de l’installation du Vénérable Maître Elu, nous montrons combien nous sommes attachés aux fondements d’une cérémonie qui marque la vie initiatique et le début de l’année maçonnique d’une Loge

 

Bien entendu, notre position est en parfaite opposition avec les consignes données par François Stif. (rappelons que ce monsieur est démissionnaire et n’a plus aucun pouvoir au sein de la GLNF) lors de sa réunion du 25 août 2011 avec les nouveaux futurs ex GMP de pacotille.

Ces GMP ayant été nommé par quelqu’un n’ayant pas pouvoir pour le faire, ils ne représentent qu’eux-mêmes et ne sont  investis également d’aucun pouvoir.

 

Alors, mes Frères, faisons bloc en nous opposant aux tentatives de déstabilisation de la GLNF et aux manœuvres sécessionnistes qu’insidieusement François Stif. tente de mettre en place.

Ne laissons pas pervertir cet instant merveilleux et chaque année unique pour une Loge et son Vénérable Maître et résistons aux représentants du...Malin !

 


Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Actualités GLNF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter