Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 20:42

strategie-du-clown-cynique.jpg

 

L’heure est visiblement aux préparatifs de la Tenue de Grande Loge comme nous l’a annoncé l’ex-pseudo Grand Manipulateur, ce faux-maçon occupant illégalement le 3ème étage des locaux de la Grande Loge Nationale Française, dans son courrier expédié le 26 octobre 2011.

 

Sous le regard indifférent ( ?) ou complice ( ?) de l’Administrateur judiciaire, Maître Monique Legrand, notre Gourou auto-déclaré s’est livré depuis plusieurs mois à diverses manipulations ayant pour but sa reconduction au poste de Grand Maître dont il a, rappelons-le, démissionné.

 

La preuve de cette jonglerie administrative généralisée nous a été remise avec l’envoi de la convocation à la Tenue annuelle de Grande Loge du samedi 3 décembre 2011.

Pas moins de 56 pages d’ordonnances nous ont permis d’avoir un aperçu, certes très éloigné de la réalité, des nominations ayant été décrété par François Stif. depuis 20 mois.

 

S’il souhaitait se faire réélire, compte tenu de sa perte manifeste et généralisée de pouvoir, ce dernier se devait d’inverser la tendance des votes annoncés comme majoritairement négatif à son encontre.

Cette opposition à son personnage s’étant cristallisée tant au niveau des Loges que du Souverain Grand Comité, il était impératif pour le Guide auto-déclaré de renverser la majorité de façon significative s’il souhaitait avoir une chance d’être réélu lors de la prochaine Assemblée Générale de la GLNF.

 

L’action  de François Stif. a reposé sur stratégie binaire fondée sur le développement simultanée d’une politique de la Terreur et d’une politique de nominations et de promotions.

 

Nous ne saurons sans doute jamais combien de Frères se sont vus exclus, radiés et humiliés ni combien de Loges ont été mises en sommeil.

Gardons à l’esprit que cette tentative de main mise sur les Loges par les menaces, notamment lors de l’Installation des Vénérables Maîtres a été un pur moment de terrorisme stifaniesque.

Des individus, souvent jeunes au regard des années maçonniques, se sont trouvés investis d’un pouvoir de rétorsion sur les Loges « rebelles ».

L’objectif étant de faire taire les opposants les moins déterminés, les diluer dans des Loges pro-stifaniennes et de manipuler les Frères qui pour diverses raisons restaient silencieux.

Cherchant manifestement à déplacer les poches de résistances, à faire partir les opposants en les écœurant par des manœuvres dilatoires, le Petit Napoléon de la GLNF a progressivement redessiné une carte des Provinces à sa main.

C’est ainsi que l’on a vu apparaître de nouvelles Provinces dont, parmi les plus récentes, celles de Cœur de France, d’Aurelia et des Sources...dont le nombre et la composition permettaient de gonfler les effectifs des votants favorables à François Stif.

A titre d’exemple, la Province d’Aurelia, créé ex nihilo par le Gourou Manipulateur, s’est vue octroyer 44 Loges et celle des Sources regroupant les Département de l’Allier, de la Loire, de la Haute Loire et de l’Ardèche pas moins de 37 Loges.

Sa première promotion de Grand Maître Provinciaux (dont notre fameux Groupe des XV) lui ayant fait, en partie, faux bond, François Stif. a pu ainsi nommer 9 GMP et 2 Grands Maîtres Provinciaux d’Honneur entièrement et servilement dévoués à son personnage.

 

Parallèlement à sa politique généralisée d’exclusions et de radiations, le Guide auto-éclairé se devait de renverser la tendance des votes au sein du Souverain Grand Comité en charge de la proposer un candidat Grand Maître à la ratification de l’Assemblée Générale.

Cette double politique de nominations d’affidés serviles et d’exclusions d’opposants menée au niveau des Loges, le Gourou Manipulateur allait l’appliquer au niveau du SGC.

En moins d’un an, la composition de ce dernier a été complètement bouleversée avec le départ de figures « historiques » de la GLNF et l’arrivée de pelletée de nouveaux venus passant par la case « promotions ».

Bien entendu, le noyautage du SGC s’est fait à partir de la représentativité des Provinces. Dans les ordonnances présentées nous avons au moins 13 provinces qui ont vu débarquer de nouveaux membres pour un total de 60 nominés au SGC ; nominations permises par une succession de « promotions-manipulations ».

C’est ainsi que nous avons relevé la nomination de 44 Passé Grand Porte Etendard, de 4 Grand Porte Etendard, de 2 Passé Grand Expert, de 4 Grand Expert (dont un particulièrement précoce car nommé par une ordonnance du 23 novembre 2011 !), de 6 Passé Grand Inspecteur, d’un Grand Chancelier, d’un Grand Orateur, d’un Grand Trésorier et de 2 Assistants Grand Maître.

Parallèlement, l’organe répressif qu’est le Conseil National de Discipline s’est vu renforcé de 4 individus, sans doute pour alimenter et soutenir la machine à radier !

 

Que pouvons-nous en conclure sinon que l’équilibre démocratique au sein de notre obédience a été sciemment rompu par un véritable Dictateur jouant sur les plus bas-instincts de l’homme à savoir l’orgueil et le goût du pouvoir et de l’apparat.

 

Il est clairement démontré, au travers de ces quelques exemples, que la stratégie de reconquête du pouvoir par un profane déguisé en franc-maçon est en passe de réussir.

Seuls, un jugement permettant l’annulation de l’Assemblée générale pluri-localisée d’octobre 2010 et l’application des décisions premières, à savoir l’exclusion de François Stif. et le retour à la composition des collèges électoraux préexistants ne tenant pas compte des nominations-manipulations récentes, seraient à même d’ouvrir à la GLNF des perspectives sereines.

 

A contrario, l’absence de décisions de justice favorables offrirait au Clown pervers, se faisant passer pour franc-maçon, la possibilité de perpétrer ses représentations hideuses sous un Grand Chapiteau grand-guignolesque...


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 12:34

 

Saint-Glinglin.jpg

 

Qui administre réellement la Grande Loge Nationale Française ?

 

Souvenons-nous. Le 24 janvier 2011, Patrice Kurz, le Vice-Président du Tribunal de Grande Instance indiquait dans les attendus de son ordonnance :

« Les membres du Conseil d’Administration de l’association « Grande Loge Nationale Française », parmi lesquels figure le Président, ont présenté le 21 janvier 2011 leur démission. »

Puis, il décidait de nommer Maître Monique Legrand, mandataire ad’hoc pour 6 mois.

 

Cet administrateur semblait devoir rapidement prendre les choses en main, aidée en cela par une décision de justice particulièrement claire :

  • Administrer la GLNF avec le concours des salariés et prendre toutes mesures dictées par l’urgence
  • Représenter la GLNF dans toutes les procédures judiciaires
  • Prendre toutes mesures pour permettre à la GLNF de se doter d’un Président, d’un Conseil d’administration et d’un Bureau
  • Convoquer une Assemblée Générale avec à l’ordre du jour l’approbation des comptes 2008-2009, du budget 2010-2011 et la ratification de la désignation du Président par le Souverain Grand Comité
  • Se faire communiquer tout document utile, notamment la liste des membres et les pièces comptables.

A l’issue du renouvellement de cette première période de 6 mois durant laquelle aucune de ses missions n’a aboutie, notre mandataire ad’hoc devenue depuis Administrateur provisoire, n’a toujours pas pris la moindre décision sauf celle...d’attendre une décision de Cour d’Appel sans cesse reportée !

 

Rappelons que, suite à la décision rendue le 07 décembre 2010 par le Tribunal de Grande Instance de Paris, de multiples reports et incidents de procédures orchestrés par François Stif. et ses serviteurs ont permis que soit repoussée l’échéance du couperet juridique. Cette audience finalement fixée au vendredi 13 janvier 2012, - date Ô combien symbolique - constitue, dans les annales de la Justice française, un record de lenteur de traitement pour un tel « dossier » !

Curieusement, la Cour d’Appel semble systématiquement reporter le délibéré après que Maître Legrand ait choisie une date pour la tenue de l’Assemblée Générale.

Paradoxalement, Maître Legrand se retranche toujours derrière l’avis tranché de cette même Cour d’Appel...ce qui fait que nous tournons en rond !

 

Entre-temps, que constatons-nous ?

Un Président démissionnaire qui poursuit comme si de rien n’était ses « petites affaires », exclue, radie, ouvre et ferme des Loges, communique par voie de « Brèves » et de Presse dont le fameux GLNF101 , voyage et rencontre les quelques rares Grands Maîtres qui acceptent encore de le recevoir. (Précision : ceux-ci soit ignorent complètement la situation de la GLNF soit sont « complices »), nomme des administrateurs, des membres d’un « Grand Conseil », gère de fait un grand nombre de dossiers,...bref, François Stif. continue d’administrer notre obédience ! (alors que quelqu’un est payé pour ça !)

 

Dernièrement, les Frères de la GLNF sont invités à une Tenue de Grande Loge avec force publications dispendieuses par un Président-Grand Maître démissionnaire !

Mais, que fait donc Maître Legrand pendant ce temps ?

Cette convocation n’est-elle pas de son ressort puisque celle-ci comporte l’approbation d’éléments placés sous sa responsabilité, notamment la Présentation du Rapport moral ?

 

A l’étude de ces quelques éléments, il apparaît clairement que nous sommes dans une situation de gestion de fait de monsieur François Stif. au détriment de l’Administrateur provisoire ! (celle-ci d’ailleurs, de manière surprenante, n’apparaît nulle part ni sur aucun document de notre association)

 

Cette simple constatation doit nous permettre de lancer par voie de référé une assignation par-devant le Président Patrice Kurz lui demandant non seulement d’annuler cette réunion illicite mais également d’ordonner instamment à Maître Legrand d’organiser l’Assemblée Générale sur les bases saines préexistantes à l’Assemblée générale pluri-localisée.

L’objection pourrait être celle qu’il a toujours avancée à savoir l’attente de l’Arrêt d’Appel pour le fameux vendredi 13...

Et si la Cour d’Appel décidait de reporter de nouveau sa décision à la Saint Glinglin, que ferions-nous ?

 

Repost 0
Published by L. Desdichado & Pierre de Taille - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 13:19

  

pdbm2

 

Voici un texte publié il y a de trop nombreux mois par notre Frère Yunus et que nous souhaitons publier de nouveau avec son autorisation, notamment suite à l’envoi du 5 pages totalement délirant de celui que notre Frère surnomme « Ephesse 1er » et qui donne à ce travail un nouvel éclairage.

Notre Frère Yunus nous prévient encore : « Ephesse 1er n'est pas paranoïaque mais pervers narcissique ! » et il s’agit avant tout pour nous tous d’apprendre à nous défendre de ce genre d'individus nuisibles car l'erreur de diagnostic serait fatale,...comme toujours !

 

 

Les « idéaux moraux » ne sont seulement que le travestissement de certains jeux pulsionnels et donc de certaines typologies, de certains types d’organisation des pulsions entre elles… (Philopsis-Notes de cours-Par-delà Bien et Mal-Eric Blondel).

 

Le (G.M.) est qualifié, par beaucoup, de divers noms d'oiseaux, de malade, de paranoïaque. De nombreux Frères réagissent à chaud, soumis au calendrier des humeurs d'un (G.M.) dont ils ne reconnaissent plus l'autorité et qui pourtant continue à diriger le bal.

 

Pour tenter de comprendre les écrits, les attitudes et les comportements fluctuants, incohérents ou pour le moins surprenants du (G.M.) il faut s'aider d'un cadre « scientifique », psychologique, psychiatrique, criminologique.
Une telle référence devrait permettre d'analyser plus finement les actes du (G.M.), de débusquer des nouvelles pistes, sans s'offusquer instinctivement et donc sans participer à l'aveuglement général, sans continuer à être ses victimes délectables, allant même parfois à lui pardonner voire à prendre sa défense!
(cf : http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/article-le-grand-maitre-nous-ecrit-63923466.html ).

Le (G.M.) présente de nombreux critères de troubles graves de la personnalité mais ce ne sont pas ceux de la personnalité paranoïaque. Le croire serait se tromper et adopter des attitudes ou des mécanismes de défense peu opérants.
De manière évidente, on retrouve chez lui un état de méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres, dont les intentions sont interprétées comme malveillantes mais il mène un combat, une guerre et cet état conjoncturel est alors adapté et en aucun cas pathologique : Il se défend, c’est tout.
Mais, en vérité, la structure de personnalité plus profonde du (G.M.) est celle du Pervers Narcissique  dont on retrouve la définition dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (Référence : American Psychiatric Association, DSM-IV Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) :

  • Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance. Il surestime ses réalisations et ses capacités,
  • Il s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.
  • Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.
  • Pense être spécial, unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.
  • A un besoin excessif d'être admiré et aimé.
  • Pense que tout lui est dû et s'attend à bénéficier d'un traitement particulier et favorable à ses attentes.
  • Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
  • Manque d'empathie et n'est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.
  • Envie les autres et croit que tout le monde l'envie.
  • Fait preuve d'attitudes et de comportements hautains et arrogants.
  • Refuse de se remettre en cause et s'arrange pour faire culpabiliser les autres.
  • Est incapable d'aimer (autrui ou soi-même).

On retrouve fréquemment ce type de personnalité chez des dirigeants d'institution mais aussi chez les harceleurs, les escrocs, les époux volages...Ce sont avant tout des manipulateurs de génie, qui se régalent à faire prendre à leurs victimes des vessies pour des lanternes : Ils en tirent honneur et contentement.
Le problème est qu'il n'existe pas, pour ce type de personnalité, d'amélioration spontanée sur le fond, même si, parfois on en a l'impression...Il faut malheureusement renoncer à redresser ce qui est tordu et il faut prendre des mesures radicales d'exclusion et de punition, non pas dans l'espoir d'une amélioration mais seulement dans le souci de se protéger jusqu'à la récidive qui ne tardera pas à venir, dans un autre cadre ou dans un autre contexte.

« Qu’êtes vous venu faire en Maçonnerie ?

Vaincre mes passions et soumettre ma volonté. »
En ce qui concerne le (G.M.), cette réponse était son premier mensonge, la première tromperie en direction de « ses Frères », et il a construit sa maçonnerie autour de ce mensonge primordial : En louvoyant parfaitement, en courbant l’échine souvent, il a séduit ses supérieurs hiérarchiques et a fait une carrière rapide qui l’a conduit à la Grande Maîtrise.

Il avait atteint son but, source de jouissance ultime et infinie, sans cesse renouvelée : Vivre ses passions inavouables sans culpabilité et soumettre le monde (son monde) à sa volonté.

Les frontières hexagonales étant trop limitées c’est avec délectation qu’il a entrepris d’assoir son pouvoir sur l’Afrique, la Principauté de Monaco, l’Asie : Le monde étant limité, il serait plus approprié de parler de conquête de l’Univers, de la recherche d’un pouvoir Urbi et Orbi !

Les deux anciens Grands Maîtres croyaient avoir trouvé chez lui un factotum simplet, un homme de paille facilement achetable et déjà acheté, une marionnette qu’ils pourraient manipuler à leur guise mais arrivé au but le (G.M.) a voulu toute Sa place et ce sont ses deux prédécesseurs qui sont devenus ses marionnettes, prêtes à tout accepter, croyant qu’ainsi elles éviteraient le grand risque que la vérité soit faite sur toute une organisation opaque, pour ne pas dire très secrète aux buts très éloignés de ceux de la Franc-Maçonnerie et orientée pendant leurs mandats respectifs, avant tout, vers leur bénéfice exclusif.

Cette chaîne d’union des turpitudes est, malheureusement pour eux, au bord de la rupture et tout ça par la faute et l’entêtement du (G.M.) mais on le sait depuis Matthieu (XV, 14) : « Si un aveugle guide un aveugle, les deux tomberont dans un trou ».

 

Le (G.M.) peut-il partir ?
Pour le (G.M.), abandonner par lui-même le pouvoir, son pouvoir - le phallus, signifiant du désir - lui est absolument impossible.
Préparons-nous à faire face à de multiples procès et à des demandes de dommages et intérêts exorbitants, soutenus par des avocats, qui chassent dans la réserve, et dont les honoraires sont inversement proportionnels à leur éthique !

Le (G.M.) luttera avec toute l’énergie du désespoir contre la castration réelle, imaginaire ou symbolique que les « miasmes », comme il les nomme, veulent lui faire subir.

Mais les miasmes sont ses miasmes et cette odeur putride qu’il perçoit comme extérieure à lui, c’est la sienne. Elle lui est, en fait, intrinsèquement liée et très ancienne et seule, non pas l’aveuglement mais l’anosmie, de son parrain, des enquêteurs, du Vénérable Maître de l’époque, a permis de lui trouver une odeur de sainteté. En fait, le pourrissement intérieur était actif depuis le commencement.

Malheureusement, le (G.M.) n'est pas le seul cas...il y en a et il y en aura bien d'autres qui, tapis dans l'ombre, ou en pleine lumière sont prêts à fondre sur vous, sur nous et surtout sur le trésor de la GLNF !

Mais ça, c’est une autre histoire…

Vigilance et persévérance, mes Frères !
En 2010, on a cueilli les myosotis.
En 2011, on nettoiera les ronces…


Repost 0
Published by Yunus de la baleine - dans Paroles de FF
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 23:27

objectif1000.jpg

 

Après la publication de la stratégie stifaniesque dans les longues « Brèves » du 20 octobre 2011 prévoyant l’exclusion de plus de la moitié des membres de la GLNF, il nous apparaît utile de donner la parole à ceux qui résistent de l’intérieur et veulent sauvegarder l’union : l’ULRF.

 

L’Union des Loges Régulières de France : qu’est-ce que c’est ?

 Il s’agit d’une association Loi de 1901, ouverte à tous les Membres et à toutes les Loges appartenant à une Obédience régulière et reconnue ou en ayant fait partie.

Son but est :

  • d’offrir à ses membres un espace de dialogue et de réflexion au sein duquel sont encouragées toutes les initiatives de nature à sauvegarder la Régularité,
  • préserver la Reconnaissance internationale selon les critères fondateurs,
  • maintenir les valeurs traditionnelles de la franc-maçonnerie régulière française.

Il faut souligner qu’il relève de l’initiative de l’ancienne direction de la GLNF la rupture avec les principes traditionnels de la Franc-maçonnerie régulière et reconnue.

Il s’agit, donc, de contribuer à la Refondation de notre obédience.

L’ULRF (Union des Loges Régulières de France)  est une Association civile ; y adhérer ne remet nullement en cause son appartenance à une Obédience maçonnique constituée ou à toute autre association, au regard des principes fondamentaux de la liberté d’association définis par la loi de 1901.

L’adhésion à l’Union - individuelle ou au niveau de la Loge (association de fait représentée par son Vénérable Maître) -, repose simplement sur la reconnaissance de sa Charte fondatrice.

L’Union, constituée en association selon la loi de 1901, va prochainement tenir sa première Assemblée générale.

A cette occasion, les membres Fondateurs et du Conseil d’administration provisoire vont remettre leur mandat devant l’AG et les membres de l’ULRF vont élire un nouveau Conseil d’Administration.

 

L’Union, pour quoi faire ? 

Au travers de l’espace de réflexion qu’elle propose, l’Union a pour objectif de constituer, avec les Loges et les Frères qui se reconnaissent en ses valeurs, une force incontournable et majoritaire (Objectif 1 000 Loges) au sein de la GLNF.

D’ores et déjà, on doit s’attendre à ce que le combat contre la gouvernance autoproclamée et son allié de fait, l’administrateur « ad hoc » de la GLNF, soit mené de l’intérieur dans le respect des Statuts.

C’est donc avec ses propres armes que le « démissionnaire en poste » sera démocratiquement combattu.

Monsieur Stif. le sait !  Son SGC (Souverain Grand Comité), bien qu’il en ait manipulé la composition, ne lui est majoritairement pas favorable.

 

La stratégie de l’ULRF est de rester unis et d’éviter les stériles attaques non concertées, débridées et individuelles.

Parmi la dizaine de candidats à la succession de Mr Stif., un seul devrait être retenu avant d’être soumis au SGC. Une fois élu, pour une durée maximale de deux ans, le nouveau « Président Grand Maître »  s’engagera à mettre en place une Refondation de la GLNF, avec comme base de décision LES LOGES SOUVERAINES.

C’est ainsi démocratiquement que la refondation sera effectuée obligatoirement dans le respect de chaque rite.

 

Qui appeler pour diriger la Refondation ?

C’est à toi de décider, mon Frère….

Nous te faisons simplement une recommandation : « On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent,… »

 Il te suffit de soumettre un candidat en publiant un commentaire sur ce blog (Ton choix restera confidentiel). Nous publierons alors les dix noms les plus cités.

 

Et maintenant que faire ?

400 loges on déjà adhéré. 300 sont en attente de confirmation.

Quel que soit ton rite : Français, REAA, RER, York, Emulation, Standard d’Ecosse, Arche Royale,  tu peux les rejoindre en adhérant à l’Union à titre individuel ou au titre de la Loge ou du Chapitre.

Il est grand temps d’arrêter de sous-traiter le destin de la GLNF soit à un gourou manipulateur ou à une Administration judiciaire maladroite et complice de fait de l’usurpateur.

Utilisons les armes que la République met à notre disposition : la représentativité !

Soyons 1 000 Loges adhérentes à l’ULRF et nous ferons plier la gouvernance autoproclamée en provoquant une Assemblée Générale qui votera la révocation des dirigeants actuels.

 

Comment t’informer ?

Rends-toi sur le blog de l'ULRF : http://ulrf.over-blog.com/ ou directement à partir de ce lien.

 


Repost 0
Published by myosotislutece - dans ULRF
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 00:58

asterixgroupe

 

L’Union des Loges Régulières Françaises poursuit ses rencontres dans les Provinces (et Paris) afin de sensibiliser et d’informer tous les Frères de la GLNF sur l'initiative qui prépare le renouveau de notre Obédience.
 
Les prochaines réunions d'information destinées aux Frères de Paris et de la Région Parisienne se tiendront toutes à Neuilly-Bineau au 65, boulevard Bineau 92200 à Neuilly-sur Seine.
L’horaire impératif de début de réunion est 18h30.
 
Afin de pouvoir tenir ces réunions dans des conditions efficaces et constructives, l’ULRF procède par anciennes régions selon le calendrier suivant :

Lundi 24 Octobre 2011

 Province de Rouvray

Province de la Grande Couronne

Mardi 25 Octobre 2011

Province de Paris

Province de Lutèce

Province de Paris Grande Arche

Mercredi 26 Octobre 2011

Province de Neuilly Bineau

Province de Paris Pisan
 
Ces réunions doivent nous permettre d’échanger en toute Fraternité sur la situation et les perspectives de sorties de la crise qui secoue notre obédience depuis plus de 20 mois et d’étudier les problèmes spécifiques rencontrés par les Frères dans les Provinces.
Nous nous concentrons sur les problèmes rencontrés par chaque Province, nous les étudions ensemble et y coordonnons des solutions concrètes.

Ces réunions auront lieu jusqu'à ce que toutes les Loges de la GLNF aient été rencontrées.

N'hésitez pas à faire connaître ces réunions aux autres Frères dans vos Loges respectives ainsi que dans celles de votre entourage.

Pour des raisons d'efficacité et afin de tenir compte tant du nombre de Frères déjà rencontrés et de la dynamique provinciale, nous regroupons différentes Provinces lors de certaines réunions.
Venez nombreux vous ressourcer auprès des Frères de l’Union des Loges Régulières Françaises !
 
Dans l’attente de nous rencontrer.

Fraternellement  
 
 
PS : Nous vous rappelons que rien ne vous interdit de participer à des réunions associatives en dehors de la GLNF quoi que l’ancienne gouvernance de l’usurpateur François Stif. prétende toujours...

Repost 0
Published by myosotislutece - dans ULRF
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 18:48

Verrou.jpg

Malgré son austérité technique, l’article de notre Frère Ben AourH doit permettre à tous les Frères de se reposer quelques questions sur la réalité des Comptes de la GLNF et sur l’utilisation de nos cotisations dans le cadre de l’objet social de notre obédience.

Suite à une présentation de cette analyse, notre Frère Ben AourH nous révèle que, lors de cette réunion, des Frères indécis, peu convaincus, ou même parfois rebutés a priori par certains propos excessifs de l'opposition, ont bien voulu être attentifs et réceptifs.

Ils ont ensuite rectifié d’eux-mêmes leurs positions antérieures et sont convenus « qu'il fallait tout faire pour que ces pratiques cessent ».

 

 

Dans une Association non reconnue d'utilité publique, comme la GLNF, la présentation du bilan comme des comptes annuels n'est soumise, selon la loi, à aucun plan comptable spécifique, ni à aucun Commissariat aux comptes.

Chaque année les investissements viennent diminuer le résultat pour la totalité de leur valeur sans qu'il soit procédé à des amortissements.

Leur dépréciation est constatée par une provision qui est contre-passée chaque année sur un compte de réserves.

Le résultat apparaît toujours minoré, par rapport à ce que donnerait l'application des pratiques comptables usuelles, et parallèlement se constitue au fil des ans une réserve de trésorerie qui équivaut aujourd'hui à plus de deux années de produits.

Comme le résultat est présenté comme très modéré, cela justifie en apparence toujours l'appel de cotisations stables ou faiblement croissantes, dont une bonne part vient abonder le « Trésor », déjà très excessif au regard des pratiques habituelles de bonne gestion (un an de produits serait tout à fait suffisant à ce titre).

Aucun livre des fournisseurs n'est tenu, aucun rapprochement fiable des factures fournisseur ne peut être envisagé. Par ce biais on peut à volonté agir sur le résultat à la fin de l'exercice sans contrôle possible (compte « factures non parvenues »). 

Les frais de représentation-déplacements ne peuvent être contrôlés puisqu’ils ne font référence à aucun événement particulier qui permettrait de justifier de leur opportunité comme de leur adéquation à la réalisation de l'objet social.

De toute façon, il n'y a aucune procédure de contrôle interne statutairement prévue.

Les parts de SAI sont valorisées au « nominal », c'est à dire sans tenir compte de la valeur réelle des biens immobiliers qu'elles possèdent.

Nos  pratiques comptables, organisent l'opacité des comptes (frais de représentation et factures fournisseurs non contrôlables, participations dans les  SAI sous-évaluées), la minoration des résultats annuels (pratique dérogatoire des amortissements) la constitution persévérante d'un « Trésor » pléthorique, et la majoration des capitations.

Licites une à une, ces pratiques sont permises par nos statuts comme par la loi.

Leur accumulation comme leur convergence poserait question à un Procureur de la République courageux qui voudrait bien se donner la peine d'essayer de les qualifier pénalement.

Comme aussi à un Inspecteur des services fiscaux qui se pencherait - avec courage lui aussi - sur la justification des frais de voyage, mission et réception au bénéfice de dirigeants de l'association ; avantages en nature dont l'importance et l'opacité sont telles qu'il pourrait s'agir de rémunérations déguisées.

 

Jusqu'à maintenant les Assemblées Générales annuelles sont organisées comme nous le savons (vote à main levée par des « délégués » (VM et Premier surveillant représentant des groupes de membres de l'association sans existence juridique, sans mandat écrit collectif ou individuel et représentant, soit un sous groupe constitué des seuls maîtres, soit la totalité des membres de la Loge mais toujours un nombre disparate de membres de l'association GLNF, parfois 10 parfois 50...).

L'année dernière encore, les Assemblées Générales annuelles ont accepté les pratiques comptables, les comptes et leur présentation, les budgets et les appels de cotisations.

Dès lors, comment compter sur la protection de la Loi et de ses serviteurs, magistrats du parquet ou contrôleurs fiscaux ?

Nous avons attiré l'attention des magistrats du siège (TGI, puis Cour d'appel) avec le succès que nous constatons : ce dossier indigeste ne provoque que des renvois !

Les déclarations, indignations, proclamations et autres lettres recommandées, certes, réconfortent nos impatients.

 

Il me paraît plus urgent de convaincre ceux qui ne seraient pas encore dans nos Loges d'analyser calmement si cette présentation des Comptes est  encore acceptable, et de prendre - « in petto » pour le moment- la résolution de se prononcer clairement aux Assemblées Générales à venir contre la présentation des Comptes et des budgets.

 

Plus fort sera le rejet, plus maîtrisées seront nos actions, mieux nous serons entendus.

C'est le moyen le plus sûr de faire sauter un verrou ...

Mais, y a-t-il un seul verrou ?

 

Article à suivre : vers où ?

 

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 20:45

 ListeHonte

 

La dernière production sous forme de « Brèves » expédiée par l’équipe de profanes se prétendant Francs-Maçons et occupant illégalement les locaux de la rue Christine de Pisan -siège de la GLNF - a le mérite de mettre au clair une première liste que nous garderons comme la « Liste de la Honte ».

Ces hommes dont les noms suivent ne font pas partie de notre Fraternité, quoiqu’ils en disent, et ne devront pas être reçus comme Francs-Maçons dans les Loges en France et dans le Monde.

Les actions et paroles dont ils sont les acteurs ou colporteurs sont trop graves, leurs manquements trop funestes et pour certains leur duplicité et leur pusillanimité trop coupables pour que nous leur pardonnions maintenant.
Nous n’oublions pas que collaborer activement ou passivement aboutit au même résultat : la perte de sa propre dignité et de l’estime de ses Frères.
Après une période de main-tendues, vient le temps du jugement...

Exclusions, radiations, bannissements,...nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour maintenir la mémoire des Frères sur le nom de ces hommes qui ont bafoués les plus hautes valeurs de la Franc-Maçonnerie, mis à sac une des plus belles obédiences régulières, pervertis les liens de Fraternité et les notions d’humilité et de probité.

Cette « Liste de la Honte » sera mise à la disposition des Grandes Loges régulières ou non, avec les noms en clair, afin que la voie de la spiritualité maçonnique leur soit interdites à jamais.
Elle ne comprend pas les noms d’« ex-dignitaires » et répudiés de l’ancien régime à qui nous offrons le bénéfice du doute (un peu douteux, tout de même !) et de la repentance.
Bien sûr, cette Liste ne se veut pas exhaustive et risque, hélas, d'être complétée comme il se doit dans les jours à venir.

Nous considérons que ces gens sont dangereux pour certains, peu scrupuleux ou faibles pour d’autres et doivent être neutralisés afin que « les vrais enfants de la Lumière » puissent travailler dans la paix et la sérénité.

 

LA LISTE DE LA HONTE

 

Les « incurables » dangereux
François STIF.
Jean-Charles FOEL. 
Claude CHARB.
Alain CAN.
Dominique LE GUER.
Daniel JACQ.
Jean-Martin GUISI.
Jean-Michel BALO.
Bertrand HEYR.
Philippe TARD.
Etienne LATRE.
Marc RIVOL.
Antoine JANK.
Jean-Paul DUPI.
Henry SID.
Germain GAUTH.
Michel LE RIGO.
Guy BRUAN.
Michel SABA. 
Thierry THAV.
Lionel BOUL.
Charles ROC.
Jacques GRI.

Les « spadassins » décervelés

Christian BONZ                    Province Alby-Quercy-Rouergue

Dominique CHARP.             Province Alpes-Méditerranée

Alain MOYEM.                     Province Alsace

Philippe FONT.                    Province Aquitaine

Christian FAB.                      Province Aurélia

François ROBI.                     Province d'Austrasie

Germain GAUTH.                 Province Bourgogne-Franche-Comté

Jean-François ON.               Province Brie-Champagne

Bruno RICA.                         Province Bretagne

Paul SCAG.                          Province Corse

Gilbert GEER.                      Province Flandres

Jean-Claude CONST.           Province de Guadeloupe-Saint Martin

Henri PON.                           Province Guyenne & Gascogne

Denis MART.                        Province La Grande Couronne

Henri-Patrick NAD.               Province Limousin-Périgord

Patrick POIR.                       Province Loire-Cœur de France

Christian MAHO.                  Province Lutèce

Jean-Michel HILLA.              Province Maine-Atlantique

Jean-Pierre GHIRIB.            Province Massilia
                                               Province Neuilly-Bineau

Jacky HU.                             Province Neustrie

Sébastien DUL.                    Province Paris

Michel ZEC.                          Province Paris-Grande Arche

Thibaut CAYL.                      Province Paris-Pisan

Patrick DIEB.                        Province Provence

Paul CUD.                             Province Rouvray

Jacques STENG.                   Province La Réunion-Mayotte

François-Xavier D’ES. DE BOS    Province Septimanie

Pierre FURT.                         Province Sources

Guy DEBUIS.                        Province Toulouse-Pyrénées



L’équipe des « seconds couteaux » et des « mous du bocal »

 

Jean-Claude BORI.

Jean-Barthélémy RAFF.

Jean-Claude CHER.

Christian PAJO.

Jean-Claude ARNO.

Vincent BARR.

Jean BRILL.

Fabrice CHAVI.

André DEMANT.

Jean Max KOF.

Michel LABROU.

Claude LEGR.

Pierre MEST.

Christian PEYRUCH.

Paul VERSI.

Jean-Marc VOISEMB.

Patrick MC CA.

Daniel DEN.

Patrick RIBIE.

Patrick GEOR.

Jean-Paul COMBENE.

Pierre MAIRES. DE MTFAUCO.

Roger AKITA.

Hervé CLAUDI.

Philippe PREV.

Patrice SOSSO.

Gilbert POTI.

Bernard BISCH.

Richard BOUE.

Chris GAB.

Fabrice GERM.

Patrice LEVASS.

Cédric ROSS.

Bernard SOLIN.

Jean-Pierre BARR.

Paul BURTO.

Robert LELIEV.

Franck MIQUE.

Jérémy REES.

Steven PA.

Alain LE FEV.

 


 

Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Paroles de FF
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 23:12

Justicepasse.jpg

 

Dans l’architecture complexe des procédures juridiques auxquelles nous sommes soumis depuis près de deux ans du fait de la volonté et de l’acharnement de François Stif., de nouvelles actions viennent à voir le jour.

 

C’est ainsi que FMR et le collectif Myosotis ont interpellé à plusieurs reprises tant la Justice que le mandataire ad’hoc nommé le 26 janvier 2011, devenue entre-temps administrateur, sur l’urgence d’appliquer les décisions de Justice.

Celles-ci, rappelons-le, portaient sur l’annulation de l’Assemblée générale pluri-localisée, l’organisation d’une nouvelle A.G. et l’élection d’un nouveau Président autre que François Stif..

 

Nous l’avons constaté, ce dernier n’a eu de cesse d’utiliser de très nombreux artifices et des arguments fallacieux pour retarder le plus possible les échéances judiciaires.

Il faut signaler qu’il a largement été aidé en cela par quelques serviteurs zélés en mal d’honneurs factices et de prébendes concrètes !

 

Ces derniers temps, une répression violente et inique, inconnue jusqu’à ce jour dans le cadre d’une association à caractère humaniste en général et en Franc-Maçonnerie en particulier, s’abat sur les adhérents de la GLNF.

 

Faisant fi de toutes règles, y compris celles de la Justice de notre pays, des procédures de radiations, d’exclusions de Frères et de mise en sommeil de Loges se multiplient.

Coincés par des statuts et règlements manipulés, notre attitude légitimiste et citoyenne devrait nous contraindre à plier ou à démissionner.

Ce n’est pas le choix de la très grande majorité des Frères de notre association.

 

Modestement mais fermement, nous avons participé à de nouvelles actions comme celles initiées tant par FMR que par des collectifs comme les « Indignés de Pisan » ou le collectif « Ni scission ni soumission Boaz-Jakin ».

 

Aujourd’hui, devant l’urgence de la situation (fermetures de Temples, mesures vexatoires, radiations, mises en sommeil de Loges, vigiles et mesures sécuritaires déplacées,...) et l’inaction du mandataire judiciaire et son inefficacité à faire respecter les décisions de la Justice, nous avons décidé de saisir le Conseil national des administrateurs judiciaires pour envisager des mesures à l’encontre de Maître Monique Legrand.

Celle-ci se devait de respecter une Charte qualité précise dans une profession très réglementée et les conditions d’exercice précisées par la Loi.

Nous constatons une faillite générale quant à l’exercice de son mandat, voire même une aggravation de la situation de la GLNF depuis son arrivée !

 

Nous souhaiterions que, de façon massive, mes Frères vous repreniez votre plume et adressiez le courrier ci-dessous au Président du CNAJMJ par courrier et par fax.

 

Quelques minutes et un timbre pour un envoi qui contribuera à apporter une nouvelle pierre à l’édifice de la voix des Frères de la GLNF ; ceux qui demandent que Justice passe !

Que Justice passe...mais vite, maintenant.

 

 


 

 COURRIER A L'INTENTION DU PRESIDENT DU CNAJMJ

 

Mes Frères, nous vous proposons de procéder de 3 façons liées et non exclusive, si possible :

Procédure écrite et envoi par courrier

Copier le texte ci-dessous après avoir complété les renseignements vous concernant (nom, prénoms et n° de pièces d’identité C.I. ou Passeport).

N’oubliez-pas de signer.

Expédiez soit en courrier simple ou en recommandé si vous le souhaitez.

Procédure écrite et envoi par email

 Copier le texte ci-dessous et le coller dans un message email après avoir complété les renseignements vous concernant (nom, prénoms et n° de pièces d’identité C.I. ou Passeport).

Rajouter l’adresse de Maître Vincent GLADEL dans le pavé adresse : vincent.gladel@ajmj.fr et envoyez-le.

Procédure écrite et envoi par fax

Imprimez ce même message et faxez-le au 01 42 61 06 21

 

 

Maître Vincent GLADEL

Président

Conseil national des administrateurs judiciaires

et des mandataires judiciaires
6 boulevard des Capucines
75009 Paris
Télécopie : 01 42 61 06 21

vincent.gladel@ajmj.fr

 

Monsieur le Président

 

Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance les difficultés que nous rencontrons dans la réalisation de la mission de Maître Monique LEGRAND, administrateur judiciaire de la GLNF.

 

Celle-ci a été désignée comme mandataire ad’hoc puis administrateur de notre association par monsieur Patrice KURZ, Vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris, afin de gérer l’association dans le plus strict cadre de la mission cadrée par la Justice de notre pays.

 

Son mandat était clair et sans ambiguïté et portait sur la tenue de l'Assemblée Générale de la GLNF AVANT le 31 octobre 2011 et l’application des décisions de Justice, et notamment la désignation d’un nouveau Président.

 

Nous constatons que depuis plus de 9 mois, l’administrateur n’a pas fait évoluer le dossier qui lui a été confié tout en n’exerçant pas de façon rigoureuse son mandat puisqu’elle a laissé le Président démissionnaire ainsi qu’une nouvelle équipe de personnes à son service poursuivre sa gestion calamiteuse.

 

Nous sommes amenés à penser que le comportement de Maître Monique LEGRAND, quels qu’en soient les motifs sous-jacents, déroge à la Charte qualité mise en place par le Conseil national des administrateurs judiciaires et des mandataires judiciaires.

L’inexistence d’une avancée significative du dossier qui lui a été confié nous fait penser que son éventuelle incompétence, ses manquements graves et répétés dans l'exercice de sa mission relèvent au minimum d’une sanction disciplinaire.

 

Nous souhaiterions que vous interveniez pour tenter d’accélérer la prise en compte par Maître Monique LEGRAND de la réalité de sa mission qui consiste à organiser une Assemblée générale tenant compte et excluant les manipulations des Collèges électifs (Souverain Grand Comité et Représentants des Loges) effectuées depuis la démission du Président de l’Association !

 

Nous vous rappelons que nous sommes plus de 40 000 adhérents à attendre depuis plus d’un an l’organisation effective d’une Assemblée générale, qui devait se tenir selon la Justice dans les plus brefs délais, ainsi que la nomination d’un nouveau Président.

 

Veuillez accepter, Monsieur le Président, l'assurance de notre considération distinguée.

 

 


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Actualités GLNF
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 23:05

parodie-AG.jpg

 

On le sait, c'est le risque majeur qui nous pend au nez.

Il n'y a plus de  garde-fous. 

 

Le  Trio « Maître Legrand - Président Patrice Kurz - Cour d'Appel » s'avère être une mauvaise médecine, enchainés qu’ils sont (ils le disent eux mêmes !), dépourvus de réactivité devant le pourrissement qui, pourtant, leur crève les yeux et qu’ils ne bornent pas dans le temps, acceptant de fait de déléguer leurs pouvoirs à qui l'on sait.

 

Un point, au moins, aurait pu les sensibiliser ; et il est crucial.

Nous sommes, à leurs yeux, une association qui a un problème pour organiser une Assemblée Générale, pour désigner les membres d'un Conseil d’Administration et pour élire un Président.

Que du Banal.

Leur mission est simple : organiser ces élections, en redéfinir les règles et les faire strictement appliquer.

  • Ce qui veut dire, faire en sorte que ces désignations ne soient pas (ou plus) entachées de la moindre irrégularité.
  • Ce qui veut dire que les candidats à la Grande Maitrise soient désignés par un collège électoral (Souverain Grand Comité) représentatif et STABLE  (les membres ont un mandat de même durée que celui du Grand Maître).

Que signifie alors cette valse des Grand Maître Provinciaux ? Cette brusque modification du collège électoral ? Cette éthique bafouée ? Ces listes truquées ? Au profit de qui ? Et surtout, sous la surveillance de qui ? Cherchez...

 

Et puis, mes Frères, ce n'est pas tout.

Il y a, en sus, la DOUBLE PEINE !

 

En effet, à l'Assemblée Générale, un grand nombre de Loges ne vont pas pouvoir aller dire NON à cette mascarade ; le second collège électoral, dont nous sommes les représentants ayant été également tronqué, piétiné pour INSOUMISSION !

 

Restent donc seulement les soumis, qui, on le devine aisément, vont acquiescer benoitement et le tour est joué ! On reste entre nous, n'est-ce pas ?

Qui va vérifier la représentativité RÉELLE de ce second collège électoral ?

Cherchez...et vous ne trouverez pas.

 

C’est dur de voir ainsi une Election importante, primordiale pour la vie d’une association forte de 40 000 membres, vidée de sa substance, de ses forces saines et de sa juste représentativité.

 

On peut partir ou se battre.

Avertir Monsieur Patrice Kurz en référé « qu'il y a difficulté » (c’est prévu dans l'ordonnance de Maître Legrand) sur la représentativité des deux collèges électoraux pour qu’il y mette le « holà »  et assainisse la situation (associative, pas maçonnique).

Ce ne serait que...Justice.

Il y a aussi d'autres moyens plus rugueux auxquels nous pourrions réfléchir si nous ne pouvons pas nous faire entendre devant ce COUP DE FORCE qui n'a jamais été, jusqu'ici, le moins du monde entravé ou même inquiété sur le plan civil, pénal, moral ou...financier !

 

Pour l’instant, et c'est un comble, la seule opposition UNIE et frontale n'est pas à l'intérieur de la GLNF, mais au dehors, par CINQ Grandes Loges Régulières Européennes...selon une déclaration très offensive adressée aux Grandes Loges du Monde !

 

 

PS : Suite à son audience de ce jour, la décision de la Cour d’Appel est reportée au vendredi 13 janvier 2012.

Nous pouvons légitimement nous demander comment une AG prévue le 07 janvier 2012 par Maître Legrand pourrait se tenir dans ses conditions ; l’administrateur ayant toujours tenu comme un préalable le rendu de la Cour d’Appel !

 

 

Repost 0
Published by Pierre de Taille - dans Actualités GLNF
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 16:25

Bal-Groupies.jpg

 

Le bruit commence à se répandre que, dans le cadre de sa stratégie morbide de destruction de la GLNF, l’ex Gourou auto-éclairé (depuis le temps l’ampoule aurait dû claquer ?!) aurait arrêté certaines dates de réunions de ses « groupies ».

 

Confirmé par notre Frère Sirius Black, ce calendrier d’initiatives délétères semble appuyer notre avis sur l’intelligence tactique de l’ex Président démissionnaire de notre association qui tente par des coups d’éclats de prendre systématiquement l’avantage sur FMR et les opposants.

 

Ainsi, et en l’état de nos renseignements et de ceux du Myosotis Maine Atlantique, François Stif. aurait à son programme :

 

Jeudi 27 octobre 2011 : Grande Réunion des Grands Maîtres Provinciaux.

Cette réunion ayant lieu à Pisan devrait réunir les affidés à un neurone, les endoctrinés de la première heure et les lavés du cerveau de la dernière heure.

La préparation de ce scoop explique en partie les mouvements vers le Groupe des XV (13 ou 11, on ne sait plus !) de l’ex Gourou avec forces promesses, tabliers bleus, tam-tams, maillets battants et autres pseudo-honneurs.

Elle s’avère indispensable compte-tenu des réunions qui devraient normalement suivre...

 

Vendredi 2 décembre 2011 : Réunion du Souverain Grand Comité

Face à l’inertie dont elle a fait preuve jusqu’à ce jour, notre administratrice aurait eue une « remontée de bretelles » de la part du Président du Tribunal de Grande Instance, monsieur Patrice Kurz, ce qui expliquerait qu’elle ait été forcée quelque peu à précipiter les choses.

Hélas, pour l’ex Guide à plumes, une ombre pèse sur cette réunion ; à savoir la composition de ce fameux SGC.

Seul l’Arrêt de la Cour d’Appel pourrait contrecarrer ses plans à la dernière minute et ça, notre « petit profane égaré en Franc-Maçonnerie » n’aime pas du tout.

Il tient trop à la composition qu’il a élaboré « à sa main » avec les exclusions, les radiations et nominations en tous genres depuis quelques mois pour se voir repousser dans ses cordes !

Même si la logique juridique voudrait que tous les ex-exclus par un pouvoir fantoche soient réintégrés de droit, nous ne sommes pas à l’abri d’une manœuvre de dernière minute.

 

Samedi 3 décembre 2011 : Tenue de Grande Loge

En application de l’article 1-3 des Constitutions de la GLNF, une Tenue de Grande Loge devait être organisée dès le 1er samedi de décembre 2010.

Nous avons pu constater les nombreuses manœuvres dilatoires de l’ex pseudo-GM, ses promesses jamais tenues et ses atermoiements pour repousser cette Tenue de Grande Loge jusqu’à ce jour.

Aussi, comment expliquer cette débauche d’invitations à l’ensemble des Grandes Loges, aux Grandes Loges sœurs africaines, à tous les Grands-Maîtres et leurs épouses ? (qui paye ?...mais, c’est nous...j’oubliais !)

Serait-ce parce qu’il faut bien justifier d’une perte significative pour enclencher la liquidation judiciaire (qui, soit dit en passant, rapportera encore plus d’argent à Maître Legrand !) ? Certes, ce n’est pas la location de l’Espace Marcel Cerdan, sis 141 rue Danton à Levallois-Perret 92300 qui va nous ruiner.

Aussi, pour compenser le « côté chiche » de cette Tenue de Grande Loge, notre petit Gourou dispendieux (surtout lorsqu’il s’agit de l’argent des autres) tiendra pour le « côté chic » sa Soirée des Dames à l'hôtel Méridien à Paris XVIIème avec un triangle compris entre 90 et 100 € minimum.

 

 

Nous n’épiloguerons pas sur les aspects déplacés, décadents et provocateurs de ces réunions, sur les voyages et séjours des Frères africains et de leurs épouses (la PAF comptera le nombre de valises...), sur les frais occasionnés en cette époque de vache maigre et de période préélectorale. Cela sera fait en son temps.

 

D’ici-là, il nous faut demeurer vigilants et combatifs en vue de l’Assemblée générale de la GLNF qui doit nous permettre de « chasser les marchands du Temple » et redonner la sérénité qui convient aux travaux des Francs-Maçons.

 

 

Repost 0
Published by Sturm und Drang - dans Actualités GLNF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter