Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 00:43

Poursuivant le débat en vue de la rédaction du Livre Blanc de la rénovation de la GLNF, nous vous présentons des compléments à l'article précédent.

 

Parmi les conditions favorisant le renouveau de la GLNF, une tendance émergeant des travaux a porté sur la gouvernance de l’Obédience et sur la structure des Loges.


Celles-ci pourront être regroupées sous forme de Fédérations de Loges avec deux systèmes de gouvernance distincts : 

GLNF-new

 

Tous les 2 ans, les Loges au niveau national votent pour deux représentants - des Passé-Maîtres - dits « Grands Eligibles » participant l’un à la filière Nationale et l’autre à la filière Provinciale.

Dans le cas où il n’y aurait qu’un Passé-Maître dans la Loge, celui-ci choisit le scrutin auquel il veut participer.

 

La filière élective de la Grande-Maîtrise

Chaque « Grands Eligibles » de cette filière participe au scrutin national et dans ce cadre, 50 Electeurs sont « tirés au sort ».

 

Le hasard est devenu nécessité afin d’éviter la dérive du carriérisme tout en favorisant une saine émulation au niveau national.

Ceci permet également d’éviter les nominations au « bon vouloir »… qui pervertissent tout système hiérarchique mal contrôlé.

 

Les 50 Electeurs choisis élisent pour un mandat de 2 ans non renouvelable de façon consécutive le Grand-Maître et son Assistant et participent en tant que membres du Conseil d’Administration (CA) à la Politique et à la gouvernance de la GLNF.


 

La filière élective Provinciale

Chaque « Grands Eligibles » de cette filière participe au scrutin provincial et il y a autant d’Electeurs que de Provinces.

Pour chaque Province, un scrutin par « tirage au sort » désigne un Délégué de la Province ainsi qu’un Assistant, et ces Délégués constituent le Conseil des Provinces.

Cet échelon indispensable assiste au plus près les Loges et participe directement à la vie de la GLNF, contrôle la structure administrative au même titre que le CA.

 

 

Bien entendu, l’application de ces idées ne peut se faire qu’en procédant de façon préalable à une remise à plat et une révision des « Statuts, Constitution et Règlements » actuels de la GLNF.

A partir de cette esquisse, nous attendons de nos Frères la contradiction, l’enrichissement de ces propositions dans le cadre d’un débat serein et fraternel.

 

Mes Frères, la Parole vous appartient plus que jamais…

Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Contributions Refondation
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 00:01

GLNFMaelstrom

La GLNF dans le Maelström - Sur la musique du Vaisseau fantôme

 

Hardi, moussaillon, le vaisseau GLNF prend l’eau !

Ça tangue ! Ça balance pas mal à Paris…la mer est démontée, l’Océan, Legrand océan, nous attire irrésistiblement vers le maelstrom !

D’un côté, le carré des officiers est rempli, fait bombance et picole du bon Château Paradis hors millésime. De l’autre, les marins mutins se démènent pour combattre les voies d’eau. Et dans tout ça, la vigie ne sait plus où se trouve la terre ferme.

C’est l’antichambre du radeau de la Méduse, notre Obédience !

Et tout cela parce que le Capitaine voulait « voler » de ses propres ailes et damer le pion à l’Angleterre. Ah, la tyrannie des conquêtes ! Ah, l’attrait des colonies ! Ah, le goût de l’Or et des métaux sonnants et trébuchants…Il fallait affaler les voiles (ou les prendre) mais là, c’est un peu tard…

Le pire, c’est qu’il y a des contremaîtres qui poussent encore à la manœuvre, qui diffusent des consignes, des conseils, des ordonnances. Comme l’on dit dans la Marine et ailleurs : « Ordre, Contre-ordre, Désordre ».

Et lorsque les marins s’engueulent, le navire s’enfonce inexorablement.

Dans la panique, des pieds-nickelés, des boiteux du cerveau, des éclopés de la Fraternité lâchent des salves, que dis-je des salves, des bordées d’injures de Frères à Frères :

« moi, je suis d'accord avec vous, ne payez pas, dans quelques mois vous aurez 2 cotisations à payer... et alors je vous radie, et de toute façon j'ai souvent payé pour des FF en difficulté, ils l'ont tout juste oublié, alors il m’importe peu de payer 4.000 par an à l’avenir quand vous ne serez plus là (et oui j'ai du pognon, et oui j'ai réussi dans ma vie, eh oui j'ai une belle femme, eh oui je suis TRF, eh oui j’ai tout ce dont vous manquez,… tout est le fruit du travail, dans la vie profane et dans mon chemin initiatique, he oui tout ce qui rend jaloux les mutins... bande de fainéants, travaillez, ca vous occuperait l'esprit, s'il y en a un??) au lieu de 400 par an, ( et je ne m’appelle pas Andrieu, je ne confond pas les milliers et les unités) pour ne plus vous voir, concernant le glaive, dans mon rite très ancien, vraiment ancien par comme le REAA, il n'y a pas de glaive, mais des guignols comme vous, avec ou sans glaive... ca me fait marrer, et tant mieux pour vous si je me marre... eh oui j’ai aussi de gros bras avec mes gros diplômes, et je n’ai pas fait vœu de pauvreté ni de chasteté en entrant en maçonnerie, et cela me fait plaisir que notre TRGM voyage dans de bonnes conditions, L’épicuriens,

Ps :….Maître Legrand va enfin donner le coup de balai qu’attendent la majorité silencieuse des FF, enfin… on aura la paix à nouveau, »

(extrait d’un morceau choisi sur https://profiles.google.com/111325192756628640612/posts/dg94jyxz6X2#111325192756628640612/buzz )


Mais dans quelle Marine sommes-nous tombés ?

Si, malgré des serments solennels prêtés sur la Bible, des adoubements face au V.L.S., des reconnaissances de pairs, des fraternités liées dans le secret de la cale, les marins, les officiers et les capitaines s’insultent, sont capables de se traîner dans la boue, agitent la haine et le mensonge…sur quelles valeurs pouvons-nous encore compter ?

Quelle sera notre étoile pour nous guider ?

Vers quel cap de bonne espérance devrons-nous nous diriger ?

Hardi, moussaillon, le vaisseau GLNF prend l’eau !

Repost 0
Published by Jean Bart le Corsaire - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 12:01

  Myosotis-Lutece-GLNF-Francois-Stifani-Fous-collisions-col.jpg

Au secours ! Help ! Virez-nous le pilote de cet avion…il va nous scratcher !

Et surtout ne le remplacez pas par une hôtesse, quel que soit le modèle - Legrand ou le petit – qui semble aussi efficace sur un cheval que dans les couloirs de l’avion, ni par un Steward, quel que soit son rite !

Pourtant, à chaque décollage et malgré les quelques trous d’air habituels, nous n’avions pas eu à nous plaindre : l’ambiance était bonne, les siège n’étaient pas trop durs, seuls les plateaux laissaient parfois à désirer et surtout le pinard, mais dans l’ensemble les voyages se passaient pas trop mal.

Mais depuis deux ans, nous avons commencé à percevoir quelques manquements dans la maintenance de la compagnie : une communication à l’emporte-pièce, des changements de plan de vol inexpliqué, une impossibilité à visiter la cabine de pilotage…Bref, ça commençait à sentir le roussi.

Certains voyageurs tentaient bien d’attirer l’attention du Conseil d’administration de la compagnie sur le fait que le Pilote en chef semblait avoir « pété les plombs » mais rien n’y faisait.

Il faut dire que le poste de pilotage était tenu depuis quelques années par des « potes » de la même école d’aviation « PACAP » et qu’ils se passaient le manche à balai lorsque leur « carrière » était bien consolidée…

« Pas cap », « Pas cap » ? Mais, si justement, drôlement capables de mettre en pièce une belle compagnie, de faire monter les prix du billet de façon éhontée, de créer un enchevêtrement de sous-directions de l’aviation incompréhensible pour le quidam – passager de base de cette belle compagnie !

Sommes-nous encore sur terre ? devions-nous nous demander à chaque fois que notre pilote nous faisait parvenir son bulletin météo, de façon brève mais toujours ferme (surtout, ces derniers temps).

Bon, on savait que ça chauffait un peu dans la cabine avec tous les collaborateurs qui se faisaient virer ou qui démissionnaient (quoique, nous n’en avons pas vu beaucoup qui se sont manifestés durant ces deux ans !) mais après tout, nous, du moment que l’on pouvait voyager, on les laissait s’amuser entre eux…

Hélas, trois fois hélas, quelle erreur !

Quelles horreurs n’apprenions-nous pas.

De montages financiers en montages financiers, de multiples poupées russes emboîtées les unes dans les autres (remarque, elles semblaient y prendre du plaisir !), des hectares de vignes, des immeubles à l’utilité discutable, des voyages de loisirs sous couvert de mission (chut ! c’est top secret), des réceptions au goût douteux (question de buffet), des arrosages entre copains…la succession de révélations nous a tous laissé pantois.

Et, en plus, le pilote n’était même pas poli avec nous : plus bonjour, plus de sourires, plus rien que des éructations digne du pire des « chats rentiers ».

Nous commencions à regretter d’avoir pris notre billet malgré les tirades des Stewards de la compagnie : « La compagnie GLNF’s Team et son équipage vous souhaitent la bienvenue à bord ». Il manquait plus qu’ils nous invitent dans leur hôtel de la rue de Wagram…

Nous avons bien tenté de saisir le Syndicat des Grands Copilotes, mais, c’était tellement le bazar là-dedans que plus personne ne savait qui devait dire quoi à qui, ni qui de quoi, ni qui à qui, dans la mesure où le pilote gueulait tellement fort que l’on ne s’entendait plus là-haut.

L’avion commençait à décrocher, les hôtesses à s’agiter (ça, c’était pas plus mal), les Stews faisait tout et n’importe quoi, menaçaient les passagers, les viraient par le hublot sans parachute et nous faisaient passer des tracts nous indiquant qu’il fallait payer un surplus ; la compagnie étant au bord de la faillite !

 

Moi, dans mon fauteuil, je me prenais à regretter le bon temps de Guynemer, Saint-Exupéry et  Hélène Boucher (il y a des femmes pilotes, aussi !). Bon, je l’aimais bien cette compagnie et puis mes voisins de vols étaient sympas…Mais là, ça commençait à faire beaucoup !

Mon voisin, un Vénérable monsieur qui avait connu les débuts de la compagnie me confiait encore hier : « Je veux bien payer mais encore faut-il que j’arrive à bon port et dans de bonnes conditions...et là, j’ai des doutes » !

Nous aussi, on en a : sur la qualité et la compétence du pilote et de ses copains, sur la destination du vol, sur l’honnêteté de la compagnie en elle-même, sur les collusions de toutes sortes entre certains associés, sur…..

Attention, vous avez oublié de sortir le train d’atterrissage !


Repost 0
Published by Passager glandestin - dans Paroles de FF
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 23:23

  Myosotis-Lutece-Evolutionnaires-Franc-Maconnerie-GLNF-Fan.jpg

Nous  sommes pour des rapports aimables, pacifiques et intelligents.

Nous aimons la liberté et chérissons son expression.

La liberté n’est pas une maison close. Elle ne s’arrête pas uniquement là où celle des autres commence mais elle s’enrichit de celle des autres.

 

Nous ne souhaitons pas de révolution.

Nous chérissons notre Loge, notre travail et les rituels qui sont le moteur et la clef de notre progression spirituelle.

A aucun moment nous ne voulons modifier les fondamentaux de la Maçonnerie et le rituel que nous pratiquons, ni dans l’esprit ni dans la pratique, ou imposer une approche qui s’exonère de l’orthodoxie.

 

Mais, il nous semble, et ce constat peut être fait pour toute organisation humaine, que le temps érode, réduit la meilleure intention à un Plus Petit Commun Dénominateur.

Celui-ci est, dans  le meilleur des cas, la survie de ladite organisation, dans le pire, des pratiques la vidant de son sens et de son but initial, avec comme corollaires le développement exagéré de l’Ego de certains membres et d’une surabondance réglementaire en termes de procédures, titres, structures, décors, etc.

 

Nous ne sommes pas venus en Franc-maçonnerie pour exacerber des conflits que, pour beaucoup, nous connaissons déjà dans notre vie profane.

 

Êtres imparfaits que nous sommes, notre désir le plus cher est d’être en conformité avec nos aspirations Maçonniques.

Notre recherche de l’équilibre, de la justice, de la joie est la source et le but de notre vie de Maçon.

Nous sommes reconnaissants à la GLNF de nous avoir offert (avec nos deniers !) un espace confortable pour exercer notre noble Art.

Mais, de grâce, et là nous souhaitons parler à tous les niveaux de notre organisation, nos dirigeants peuvent comprendre que nous ne pouvons plus accepter les dérives passées et présentes et qu’ils doivent réagir. Mais, réagir en Frère !

 

Nous ne sommes pas contre mais toujours avec celui qui construit pour le bien de tous.

Même le plus grand Initié a pu un jour oublier l’objet de leur amour, l’esprit et la demande commune pour ne crier que leur douleur.

A chaque fois, ce fut une leçon tragique qui les amena à faire (a refaire) le chemin du Je vers le Nous.

 

Pour tenter d'éviter le piège du PPCD, l’ensemble des frères de notre Loge a imaginé une organisation laissant une petite place au hasard et nous souhaitons présenter prochainement ce travail grâce au Blog Myosotis Lutèce.

 

Nous invitons tous les Frères de la province de Lutèce, tous les Frères de la GLNF, en général,  à étudier nos propositions, à échanger dessus afin d’en gommer les faiblesses.

Nous les invitons à partager leurs idées et à faire de ces échanges un ensemble de propositions plus cohérent.

 

Nous ne souhaitons pas conclure ; le chantier est ouvert !

Aidons-nous les uns les autres à faire briller aux éclats cette idée.

Soyez, vous aussi, un Évolutionnaire !

 

 

Il vaut mieux qu’il pleuve un jour comme aujourd’hui, plutôt qu’un jour ou il fait beau.

Pierre Dac

Repost 0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 00:24

 

Dans le droit fil de nos préoccupations, et afin d’alimenter de façon constructive le Livre Blanc de la rénovation de la GLNF, il nous semble important de développer certaines propositions présentées en amont des Assises de la Refondation magistralement organisées par FMR le 05 février 2011.

 

Plusieurs questions se posent dans le cadre de la rénovation de la GLNF et nous n’en développerons ici que quelques-unes portant sur :

  • La structure de gouvernance
  • Le mode de scrutin
  • La durée des mandats

Ces trois points importants doivent être débattus en gardant à l’esprit que le choix de la structure en charge de l’administration de notre Obédience conditionne l’utilisation d’un certain mode de décision et donc de scrutin.

 

La structure de gouvernance

Nous n’aborderons pas le débat sur la création ou non d’une Fédération de Loges ou sur le maintien du système actuel. Toutefois, il nous semble que quelle que soit la structure de l’Obédience future, la Loge et la Province resteront les pivots de la rénovation proposée.

 

L’opinion qui prévaut actuellement parmi les Frères est également que le nouveau mode de gouvernance doit privilégier des décisions transparentes et un mode d’expression incontestable.

 

En suivant le système de l’association de Loi 1901, l’ensemble des Frères devraient participer aux processus décisionnels et donc, participer aux élections des organes effecteurs de l’association, et notamment du Conseil d’administration.

 

Nous sommes conscients que faire voter près de 35 000 personnes ne peut être comparé avec le processus décisionnel d’une association courante.

Les limites sont celles de l’efficacité et des moyens à mettre en œuvre.

 

C’est pourquoi certains Frères proposent la mise en place d’un système pyramidal reposant sur la Loge et la Province selon le schéma ci-dessous :

GLNF-new

 

Toutes les Loges votent à bulletin secret dans leurs Provinces respectives pour l’élection de 2 représentants Passé-Maîtres qui seront désignés comme Grands Eligibles.

  • Le premier Grand Eligible participe au processus de désignation des Grands Electeurs
  • Le second Grand Eligible participe au processus de désignation des Représentants des Provinces 

 

Un tirage au sort parmi tous les Grands Eligibles permettra de désigner 50 Grands Electeurs au niveau national.

Ces 50 Grands Electeurs constitueront le Conseil d’administration en charge d’élire à bulletin secret le Grand Maître.

 

Sont ainsi introduit la notion de hasard et ce que certains Frères ont appelé la permanence de « l’impermanence » avec la désignation par tirage au sort.

Cette façon de procéder peut diminuer fortement les risques et tentations de « carriérisme » chez certains Frères.

 

La représentation proportionnelle liée au principe «  une voix, un vote » présentée par certains Frères reste toutefois à débattre.


Le mode de vote par Bulletin secret

Ceci apparaît, de prime abord, comme contraire aux us et coutumes prévalant au sein de notre Obédience, comme pouvant alourdir des processus décisionnels et allonger plus que nécessaire la durée des votes.

 

Cette proposition concerne uniquement la prise de décisions engageant l’administration de l’Obédience et pour lesquelles il semble primordial de minimiser les luttes d’influence, de préserver le libre arbitre de Frères susceptibles d’être influencé par le regard de l’autre, même si un Maçon est censé avoir le courage de ses opinions en toute circonstance.

 

Il vaut mieux prendre un peu de temps et recueillir de façon incontestable, équitable, l’opinion des Frères que de subir pendant 2 années une gouvernance aveugle et sourde, des responsables prenant des décisions incohérentes et semant le trouble et la zizanie parmi leurs administrés.

 

Par ailleurs, il existe aujourd’hui des systèmes de vote électronique fiables et rapides.

 

La durée des mandats

Une durée de mandat courte de 2 ans, non renouvelable de façon consécutive, devrait être généralisée.

 

Les écueils énoncés par les opposants à ce principe vont d’une possible perte de cohérence dans l’application d’une politique au gaspillage de ressources humaines et à l’épuisement des bonnes volontés.

Il serait vraiment désespérant de ne pas trouver de candidats de valeur dans le vivier que représente une association comptant près de 40 000 hommes de bonnes volontés !

 

Cette proposition de renouvellement rapide dans les organes directeurs va de pair avec la suppression de la nomination de « membres de droit » et des prérogatives régaliennes de tout acabit.

 

Là encore, nous retrouvons l’importance de la clairvoyance que doit avoir tout Maçon sur sa démarche : quelles sont ses réelles motivations à postuler ? 

 

Est-ce le besoin de rendre service, de façon désintéressée, à une communauté de Frères qu’il a choisi  ou est-ce le besoin de parader avec des ornementations diverses et variées dont les subtilités échappent d’ailleurs le plus souvent au regard des administrés ?

 

Dépouillons un peu nos « vestures », ramenons un peu de simplicité dans nos tenues,…la richesse est ailleurs !

 

Certains Frères opposent à ces propositions le fait qu’il faut bien que l’engagement de « responsables » élus soit reconnu et visible aux yeux de tous ; laissant entendre qu’il faut bien compenser d’une certaine façon(en flattant l’ego ?) le temps souvent, l’argent parfois, l’énergie toujours de ces « volontaires ».

 

En dehors des personnels administratifs et des permanents, dont le Grand Maître, logiquement rémunérés, la seule reconnaissance que devrait attendre un postulant à une responsabilité au sein de l’Obédience, serait sa propre satisfaction et le regard des Frères sur le travail accompli.

 

Ne faut-il pas rappeler que l’histoire recèle d’initiés qui se sont mis au service de l’Homme sans rien demander en retour ? Mais alors, sommes-nous des initiés nous-mêmes ?

 

Les vertus de l’humilité sont, encore et toujours, à redécouvrir…


Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Contributions Refondation
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 23:00

  Myosotis-Lutece-Franc-Maconnerie-GLNF-Francois-Stifani-T.jpg

La réputation de la Maçonnerie, et plus particulièrement de la GLNF, est clairement entachée tant au niveau des Obédiences sœurs nationales et internationales qu’au niveau du grand public.

Cette situation est la conséquence des « affaires » et compromissions diverses qui secouent notre obédience depuis quelques années.

Il est temps de dire haut et fort que cela doit cesser !

Il est l’heure d’engager des actions concrètes permettant de « travailler » dans un proche avenir en accord avec les valeurs qui nous ont fait frapper à la Porte du Temple.

Notre ambition est de témoigner concrètement de notre opposition aux dérives qui jettent le discrédit sur notre démarche maçonnique, et dont les conséquences nuisent à la sérénité des Loges et contribuent au dysfonctionnement de la GLNF.

 

Un Blog vit par ses visiteurs et par la diversité et l’actualité des informations qu’il offre.

A ce titre, le Blog Myosotis Lutèce ne peut et ne souhaite pas concurrencer les autres Blogs Myosotis d’une richesse d’apports inégalable à ce jour.

Par ailleurs, il nous faut tenir compte de nos ressources limitées en temps et en possibilité pour chercher l’information.

Mais un Blog se doit d’être aussi un espace d’échange, de débat pour faire avancer…un projet.

C’est pourquoi, nous engageons nos Frères de la Province de Lutèce à apporter leurs contributions et leurs commentaires dans le respect de l’autre.

Nous les invitons également à visiter les différents blogs Myosotis, à vérifier leurs informations par recoupements et à pratiquer le « pas de côté » dans leur recherche de vérité.

Très fraternellement.

L. Desdichado

Repost 0
Published by myosotislutece - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 15:30

Myosotis-Lutece-Jean-SOLIS-GLNF-Franc-Maconnerie-Derives.jpg

 

" Il faut noter que le XXème siècle a connu un revirement important des structures maçonniques.


L'administration s'est parfois crue investie de lumière, elle a pris autorité hiérarchique et "spirituelle" sur les loges qu'elle servait, et le pas sur les rites que ces loges mettent en oeuvre.


Ainsi, de serviteur effacé des contingences matérielles, l'administrateur dévoué s'est souvent fait patriarche spirituel, soumettant à son tour les loges au service de systèmes devenus malades, et méprisant le cas échéant les agents initiatiques qui garantissent l'intégrité des méthodes initiatiques : les juridictions des degrés de perfection et le pouvoir d'initiative des loges symboliques.


L'Obédience est quelquefois devenue une machine politique au service exclusif de la division entre les Frères et Soeurs, afin de préserver la crétinocratie des mauvais maçons.

Prenons garde."

 

 

Extrait de Ordo Ab Chao in Guide pratique de la Franc-maçonnerie - 2004 2ème édition - Jean SOLIS

Repost 0
Published by myosotislutece - dans Paroles de FF
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:31

Myosotis-Lutece-GLNF-GLAMF-Lutte-Francois-Stifani-Ligeri.jpg

La création d'un nouveau Blog Myosotis au sein de la communauté des Franc-Maçons de la Province de Lutèce de la GLNF est une décision importante.

 

Elle est l'émanation d'un groupe de Frères silencieux, jusqu'à ce jour, mais excédés par une situation scandaleuse perdurant depuis plus d'un an et qui les incite à écrire ce qu'ils pensent, à donner leur vision d'une évolution possible de la GLNF.

 

Pourquoi avoir attendu ?

  • Parce que nous considérions que les "affaires" qui secouaient la GLNF jusqu'à aujourd'hui relevaient de la sphère profane.
  • Parce que nous n'étions pas venus en Maçonnerie pour être confrontés à des problèmes que nous rencontrions déjà à divers degrés dans notre vie de tous les jours.

Pourquoi maintenant ?

  • Parce que nous ne sommes pas sûrs que les propositions sur lesquelles nous avons travaillé dans nos Loges ou en dehors, pour la "Refondation de la GLNF" aient vraiment été étudiées.
  • Parce qu'il est toujours temps de se faire entendre par tous ses Frères.
  • Parce qu'il est bon de montrer que la résistance aux dérives "administratives", financières, éthiques et "politiques" existe au coeur même de l'Obédience GLNF et que la démarche initiée par FMR est juste.

Au-delà d'une manifestation circonstancielle, le Blog MyosotisLutèce se veut une tribune libre d'Hommes Libres et de Bonnes Moeurs !

 

Que la Sagesse préside à la construction de notre édifice,

Que la force l'achève,

Que la beauté l'orne !

 

L Desdichado

Repost 0
Published by myosotislutece - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter