Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 17:37

CIMETIEREGLNF.jpg

 

Fallait-il aller devant Pisan sans un minimum de préparation ?

Fallait-il se donner en spectacle et conforter le fait que la GLNF est vraiment devenue la lie de la Franc-Maçonnerie ?

Fallait-il céder aux injonctions administratives d’un Conseil de Discipline d’un autre âge, non motivé et illégal ?

Fallait-il donner le change aux derniers suppôts de François Stif. et à leurs vigiles ?

 

Aujourd’hui, nous pensons malheureusement que l’opposition n’a pas marqué de point et a maladroitement joué son rôle dans cette affaire.

La manifestation d’une trentaine de Frères devant les locaux de la rue Christine de Pisan à Paris XVIIème laissera des traces dans les medias et les blogs mais elle ne représente pas une victoire décisive pour les opposants à François Stif..

 

Pire, elle conforte les Grandes Loges étrangères dans le fait que le « french bordel » qui sévit à la GLNF est irrécupérable. Nous sommes, par l’inconséquence du profane usurpateur de la fonction de Grand Maître, devenus la honte de la Franc-Maçonnerie au niveau international.

Il suffit de lire, pour s’en rendre compte, le témoignage du Vénérable Maître de la Respectable Loge Duquesne n°48 à l’Orient de Dieppe qui est implacable :

 

« Can it get any worse? I was at a meeting of my London Lodge (Blackfriars) and for the first time ever I felt ashamed to be a French Freemason. I'm not alone in this. I have actually shed tears over this. SOMETHING MUST BE DONE! The Administrator must get of the fence and do her friggin job. I am more than ever determined to see the end of the current administration. I want to be proud of being a member of GLNF. I will never deny my membership but feel uncomfortable when in Great Queen Street. »

 

« Est-ce que cela peut empirer ? J'ai assisté à une tenue de ma Loge à Londres (Blackfriars) et pour la première fois j'avais honte d'être un Maçon en France. Et je ne suis pas le seul à ressentir la même chose. J'ai pleuré des vraies larmes à ce sujet. IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE ! L'Administrateur doit arrêter de tergiverser et faire son foutu boulot. Plus que jamais, je suis déterminé à voir la fin de l'administration actuelle. Je veux être fier d'être membre de la GLNF. Je ne vais jamais renier mon appartenance à la GLNF mais quand j'entre dans Great Queen Street (le siège de la GLUA), je me sens vraiment mal à l'aise. »

Traduction Winnie – LML in English

 

« Nous  ne cherchons pas à donner une quelconque leçon (nous n’en avons ni l’autorité ni l’envie) de stratégie révolutionnaire, mais il est grand temps de se poser les bonnes questions.

  • Avons-nous envie d’exclure François Stif. de la GLNF ?
  • Souhaitons-nous faire sortir de nos locaux ces faux-maçons qui le soutiennent ?
  • Voulons-nous rétablir l’ordre dans la maison des Maçons ?

Alors, mes Frères, les locaux ne doivent pas être investis par une trentaine de Frères « indignés » mais par plusieurs centaines. Ceci demande qu’une véritable stratégie de reconquête soit mise en place et que l’implication d’un maximum de Frères soit garantie.

Seule une mobilisation au niveau national et l’organisation d’un « meeting de reconquête » aura une chance de réussir ; souvenons-nous des assises de Montreuil où grâce à FMR et au collectif Myosotis plus de 2 000 Frères se sont retrouvés. 

 

Le temps presse. Nous voyons bien que la tactique de l’usurpateur a pris une nouvelle tournure.

  • Ne trouvez-vous pas insupportable que l’entrée de nos locaux soit filtrée par des vigiles profanes armés de listings comportant les noms des Frères et leur situation vis-à-vis du paiement de leurs cotisations, de leur situation de radiés, d’exclus, de bannis de leur obédience à coup de diktat d’un quidam et de ses sbires se prétendant maçons ?
  • Ne trouvez-vous pas insupportable que nous soyons dépourvus de tout pouvoir, juste bon à payer des cotisations d’un montant excessif et non justifié, et sans droit de regard sur l’utilisation des sommes considérables par d’infâmes profiteurs ?
  • Ne trouvez-vous pas que ces gens qui exigeaient de vous de les servir sans rien dire, qui vous intimaient de leur prêter allégeance sur le Volume de la Loi sacrée, ont franchis depuis longtemps les limites du parjure ?
  • Ne trouvez-vous pas qu’il est temps d’arrêter l’hémorragie des départs des Frères vers d’autres obédiences voire l’abandon de leur démarche maçonnique devant de telles turpitudes et de comportements inqualifiables ?

   

La GLNF commence à ressembler à un cimetière où errent de tristes ectoplasmes floués et nostalgiques d’un passé qu’on leur a volé.

   

Triste constat du manque de lucidité d’une opposition morcelée et en panne d’initiative...et toujours dans l’attente d’un lendemain meilleur.

La solution...la solution...

 

 

 

PS : Photos - courtoisie Jean-Luc Adde. Vous trouverez toutes les photos de cette manifestation sur le site de Jean-Luc Adde


Repost 0
Published by Sturm und Drang - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:32

chaise-vide.jpg

 

Demain, jeudi 06 octobre 2011, doit se tenir un simulacre de Conseil National de Discipline où doivent comparaître plusieurs Grands-Maîtres Provinciaux coupables d’avoir affirmé, certes un peu tardivement (mais il vaut mieux tard que jamais) leur opposition à leur ancien Maître (le terme Grand n’a jamais été vraiment adapté dans le cas de l’Ex Gourou auto-déclaré).

 

Celui-là même qui les avait nommés va très certainement pousser ce pseudo tribunal, composé de faux-maçons qu’il a mis en place, à radier ces félons à sa triste cause.

 

Ces anciens ex-GMP nous implorent de venir les soutenir en masse demain matin devant Pisan afin de montrer aux représentants de l’in-justice stifanienne  que les Frères ne soutiennent pas cette mascarade d’un autre temps.

 

Au risque de froisser nos Frères soumis à cette infortune, nous leur répondons : NON !

 

Pourquoi ?

Parce que nous considérons que la seule attitude convenable face à ces comportements apparentés à ceux des Juges de l’Inquisition est la politique de la chaise vide.

 

Mes Frères accusés, levez-vous et ne vous présentez pas devant ces hommes indignes de fréquenter la Maison des Maçons.

 

Face à ce soi-disant Conseil de discipline (on se croirait en primaire ou durant la Grande guerre...!), notre attitude et la vôtre doivent être faites de dignité, de responsabilité et d’intégrité et reposer sur trois piliers : le Mépris, le Silence et l’Ignorance.

  • Mépris vis-à-vis de leur requête à comparaître
  • Silence en réponse à leurs questionnements (si tant est que ce jugement soit contradictoire)
  • Ignorance de leurs décisions forcément iniques, forcément illégales, forcément non fraternelles...

Lorsque les ex-GMP convoqués nous déclament dans leur courrier d’appel que « Laisser faire serait indigne et un déshonneur pour chacun de nous qui marquerait à jamais notre conscience ! », nous leur répondons que le déshonneur est depuis longtemps l’apanage de François Stif. et de sa clique.

 

Aussi, demain les chaises des Accusés seront inoccupées...et les Juges bien seuls devant le vide abyssal de leur conscience.

 


Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Actualités GLNF
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 21:44

toile-liens

 

En épluchant méthodiquement les registres de commerce, en pratiquant des recoupements, en décortiquant les organigrammes, en reconstituant les liens d’homme à homme et de structure à structure, en visualisant les cartographies des entreprises se dévoile petit à petit les mailles d’un réseau qui apparait tentaculaire.

 

Inquiétant en ce qu’il révèle l’extraordinaire ingéniosité d’affairistes qui profitent d’un système relationnel particulier, couvert par le secret et protégé par des compromissions réciproques, pour s’enrichir.

 

A l’instar d’un fil de pelote que l’on déroulerait petit à petit, nous avons découvert toute une architecture qui vient conforter les articles comme « Allez, hop ! au Panier » ou « DES « NETWORK » PAS TRES...NETS » sur ce même blog.

 

Ainsi, quels liens existent-ils entre la Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie, les Activités de sociétés holding, le Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, la Location de terrains et d'autres biens immobiliers, la Finance, le Commerce de gros de produits pharmaceutiques, l’Administration d'immeubles et autres biens immobiliers ?

 

Rien a priori, si ce n’est des noms bien connus de la GLNF, des Francs-Maçons, où des gens qui s’affichent comme tels, leurs épouses, parfois, leurs maîtresses, peut-être, leurs copains de promo souvent, leurs amis de « petits trafics » toujours...

 

Ces gens agissent le plus souvent sous le couvert de ce que l’on nomme des « sociétés écrans », des holdings au montage savant, créant des liens particulièrement complexes à identifier.

Ces liens de société à société apparaissent souvent comme « surréalistes », dénués de logique si ce n’est que se sont les mêmes hommes que l’on retrouve à des postes d’administrateurs, de Directeur Général, de Président,...

 

A titre d’exemple, la société CHOC’ARBIN, œuvrant dans le secteur agroalimentaire a comme Président un gérant de SC Immobilière. Elle a par ailleurs comme administrateur Aoule Ak., un ancien ministre de la santé et de l’hygiène publique de Cote d’Ivoire et...Jean-Charles Foell. ! 

 

En reprenant les liens entre les sociétés dans lesquelles intervient notre Frère ivoirien, on découvre stupéfait tout un assemblage de structures qui va de la production au commerce de produits pharmaceutiques, de la gestion de biens immobiliers à la finance.

 

A titre d’exemple, les sociétés PlanetPharm, Ubipharm, le Bureau d’Achat Afrique Antilles, Gesca sont toutes détenues directement par des administrateurs ayant deux ou plus postes d’administrateurs dans les autres sociétés dont Aoule Ak.

Quel lien pourrait-il y avoir alors entre Jean-Charles Foell. et ces structures ?

Serait-il possible que des liens discrets entre HAI, la GLNF et ces sociétés puissent faciliter des mouvements de fonds occultes ?

De façon incidente, on découvre que tous les pays africains où des Grandes Loges liées à la GLNF existent (Gabon, Congo, Cote d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Togo, Niger, Bénin,...) ont plusieurs représentants impliqués dans la gouvernance de ces structures.

 

Il a fallu quelques clics et plusieurs heures de recherche pour pratiquer des recoupements permettant de déchiffrer cet écheveau complexe d’interactions entre les hommes et les sociétés-écrans derrière lesquelles ils abritent leurs « petits trafics ».

 

Ce simple exemple, qui souligne combien les liens entre ces sociétés sont complexes, les fils entre elles difficiles à démêler, explique la réticence des services fiscaux à l’investigation systématique.

 

Bien entendu, il n’est pas dans notre intention de critiquer le sens commercial de certains ni de remettre en cause les fondements du capitalisme, encore moins de nous immiscer dans les arcanes du pouvoir.

 

Mais, il nous semble important, au moment où nous parlons de moralisation de l’espace maçonnique, de refondation de la GLNF, de préciser les limites de ce que l’on entend par « relations commerciales », « affairisme », « enrichissement personnel », « abus de biens sociaux », etc.

 

Il est essentiel que les Frères qui s’engagent dans une démarche maçonnique respectent des règles sur lesquelles ils ont prêté serment et évitent de tomber dans les travers profanes du dévoiement des pratiques commerciales.

Il est surtout primordial qu’ils mettent un point d’honneur à ne pas porter préjudice aux grandes valeurs de la Franc-Maçonnerie,...dont la probité.


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Actualités GLNF
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 09:00

double-clown.jpg

 

Qu'est ce à dire ?

 

Oui, un nouveau  Président tout neuf de notre association et, en plus, cerise sur le gâteau, l’autre, « le boulet » jusqu'en décembre 2012 !


Le Juge KURZ, dans sa lettre ouverte du 30 septembre 2011 à Monique Legrand, se décarcasse pour nous faire comprendre que la maçonnerie ce n’est pas leur truc à tous les deux et qu'ils ne sont là que pour l'Assemblée Générale et la mise en place d'un Président d’association. Basta.
Et, qu’il ne faut pas les prendre à témoin de nos bisbilles ésotériques.
Bon, on va peut être délayer un peu ?


  • Pourquoi si tard?

 Faisant fi de l'exécution provisoire du jugement du 07 décembre 2010, le Juge dit ATTENDRE l'arrêt d'Appel de ce même jugement.

Sans nous donner d'explication sur le pourquoi de tant de prudence malgré l’urgence...C'est la ceinture + les bretelles !


  • Pourquoi des doutes ?

Il dit attendre aussi que la mission d'audit des comptes ait été conduite à son terme. Craint-il de voir apparaitre des tripatouillages ? des poursuites civiles et/ou pénales de l'ex-Président ?

Et, si c'était le cas, monsieur le Juge, allez-vous encore nous répéter que c'est civil ou pénal mais pas maçonnique ?


  • Pourquoi le silence sur le Souverain Grand Comité ?

Parce que c’est maçonnique ? Ah, bon !

Ainsi, vous allez laisser désigner un futur Président par des membres « pipés » alors que vous avez la responsabilité de la surveillance et du bon déroulement de cette élection ?


  • Pourquoi séparer l'activité associative de l'activité maçonnique ?

Parce que vous êtes Juge. Logique.

Ce qui l'est moins, c'est que la partie administrative dévolue à Maitre Legrand soit captée, capturée, phagocytée par ceux qui ne seraient en charge que de l'activité maçonnique.

Et, vous le savez bien.

Et Maître Legrand laisse faire...laisse s'établir des rapports de force sur des questions d'intendance pour pénaliser, mettre à l’index, exclure ceux qui ne sont pas du même avis.

Et pourtant, ce sont ces derniers qui veulent de la clarté dans les comptes, et dénoncent les réseaux affairistes !

« Pot de terre contre pot de vin », disait Coluche...



 Bon, vous mettez donc de côté les questions relatives à la gouvernance de la Loge et à des questions purement maçonniques, lesquelles doivent « être laissées à ceux qui ont compétence (sic !) pour les traiter».

Voilà qui est clair, et induit que l'on pourrait avoir en 2012, selon votre logique, deux « Présidents » !

Je doute que cette cohabitation surréaliste soit la solution apaisante à laquelle aspirent  nos Frères qui, à l'inverse de vous Monsieur le Juge, privilégient l'aspect maçonnique et fraternel de cette association au détriment de son côté administratif.

Alors, nous, les vrais maçons, nous allons continuer à traiter par le mépris ces ex-maçons qui prétendent vouloir nous mettre au pas.

Et ça, c'est purement maçonnique, Monsieur le Juge.


Repost 0
Published by Pierre de Taille - dans Actualités GLNF
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 21:51

enfermement.jpg

 

Mes Très Chers et Bien-Aimés Frères,

Il y a des moments où nous nous disons que l’unique mérite de ces mois de lutte est d’avoir permis que des Frères s’expriment, écrivent, échangent directement, avec des mots qui prennent une force presque magique venant renforcer une fraternité naturellement solidaire face à l’abject.

Il y a des instants où la conviction côtoie la grâce poétique pour notre plus grande Joie de Franc-Maçon.

Quel que soit notre degré, quel que soit notre Rite, l’article de notre Frère Ben AourH est un hymne à notre Fraternité.

Qu’il en soit remercié.

Très Fraternellement

 

L'enfer-me-ment...

 

...quand il me dit que je peux en sortir en utilisant la même porte que celle que j'ai empruntée pour y être enfermé.

  • Il faut une autre clef pour ouvrir et s'échapper : la clef d'entrée était métallique, plombée, et je n'en sortirai qu'avec une clef de clair y-voir : ce sont bien les vices qui nous ont enfermés (impatience des honneurs, imprudence des actes, lâcheté des soumissions, orgueil des parures, mensonges fraternels ...) mais ce seront les vertus qui nous libéreront (modération de l'expression, humilité fraternelle, patience et...espérance du triomphe du juste, vrai et beau).

...quand il me demande de laisser toute espérance à sa terrible porte gravée de cette malfaisante injonction.

  • Orphée, Dante et bien d'autres initiés depuis, se sont libérés justement parce qu'ils n'ont jamais abandonné leur quête d'Eurydice, jamais renoncé à retrouver Béatrice ou jamais abandonné l'espoir de contempler l'Etoile du Matin au cœur de leur nuit obscure...

...quand il me propose de prendre les armes pour défendre une cause qui serait juste seulement parce qu'elle est mienne.

  • Vengeance contre violence, métal/fer contre métal doré, demi-vrai contre demi-faux : l’agitation, l'impatience, la certitude affirmée ne font que tendre nos chaînes, resserrer les liens et encore plus nous emprisonner...

 

Où sommes-nous donc alors ? 

Dans un noir athanor, cabinet de réflexion où le vieil homme souffre, sel et vif argent doit se dissoudre ou mourir, abandonner la dyade qui divise pour coaguler ou renaître homme nouveau,  relevé par le tiers inclus, apte à chercher et donc trouver la troisième voie, celle de l'initié qui rassemble l’épars comme les parts pour recoudre Osiris.

 

Qui nous guidera ? 

Un homme providentiel ? Un des ces anciens ou nouveaux sachants autoproclamés, un "compétent" plein d'expérience et de médailles dorées, de certitudes et au menton relevé ? Un geôlier repenti ?

Je respecte plus les cherchants, leurs doutes, leurs interrogations, leurs réflexions inachevées, leurs incohérences parfois, leurs faiblesses toujours : j'y reconnais les miennes passées ou à-venir.

Ces fils rouge sang, ténus, fragiles, me relient à mes frères, je ne souhaite pas les casser ni les trancher, simplement les croiser dans ce labyrinthe : avec mes frères me perdre et avec ce fil tressé me retrouver, et nous ensemble.

Ce sont nos faiblesses ensemble tissées qui feront notre force. 

 

Comment me vêtir ?

« Mettant tout en œuvre pour tenir debout...les reins ceints de vérité...la cuirasse de la Justice...les pieds chaussés d'élan...brandissant le bouclier de l'adhérence...le casque du salut...l'épée du souffle...c'est l'armure d'Elohim qui permet de faire face aux fraudes...» (cf. Éphésiens 6,...traduction A. Chouraqui)    

 

Où est la sortie ?

Toujours plus à l'ouest aurait dit le professeur Tournesol...je dirais plus haut ou plus profond...et c'est presque pareil !

 

Mais en clair ?

Il me semble vous entendre bourdonner à travers mon écran Très Chers et Bien Aimés Frères, lecteurs de blogs, comme j'essaie de voir à travers ce miroir (un respectueux salut au passage à Monsieur le Président du Tribunal de Grande d'Instance qui dit nous lire, et l'écrit.)

 

À quoi nous sert ce charabia mystico-maçonnique, au mieux, cautère sur nos plaies ? 

Nous ne sommes pas de bois, avançons avec nos jambes !

 

Que faire ?

Prenons comme allié le temps sage que se donne la justice, en se hâtant de nous répondre : certains l'ont fait en bâtissant un livre blanc utile, d'autres pourraient chercher l'union...et la trouver.

 

Posons humblement et respectueusement des questions ouvertes à qui peut :

Combien peut durer un « bref délai » avant de devenir la manifestation objective de faire obstacle à l'application d'une décision de justice ?

Que peut-on faire pour aider Maître LEGRAND dans sa mission ? A-t-elle des difficultés à établir la liste des votants à la prochaine Assemblée Générale ? Et si oui, de quelle nature ?

Quel obstacle l'empêche-t-il de suivre les recommandations du Tribunal à provoquer l'élection d'un nouveau Président de l'association, ipso facto Grand Maître selon nos statuts ? (Soit il sera désavoué par l'AG statutaire qui suivra et on y gagnera en clarté ...que nous disons tant aimer, soit il sera confirmé. Administrateur comme Souverain Grand Comité sont donc obligés de bien peser leurs propositions...)

Puisque sa mission (c'est Monsieur le Président du Tribunal qui nous le confirme) est de ne pas s'occuper de ce qui est maçonnique mais seulement de ce qui relève de l'associatif 1901, comment justifie-t-elle d'autoriser des dépenses (maquette de Brèves, voyages,...) qui ne relèvent que du maçonnique ?...mais qui sont commandées (j'allais écrire initiés...!) par un Président démissionnaire ?

Quand, à qui et sous quelle forme permettra-t-elle l'accès à tous les Comptes et Grands-livres pour que soient analysées et commentées les dépenses, poste par poste, facture par facture ?

Qui répondra aux questions de nos frères à ce sujet ?

Dans quelle mesure la perte de reconnaissance des Grands Loges Régulières affecte-t-elle ou non le contrat associatif puisque il est fait référence à la Franc-Maçonnerie Régulière dans les statuts (préambule Al-4) et à la protection des intérêts moraux (dont justement cette régularité) à l'Article 3 : objet ?

S'il s'agit là d'une question maçonnique, pourquoi ne pas écouter les Frères Experts des autres Grandes Loges Régulières, celle d'Angleterre dont l'expertise ne peut-être réfutée ? (c'est Monsieur le Président du Tribunal de Grande Instance lui-même qui nous renvoie à consulter les experts en la matière : ils éclaireraient le Tribunal d'un avis sur le sujet).

Quelles actions entend-elle poser pour préserver et faire recouvrer la reconnaissance de cette Régularité et donc faire appliquer les statuts comme c'est sa mission ?

Peut-on ou doit-on envisager un nouvel appel aux cotisations alors que ni les précédentes ni le budget n’ont été votés ?

Sur quels fondements ?

Deux contributions exceptionnelles d'affilée sont-elles envisageables ?

Dans la mesure où un jugement de première Instance, assorti de l’exécution provisoire, annulait l'Assemblée Générale et ordonnait d'en convoquer une seconde (à bref délai...) était-il ou est-il encore pertinent et conforme aux intérêts de l'Association GLNF d'être représentée devant la Cour ?

 

Prenons le temps qui nous est donné pour construire notre réflexion et notre parole comme François Stif. le prend pour ses agissements et sa communication.

 

Un dernier un avis, très « Provincial ».

Peut-être fera-t-il sourire aussi les Frères d'autres Provinces que la mienne :

J'apprends, dans le silence, à discerner les protestations d'amour fraternel et les embrassades goulues de Frères.

Il est des haleines qui sentent la nostalgie de trop célébrés toqués - je parle des Très Respectables maître-queux ou Très Distingués traiteurs - qui officient lors de banquets fraternels conviviaux (et longtemps payés par les Comptes de ma Province), forcément.

Il est aussi des yeux embués d'amour où luit encore l'embu d'un rouge-éclat, souvenir de Vénérables Grand-Crus de velours culottés : à ces doses, fréquences et coûts, réveillaient-ils encore les intelligences ?

Décidément, l'Espérance est une gouleyante vertu...

Les frais de bouche ne rendent pas toujours l'haleine fraîche...

Vite, je serre ma ceinture (de vérité...) et ma discipline de fer, c'est l’enfer quand tu mens, tartuffe !


Repost 0
Published by Ben AourH - dans Paroles de FF
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 18:57

MSKTERGLNF

 

Il est super ton film !

 

Tout y est : du suspens, de l’action, des rebondissements, des assauts à fleurets mouchetés ou non et des batailles rangées rapière en main, de la rage, de la haine et du mépris, des jurons, des invectives, des passions, des déclarations, des secrets,...

 

Et puis, les mousquetaires...quel panache !

 

Même le Méchant nous fait rire avec ses spadassins amateurs à l’air borné et leurs rodomontades à se rouler par terre.

Ils menacent, ils grimacent, ils invectivent comme des pros mais, tout compte fait, on voit bien qu’ils « sur-jouent » et que les héros n’en ont rien à faire...

 

Bon, d’accord, le dénouement est un peu long à venir.

Toutefois, même si l’on sait que le Méchant va se faire bouter hors du château, il reste toujours une part d’incertitude tant que la Justice du Roy n’a pas tranché la question.

 

Heureusement, nos Mousquetaires viennent de se retrouver pour accélérer un peu la fin du film.

Ils se sont même unis pour rédiger une superbe déclaration contre le Méchant !

 

 

DES OBJECTIFS CLAIRS, UNE OPPOSITION UNIE  

 

Pour le départ immédiat de François STIF. 

Pour l’arrêt de l’ensemble des mesures contraires au droit, aux statuts, règlements et constitutions de la GLNF.  

Pour la reconstruction de la GLNF.

Pour le respect des valeurs traditionnelles que nous partageons.

Nous affirmons ici notre union et notre volonté de nous unir pour œuvrer en commun à la réalisation de ces objectifs.

Au-delà de ses engagements et de sa sensibilité personnels, il importe maintenant que chacun, là où il se trouve, porte le message de cette union.

C’est ainsi que nous sauverons la GLNF.

 

 Alain JUILL.    Claude SEIL.    Dominique MOR.    Jean E. MUR.

 

 Le message original a immédiatement été porté par les Mousquetaires Myosotis dans tout le Royaume.

 

Quel rebondissement inattendu ou plutôt tellement attendu que l’on n’y croyait plus...

Je te le redis, ton film est super !


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Actualités GLNF
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 23:36

casques-bleus.jpg

 

En ce jeudi 06 octobre 2011, nous nous préparons à une confrontation sûrement la plus sévère depuis deux ans entre le pouvoir usurpé de François Stif., son quarteron de résistants déboussolés, d’une part, et les grandes factions de l’opposition, d’autre part.

 

A la veille d’un Conseil National de Discipline monté de toute pièce, véritable Tribunal d’un autre âge, pour provoquer les Frères en lutte et entretenir la peur chez les autres, les opposants semblent résolus à empêcher cette mascarade.

La volonté d’en découdre avec les représentants de l’inquisition stifanienne est clairement affichée.

Les valeurs de la Franc-Maçonnerie sont en danger et nécessitent une forte mobilisation.

 

François Stif. sait depuis longtemps que les Frères lui reprochent ses méthodes et sont unanimement prêt à voter son exclusion mais, fidèle à sa stratégie, il cherche à gagner du temps en misant sur la lassitude des Frères les moins motivés pour en découdre.

 

Son objectif est clair : faire partir tous les Francs-Maçons qui s’opposent à lui et qu’il estime à environ 20 000 Frères. Pour ce faire, tous les moyens sont bons qui vont de l’exclusion à la radiation en passant par la mise en sommeil arbitraire de Respectables Loges.

 

François Stif., ayant visiblement toute latitude de la part de Maître Monique Legrand pour agir, continue non seulement d’exercer une pression directe et indirecte sur les Frères de la GLNF mais utilise également des moyens physiques pour faire régner la terreur.

Le récent évènement scandaleux du jeudi 29 septembre reste douloureusement gravé dans les mémoires...

 

Toutefois, le changement de registre des méthodes de l’« usurpateur » fasciste du 3ème étage est inquiétant car il révèle que l’Ex Gourou auto-éclairé ne respecte plus les limites liées aux Règles, us et coutumes de la Franc-Maçonnerie.

Inquiétant, car la désespérance et le déni de la réalité vont faire perdre toute mesure à un homme qui a déjà largement franchi les frontières  de l’inacceptable.

Inquiétant, car il semble qu’acculé dans ses derniers retranchements, l’Ex Gourou risque dans une ultime manœuvre de saborder le navire GLNF.

Nous pensons, en effet, que l’incident de l’envoi du GLNF101, dévoilant l’appartenance des Frères à la Franc-Maçonnerie, est un acte délibéré.

Cette provocation vise à montrer aux opposants que François Stif. veut aller jusqu’au bout de la lutte, même si elle s’avère, d’ores et déjà, perdue.

 

Changement de méthode dans l’immixtion du profane au sein de la Maçonnerie. Faire appel à des vigiles pour filtrer les entrées de Pisan est un acte lourd de violation de locaux maçonniques.

Nous considérons cette initiative comme le début d’une politique de violation de la liberté des Francs-Maçons.

C’est grave parce que c’est mettre le doigt dans un engrenage dangereux sous des prétextes et arguments fallacieux (pénétration de civils dans les locaux de Pisan, matériels subtilisés...?).

A quand les enregistrements des Tenues, le portique électronique de sécurité, les brouilleurs de GSM, les chiens de garde dans les Temples ?

 

 

Il est temps de neutraliser François Stif. dans ses agissements (ce qui repose la question du laxisme de l’administrateur à ce niveau) et à l’exclure rapidement de la GLNF.

 

Car, si aujourd’hui, ses actes sont intolérables, craignons que demain ils soient inqualifiables...

 


Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Actualités GLNF
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 00:52

MMRRF.jpg

 

Parce que cette initiative a marqué un tournant décisif dans la lutte contre la tyrannie et le despotisme de l’Ex GM démissionnaire, l’Union des Loges Régulières Françaises a reçu un accueil enthousiaste des Frères de la GLNF.

 

Certes, cette association ne résout pas tous les problèmes dont celui de la présence persistante de François Stif. au sein des locaux de notre Obédience ni celui de la perte de la Régularité. Mais, elle offre un havre de paix, d’échange et de Fraternité pour tous les Frères qui subissent l’ordre noir stifanien.

 

Nous vous l’avions annoncé, l’Union des Loges Régulières Françaises s’est renforcé d’un apport de forces nouvelles et dynamiques avec la Maison des Maçons Réguliers du Rite Français.

Le MMRRF a rapidement pris son essor et contribue à amplifier non seulement le mouvement d’opposition mais l’idée que l’accord entre des mouvances, des rites et des Frères d’opinions différents est possible.

 

La MRF, acronyme de la MMRRF plus aisé à utiliser, vient de publier son premier Bulletin d’information.

Notre Frère Claude Beau, son nouveau chef de file, présente l’évolution positive de la MRF et tout en rappelant sa genèse insiste sur le fait que toutes les propositions en cours d’étude ne prendront leurs réelles valeurs qu’une fois que l’Assemblée Générale les aura fait siennes.

 

Quel bonheur de voir comment la Maçonnerie de Tradition est capable de réagir avec enthousiasme et intelligence face à la lente dégradation de la GLNF.

 

Même si le chandelier a été volé par des profanes déguisés en Francs-Maçons, la flamme de la Tradition du Rite Français continue de briller vivement au travers de la Maison Maçons Réguliers.


Repost 0
Published by myosotislutece - dans Contributions Refondation
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 19:05

orplomb.jpg

 

Les récentes décisions prise par les représentants « administratifs » de François Stif. nous confirment que le pseudo-pouvoir usurpé de l’Ex Guide auto-éclairé est en cours de transmutation.

 

La « Brèves » du 27 septembre 2011 est particulièrement révélatrice d’une stratégie de repli dramatique.

 

L’heure de la retraite ayant sonnée, le camp retranché de Pisan devient l’ultime forteresse d’un despote déchu, honteux et paniqué.

Utilisant toutes les armes de la désespérance -  faux courriers, contre-vérités, mensonges et manipulations, le « démissionnaire » adopte l’ultime position de l’animal aux abois ; il se terre et s’arcboute sur ses fondements, rabaisse la herse de son château maléfique, déploie ses cerbères,...

 

Ainsi, le courrier du 23 septembre 2011 adressé à Maître Monique Legrand, l’administratrice de la dernière heure, nous confirme que la fin est proche.

Malgré la densité du message (5 pages !), les arguments pour expliquer le « capotage » de la réunion du 28 septembre tournent dans le vide sidéral d’une désespérance maladive.

 

Nous ne nous attarderons pas sur le décryptage ligne à ligne d’une lettre où la fausseté des arguments côtoie l’incohérence des propos.

Certains y voient une ultime provocation.

Nous préférons y déceler une métamorphose au sens alchimique du terme dont le processus de transmutation, vicié par quelque « humeur »déliquescente, se serait inversé.

Par un retournement complet de sa finalité, l’œuvre aboutit à ce que l’Or redevienne Plomb, symbole de la lourdeur et de l’individualité inentamable.

 

De cette Alchimie-là, Nicolas Flamel en aurait honte...


Repost 0
Published by Le ROI - dans Paroles de FF
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 09:53

Y J le vigile et la police devant Pisan

Le grave incident que nous relations dans l’article «Lâche, inique et méprisable » du jeudi 29 septembre 2011 montre combien François Stif. est aux abois, obligé de se « protéger » de lui-même, aveuglé par sa propre violence intérieure...

 

Le fait de recruter des vigiles est une disposition critiquable en soi dans la mesure où elle ne se trouve aucunement justifiée sauf lorsque l’on craint que « des radiés » tentent « de pénétrer dans les locaux de Pisan » !

Nous en sommes là, mes Frères !

Nous voici rejetés comme des intrus dans notre propre maison...

 

Le mouvement des « indignés de Pisan » s’est présenté hier soir comme à l’accoutumée pour distribuer les tracts tentant d’éveiller les Frères sur la situation ubuesque dans laquelle se trouve la GLNF ; gouvernée par un démissionnaire utilisant des méthodes fascistes.

 

Voici ce que ces Frères relatent, pièces à l’appui.


Un évènement grave et scandaleux le 29 septembre à Pisan vers 17h, soit bien avant la consécration prévue à 18h30 de la RL Yves TRESTOURNEL. 

 

Alors que le RF Y.J., Assistant Grand Maître Provincial (à jour de ses cotisations), bien connu du Tuileur de Pisan se faisait jeter a terre par un vigile de 2 mètres dans le hall de Pisan puis trainé par les pieds vers l'extérieur, le RF Pierre Benz., Vénérable Maître de la Respectable Loge Yves Trestournel, consacrée ce soir là, est intervenu avant que le R.F. Yves J., estimé de tous, ne se fracasse la tête sur les marches extérieures de Pisan.

 

Si notre Frère Yves J., âgé de 65 ans, n'a pas été blessé à ses dires, il a été très fortement choqué de ce comportement à l'opposé de notre maçonnerie et a en conséquence porté plainte le soir même.

 

Les Indignés de Pisan qui commençaient à arriver pour manifester dans le silence et la sérénité leur indignation, ont demandé aux frères indignés de rentrer chez eux afin de ne pas rentrer dans la provocation crée par François Stif., Maître Monique Legrand et Henri Sid.

Ces derniers, bien entendu, étaient absents du hall lors de l’incident.

 

La police venue sur place peu après aurait déclaré « être informée que des radiés tenteraient de pénétrer dans Pisan et qu'il fallait les empêcher ? ».

 

Les Indignés de Pisan

indignezdepisan@gmail.com

 

 

PS: Vous trouverez ci-joint le Dépôt de plainte de notre frère auprès de la Police.

 

PPS : Vous trouverez un complément d'information sur le Blog Maçonnique

Repost 0
Published by myosotislutece - dans Actualités GLNF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter