Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 20:09

Reglementcomptes1.jpg

 

Notre Frère René Herv., avec le recul des années et la distanciation qui sied à un sage, s’est ouvert sur le blog Dauphiné Savoie d’une mise au point qui fleure par moment le règlement de comptes.

Son constat a le mérite d’être clair à ses yeux, tout au moins sur l’opinion qu’il a sur les hommes et le mouvement d’opposition à l’Ex GM auquel il tend visiblement une ultime « perche ».

Il n’est pas dans notre intention de commenter ses dires. Tout Frère est à même, en son âme et conscience, et à l’aune de ces 20 mois de lutte, de se faire sa propre opinion.

De ce texte dense, long, très long même, nous retiendrons qu’il y a des valeurs persistantes qui transcendent les egos. Heureusement !

Et si certains « acteurs » de ce "Eastern" se sentent un peu trop « chatouillés » par les arguments de notre Frère René Herv., ces colonnes leur sont offertes. Le droit de réponse et le « contradictoire » sont les bases de la démocratie.

Prenez votre souffle et plongez-vous dans la lecture de cette mise au point décapante...et explosive !

 Boumboom

 

Paris, le lundi 26 septembre 2011

 

 « Voici sans acrimonie mon constat sur la crise.

 

Les Passés Grand Maîtres.  Ceux-ci méritent à peine un paragraphe.

Claude Charb., égal à lui-même, pusillanime, plus particulièrement intéressé par les privilèges normaux de la charge que par le devenir de notre Institution, capitaine d’opérette, ou de carabiniers lâchant au premier grain ses officiers, timoré ou couard ?

La démonstration : une intervention plus que tardive sur le blog L’Express-La Lumière, un flop ! Eût-il un instant pensé que son message suranné aurait été un peu mieux perçu et lu, si au moins il s’était adressé simultanément à trois ou cinq blogs représentant l’opposition diverse et morcelée. Entre les blogs BBC, Neuilly-Bineau, Dauphiné-Savoie, et d’autres la palette était large, représentative, non revancharde de l’opposition.

Les statuts de 1997 voulus par Claude Charb., concoctés par Marcel Soroq. : J’entends toujours Claude Charb. impérieux me dire :

- « ….René, tu me vois, moi, Claude Charb., devant les tribunaux de la République…»

et lors d’une autre conversation :

- « … je ne vais quand même pas me laisser emmerder par des connards du SGC… »

Non, Claude Charb. vraisemblablement vous ne serez jamais devant les Tribunaux de la République. Mais vous resterez plus durablement dans la mémoire des Frères, devant le Tribunal de l’histoire et de la Franc-Maçonnerie régulière…pas pour vos remarquables actes de courage…, pas non plus pour votre plus grande gloire !  

Jean-Charles Foel. dans un autre domaine égal aussi à lui-même, j’hésite entre trois adjectif ; vulgaire, commun ou ordinaire.

Un point rassurant, Monsieur n’a plus le langage péremptoire :

- «…ca suffit… ». Digne d’un sous officier des années 30 ayant gravi seulement un ou deux grades à l’ancienneté après 35 ans de tâche obscures.

 

Le vote de l’Assemblée Générale de l’O.A.F. a vomi avec dégout et fermeté l’artisan de tous ces verrouillages devenus inacceptables et intolérables.

Jean-Charles Foel., maitre aliboron tartuffe.  

Le summum de ces deux personnages (mi avril 2001), c’est la vilénie dans la méthode du limogeage d’Yves Trest.

La lexicologie et l’étymologie sont impuissantes à nous donner une réelle qualification pour cette façon de faire, sauf à penser qu’il fallait coûte que coûte faire sauter celui qui pouvait encore peut être poser des bornes…j’ai failli dire des bombes…

 

Le Grand Maître

François Stif. constitue pour moi un vrai problème et je lui pose la question :

- A quoi te servent ton cœur et ton intelligence ? Car toi à cet égard, tu fais tâche dans les décors plantés par tes deux prédécesseurs…

Ma réponse :

-« A rien ! »

En effet, les nombreuses opportunités d’apaisements, de réflexions, de consensus sont restées lettres mortes. Dans ta ténacité, ta pugnacité animale, tu n’as vu que les chiffons rouges. Tu as reçu ta Grande Maitrise comme un sacre, qui t’a chloroformé, éthérisé.

Cette combativité, si elle peut être comprise, dans le cadre de la félonie dont tu as été victime par ton prédécesseur le 3 décembre 2009, et dénoncée par une balance, cette pétulance ne résiste pas au recul qui aurait et devrait être le tien, compte tenu de ta charge.

 

Quand j’installais des Vénérables Maîtres, je m’étais fendu d’une maxime disant :

-« …Vénérable Maître, l’important n’est pas d’accéder à la chaire du Roi Salomon ou de Vénérable Maître, l’essentiel c’est d’en bien redescendre pour votre satisfaction personnelle Vénérable Maître, et pour la gloire de cette Respectable Loge...»

Applique pour toi cette maxime, signée de ton frère René qui t’a connu avec William, Hubert, Jean, Lucien et Yves, attentif aux Frères, bien différent de ce que tu es aujourd’hui.

 

Pars, avant qu’il te soit fait comme au Roi Salomon : les jets de pierres, les quolibets, les invectives voir les crachats…Garde dans ta mémoire et applique pour toi ce que le Qoheleth écrit (Ecclésiaste-3) : Il y a un temps pour tout…, alors passe à autre chose !

Je pense que tu as encore quelque marches, ne les rate pas, saisis les chances infimes qui te restent de sortir, pas trop mal, de ce bourbier dont tu es un des nombreux ouvriers.

Pars, maintenant, c’est un combat stérile, arrête de nous prendre pour des benêts (ton dernier envoi de « Brèves » quel est l’abruti qui te conseille ? ou que tu laisses faire), les carottes sont cuites.

Le système initié par Claude Charb., consolidé par Jean-Charles Foel., mis en exergue par toi est très majoritairement rejeté, non pas uniquement par FMR et loin s’en faut, mais par une majorité silencieuse, ferme, déterminée.

Si tu aimes cette Maison, pars, ou alors accomplis des gestes forts d’apaisement ne serait-ce qu’une première mesure : l’abrogation des ordonnances excluant, radiant, dictées par des conseils ou commissions n’ayant plus aucun sens, et, à tes ordres.

Ces dizaines, centaines de Frères injustement mis dehors d’un revers de main.

Je te le dis sans ambages certains noms d’Officiers Nationaux couards et faux-culs ne méritent pas une feuille de papier pour l’ordonnance tant les insignifiances de ces messieurs sont prononcées et visibles.

Arrête ces procédures judiciaires contre des Frères ou la calomnie selon toi est présente.

Arrête tous tes spadassins nommés à la hâte Grand Maître Provincial sans en avoir les qualifications et de façon contraire à nos règlements.

Arrête toutes ces sottises. Tu n’es pas au dessus de nos règlements, statuts, us et coutumes. Tu en es le gardien.

Ton Grand Conseil machin, arrête cela n’a pas de sens, de surcroît avec le président que tu as désigné, tu deviens ridicule, tu ravives sans arrêt les blessures de nos Frères.

Arrête tes provocations quand tu nous écris en nous donnant sans retenue du «  Mes biens aimés frères » sirupeux à en vomir, prouve que tu aimes notre Fraternité, agis en homme, en franc-maçon, et non pas en avocat combatif et talentueux.

C’est gênant pour toute la Franc-Maçonnerie qu’un Grand Maître en soit à ce niveau mondial de risée.

Tu sais, l’acte de contrition n’abaisse pas celui qui le fait mais au contraire l’élève, l’erreur est admissible, les erreurs répétées délibérément sont des fautes.

 

L’Opposition  

Déjà en 2004, Gérard Ram. était opposant, non pas à un homme mais à un système. Sans les blogs, il avait réussi le score formidable de 27% des voix au Souverain Grand Comité de septembre 2004, et cela, malgré la tristement célèbre pantomime dirigée par Jean-Charles Foel. jouée par Jean Du. instrumentalisant Nat Granst. (en phase terminale), quelle triste, sordide ignominieuse réunion.

J’ai décroché de la GLNF en avril 2001, j’y reviendrai plus tard. Je suis revenu en 2004 modestement soutenir Gérard Ram..

Lors de ces réunions de travail, j’y ai rencontré à l’époque des dignitaires partis vers d’autres Orients, je n’y ai pas remarqué la présence de Claude Seil., qui se présente comme le père de cette rébellion, terme inapproprié, ni la présence d’aucun prétendant d’aujourd’hui à la grande maitrise.

Ou alors tous, je dis bien tous, étaient trop jeunes donc pas dans ce Collège, ou aveuglés par la verroterie sous jacente des TRF et RF, les pires à mes yeux étant ceux qui voulaient quoi qu’il en soit garder leur titre pompeux, déplacé, d’un système devenu totalitaire sous la férule de Jean-Charles Foel., opaque, calomnieux.

A la différence des sectes, chacun peut en partir mais les méthodes brutales, mensongères, offensantes sont les mêmes, la supercherie remplaçant allégrement le droit.

Je crois aussi qu’un certain nombre n’ont pas vu, faute d’informations ou d’observations, venir ce régime totalitaire, phagocyté par une oligarchie s’estimant au dessus de nos règlements, statuts, us et coutumes et se dédouanant sans vergogne de leurs engagements financiers.

Je constate que depuis 21 mois, les blogs, - formidables vecteurs d’une opposition de plus en plus grande et ferme -, révèlent un glissement de positionnement et un déplacement du lectorat, faute d’une indépendance non clairement décrite pour certains, ou d’un alignement irraisonnable pour d’autres.

Les raisons sont multiples, je crois qu’il faut, à mes yeux, retenir la tentative hégémonique de FMR et particulièrement celle de Claude Seil., qui tel un potentat, avec des actions à géométrie variable, participe pour beaucoup à la confusion et aux crispations diverses. Là aussi, je ne rédigerai pas un chapitre pour ce monsieur.

 

Je ne soulignerai que quelques points des doutes que m’inspire Claude Seil. :

  • La Franc-Maçonnerie accepte en son sein des hommes libres ; être libre ne se conjugue pas avec les cachotteries, il y en a eu de très, très nombreuses…et de toutes natures !   
  • Fomenter et s’allier avec un monsieur comme Jean-Charles Foel. pour une soi-disant action de renvoi d’un GM, cela relève de plusieurs facteurs, au choix : 
  1. Une cécité importante, augurant mal du pilotage éventuel de cet important vaisseau qu’est la GLNF. 
  2. Un manque de discernement à deux niveaux : a) vous voyez Jean-Charles Foel. détricoter ce qu’il à contribué à mettre en place, puis consolidé sous ses 2 grandes maitrises ? b) vous voyez Jean-Charles Foel. se lever avouant ainsi au dernier moment sa félonie devant son successeur, de surcroît son avocat fiscaliste ? Je pencherai plutôt pour un JCF donnant consigne à un Frère de jouer les donneuses. 
  3. Ou alors la revanche, beaucoup moins honorable encore, la vengeance d’un de ces innombrables Officiers Nationaux (je ne dis plus grand GON) s’estimant stupidement toujours propriétaires de leurs charges.
  • S’attribuer le rôle de père ou de fondateur de la contestation, historiquement c’est une usurpation. Car même avant Gérard Ram. quelques FF silencieusement étaient en résistance depuis l’accession en 2001 de ce personnage commun à la grande maitrise. Que vous avez servi, je, crois monsieur Claude Seil., avec zèle ?
  • Vos comportements où vous ne reconnaissiez à un moment donné en maçonnerie que ceux qui étaient chamarrés comme des sapins de Noël, vous confondant en excuses après avoir été dédaigneux dès lors que ce ou ces Frères appartenaient à la catégorie des « TRF ». Le futur GM doit et devra avoir, comme Jean Mons, le même regard sur tous, et sur chacun de nous, et je vous dédie la maxime de Jean Mons remettant à l’équerre un Frère du même profil que le vôtre :   - « ….mon frère vous êtes peut-être un puits de science, mais au fond de ce puits ; je n’ai point trouvé un verre d’eau fraiche et nourrissante… ».
  • Vos méthodes sont pour le moins repoussantes : j’ai été révulsé en lisant la prose répandue sur différents blogs, pourquoi ? Vos méthodes pour démolir, amoindrir, combattre vos adversaires sont dignes des sectes les plus funestement renommées entre la demi vérité, le trucage, la calomnie. Je dois reconnaître que ces méthodes étaient largement employées sous les deux derniers Grands Maîtres, vous avez bien retenu la leçon. Une démonstration a été faite, hoquetée par vous, ou par vos proches (idéologiquement) concernant Jean Mur.. Je comprends que ce Frère soit gênant pour vous, il a tout ce que vous n’avez pas, et n’a rien de ce qui vous handicape !
  • Le degré de votre irresponsabilité est élevé, vos stratégies tournantes et changeantes, inutiles et coûteuses pour la GLNF et donc pour tous les Frères, car la nomination (avec son coût) de Maitre Legrand nous vous la devons. Maintenant, après les appels à manifester, finement, vous invitez les Frères à venir faire le coup de poing lors de la consécration de la Respectable Loge 1933 le 29 septembre 2011 ? en employant dans la fin de votre propos : je cite « …laisserez-vous se dérouler cette parodie de Maçonnerie sans réagir » ou encore  « Nous ne pouvons plus dire, «  je ne savais pas », et notre responsabilité est entière ». Ces propos sentent les tons nauséabonds des purges expéditives culpabilisantes (d’un autre temps, dans des circonstances malheureuses, et des conséquences dramatiques). L’amalgame n’a pas sa place chez le maitre maçon. 

 

  • Votre provocation ostentatoire le jeudi 22 septembre vers 18 heures pour assister à une tenue de la RL n° 97. Imaginez le précédent que vous avez créé, partant de vos principes, demain n’importe quel apprenti forcera la Chambre du Milieu, que ferez-vous ? Le coup de poing ?

Figurez-vous que je comprends votre peine de ne pouvoir assister aux tenues. Moi, je m’en suis écarté volontairement pendant dix ans : c’est dur parfois, mais finalement c’était le prix à payer pour une paix intérieure. Vous avez été privé de ces joies par une décision arbitraire et inique ; cela ne vous autorise pas en retour à chercher la provocation, l’affrontement physique qui inéluctablement arrivera par votre inconséquence.

  • Enfin, car entre vous, François Stif. et ses deux courageux prédécesseurs c’est bonnet blanc et blanc bonnet dans les méthodes. Dans votre exposé insipide concernant la Respectable Loge 1933, vous avez omis une catégorie, celle des hommes libres, c'est-à-dire ceux qui n’ont aucune entrave matérielle, idéologique, sociale, sans besoin de petit hochet. Ceux que l’âge a conduits debout à la sérénité. Ceux qui chaque matin devant leurs miroirs peuvent se regarder en se posant la question et y répondre positivement : ai-je été correct avec mon voisin, mon boulanger, mon Frère ? Ais-je regardé l’Autre sans haine ? Lui qui traîne aussi les mêmes grandeurs et laideurs que moi. 

Si l’opposition est dans cet état de désunion, de division vous en êtes un artisan majeur.

Je maintiens ce que j’écrivais il y a quelques temps, FMR participe de plus en plus fort à la mise à mort de la GLNF.

Les litanies de Claude Seil. ne m'interpellent point, j'ai un autre cheminement maçonnique et un autre vécu profane que cet homme. Personnellement, je me situe plus près d'Yves Trestournel que de Jean Charles Foel..

Merci monsieur pour votre talent déployé subtilement (sans efficacité) pour marginaliser ceux qui ont un autre point de vue que le votre, et casser ce qui reste d’unité de l’opposition, afin d’en retirer seul  l’éventuelle reconnaissance des Frères.

 

La RL Yves-François Trestournel n° 1933   

Beaucoup de mes Frères, plus ou moins habilement, m’ont demandé ce que mon nom faisait sur cette liste hétéroclite. Alors je vais répondre avec la franchise qui me caractérise quitte à défriser quelques ébouriffés.

  1. Si cette RL ne s’était pas faite maintenant elle ne serait vraisemblablement jamais créée. Notre maison ayant une capacité à oublier, les maçons d’aujourd’hui perdent vite la mémoire. L’état de notre institution demandera un travail soutenu des futurs responsables et le travail d’Yves sera oublié rapidement.
  2. Il est juste que notre Frère ayant eu une vision universelle de notre Grande Loge en soit remerciée. En effet après le décès de notre regretté GM Jean Mons, André Roux a tenté d’abandonner le projet sérieusement engagé. Yves-François Trestournel entouré de quelques Frères, s’est battu durement pour que cela aboutisse, en donnant un outil représentatif de la GLNF.
  3. Yves avait malheureusement une faiblesse, il aimait tous les Frères et souhaitait être aimé de tous. Et là, malgré son intelligence, sa connaissance des hommes a été prise en défaut. Faiblesse vite oubliée par ses apports maçonnique et sa fraternité affichée, il n’ignorait pas ceux qui lui urinaient sans arrêt sur les mollets.
  4. Yves avait deux pêchés véniels dans sa quête de vouloir plaire, pour être aimé il promettait à 50 Frères le même ciseau ou la même équerre, résultats un Frère content et satisfait, 49 Frères aigris devenant de primaires adversaires rancuniers et déterminés.
  5. Nous avons eu de nombreuses, sévères et dures confrontations, mais toujours franches, directes. Jamais de coups dans le dos.
  6. Enfin, au-delà de l’affection que nous avions l’un pour l’autre, il fut en maçonnerie un Maitre pour moi.
  7. Dans sa famille auprès de ses enfants, petits enfants, et gendres, je suis considéré comme un oncle, je suis devant l’église catholique le parrain de sa dernière petite fille. Donc, des liens entre nous très, très forts.
  8. Je suis le détenteur des archives d’Yves, depuis son renvoi ignominieux, elles sont en lieu sûr, hors de mes propriétés. Yves m’ayant dit - « …tu en feras bien l’usage que tu jugeras utile...». Elles sont rangées, moi vivant elles resteront là où elles sont.  

Quand Pierre Benz. entreprit cette création, sans hésitation, je lui ai répondu positivement, sachant que certains noms posaient interrogations.

Trois personnages ont été particulièrement odieux avec Yves : les deux anciens GM n’étaient pas pétionnaires (heureusement, mais avec des personnages pareils il faut s’attendre à tout), le troisième n’est plus sur la liste. Merci Pierre.

Avec ce troisième nom, malgré ma volonté de rendre hommage à notre Frère Yves, cela aurait été pour moi impossible.

Je précise qu’Yves n’a pas profité du système, son épouse payait ses propres voyages quand elle l’accompagnait, cela n’est pas une règle pour un certain nombre de donneurs de leçons.

Il n’y aura pas de récupération « politique » pas plus par la gouvernance actuelle, que par monsieur Claude Seil.. Qu’on se le dise !

A ce dernier, je dis solennellement : monsieur, je ne vous donne point de leçon de maçonnerie, alors ne venez pas en donner publiquement à tour de bras à tout le monde, laissez chaque Frère face à sa conscience, faites votre travail d’introspection sur vous-même si tel est votre souhait, et laissez les Frères en paix, votre soif de pouvoirs et de revanches n’a fait que trop de dégâts. Une chose est certaine nous n’avons rien de commun, alors ne perdez plus votre temps.

Cessez votre ironie à quatre sous sur le thème des travaux de cette Loge sur la vérité.

Ni votre vérité, ni ma vérité ne feront : « la Vérité », alors, faites-nous grâce de vos railleries et souvenez-vous du récit de la Passion du Christ : « qu’est-ce que la Vérité » ?

Au passage, j’ai eu à souffrir sur la liste des pétionnaires de calomnies provenant de deux membres, dans deux domaines différents : je fais un devoir de mémoire, Yves était un messager de la paix. Après il n’y aura plus jamais de tels actes me concernant de qui que se soit.

Alors, messieurs les censeurs, mal informés, malveillants, ignorants ou lâches, sans preuve et sans argument, c'est debout qu'un maçon, digne de ce nom, règle ses comptes, et non quand l'un d'eux repose sous quelques pelletées de terre.

 

Les Grandes Loges Sœurs  

Je suis surpris et à la fois rassuré. En effet, j’ai eu à m’occuper de 1987 à 2000 de l’amitié avec les Grandes Loges du Pacifique, de l’Extrême Orient, du Sud-Est asiatique. J’ai, à ce titre, noué des relations aussi profondes que constantes dans le temps avec leurs principaux dirigeants.

Cela pour vous dire que mes contacts, restés très fort, m’autorisent à vous dire que beaucoup de Grandes Loges attendent.

Après avoir obtenu et étudié nos statuts et règlements à la loupe, face à la raideur de François Stif., et des confusions de l’opposition, elles ne sont ni pressées d’importer dans leurs Grandes Loges ces virus, ni pressées que leurs statuts soient un jour contaminés par les nôtres, dignes de la secte la plus connue mondialement.

Et encore moins pressés de créer des liens avec toutes les représentants et créateurs de toutes ces élucubrations, plus ou moins saugrenues, devenues quotidiennes, et venant de toutes parts dans l’opposition. Voila la réalité !

Sachant que toutes ces Grandes Loges regarderont avec acuité le prochain GM et son entourage qu’il soit nouveau ou ancien avec un a priori pour ceux ayant participé à la gouvernance depuis dix ans.

Surpris donc que les dégâts pour le moment ne soient pas plus importants, rassuré par nos Frères de l’autre bout du monde avec une autre culture et un recul qui manquent à nos approches latines, ici, on ne règle pas les problèmes, ou que se soit, nous déplaçons les problèmes.  

 

Maitre Legrand

Très bonne actrice ou comédienne ? Ce n’est pas ce pourquoi elle a été mandatée ! Elle a baladé tous le monde, vilipendée qu’elle était par certains animateurs de Myosotis et des commentaires déplacés. Néanmoins, les promenades de Maitre Legrand coûtent cher, la valorisation de son Cabinet, de sa charge n’est pas notre problème : merci, FMR pour un résultat inexistant. Situation délibérément voulue ? Imposée ? Noyade ou Incompétence sur un dossier particulièrement complexe ?

La question reste posée, et toujours sans réponse.

Je ne suis pas juriste et n’ai aucune prétention en la matière. Sauf à ce que ma mémoire me fasse défaut, j’avais cru comprendre que devant les scandales et l’opacité crée par ces métiers de mandataires, d’administrateurs judiciaires dans les années 80/90, sous la deuxième présidence de Monsieur François Mitterrand, et les gouvernements Rocard, Cresson, Bérégovoy, le législateur avait profondément changé les pratiques de ce métier avec une obligation de communication et de transparence. Si des Frères dont c’est le métier veulent bien m’éclairer, je suis preneur, car nous sommes loin du compte en la matière.

Il en est de même quand à la signification de la réunion du 28 septembre 2011 (reportée) organisée par Maitre Legrand.

Enfin, je suis surpris qu’elle associe à une réunion des acteurs n’appartenant plus à l’association GLNF du fait de leurs démissions. Qu’est-ce que c’est que ce mélange hétéroclite ? Je pense, que de nombreux Frères récuseront et réfuterons les décisions, ou orientations prises. Qu’elle invite ceux qui ont été exclus anormalement me parait souhaitable, qu’elle invite des hommes ne représentant aucun courant ou qu’eux-mêmes, sans stature, pour un au moins (Serge Tof.), de « grand-maitrisable » ou, « présidentiable » me pose interrogation. Les Frères s’impatientent devant les atermoiements (nous n’avons toujours pas connaissance des audits, il s’agit là, de l’utilisation de nos capitations !) de Maitre Monique Legrand.

 

Pour adoucir les méfaits du fiel, et des coups bas répandu allégrement par beaucoup d’entre-nous, un peu de modestie, de fraicheur et de miel, je cite :

« Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige, tu n'échapperais pas à la calomnie ».  Hamlet - William Shakespeare

 

René Herv.

Matricule 14633


Partager cet article

Repost 0
Published by Myosotis Lutèce - dans Paroles de FF
commenter cet article

commentaires

Emile Ouaknine PGM 27/09/2011 22:26


Bravo mon BAF René Hervé,

oui tu as raison sur toute la ligne, ayant vécu et combattu avec force cette "maçonnerie" politique, j'approuve et je signe.

le foellner et CC ont fait des émules comme Tardivat qui défendait becs et ongles cette forme de maçonnerie en fomentant un troisième putsh contre moi, le deuxième par Murat et Nat mais le premier
par Foellner. Le GRAND précurseur des coups bas et petit GM comme j'ai eu l'occasion de le lui dire Tardivat en est témoin.
Je lui ai dit en face qu'il n'avait aucune fraternité en lui le 1er Decembre 2001, le jour de son installation.

La loge Yves TRESTOURNEL? à mon avis il fallait attendre la fin du deuil comme je l'ai dit son épouse hier.
Je suis content malgé tout qu'on célèbre ce GM qui nous a fait tous, en faisant un mauvais choix avec CC et Foellner, mais un bon pour la création de la GL du Royaume du Maroc et qui a été ensuite
détruite par des imbéciles qui ne méritent pas d'être des FM.

Bravo mon frère René.

Tout cela a le mérite d'être dit et écrit.

Je suis heureux que l'on parle de fraternité VRAIE, mais de tous les prétendants je n'ai pas entendu un seul parler avec sagesse, ils sont tous là pour prendre une place de chef, pour en faire
quoi? donc une démarche purement électorale et profane.

Au panier

Emile Ouaknine
PGMF et 1er GM du Royaume du Maroc


Sylvain Hétiré 27/09/2011 11:45


Mon F

Tu traces une perspective historique , pourquoi pas .

Tu as la dent dure avec Claude Seiler , opposant pas dénué de reproches mais doté d'un certain courage et qui a mis sur pied une structure d'opposition .

Mais toi , toi que proposes tu ? Des propos lénifiants à l'adresse de François Stifani , lui demandant d'être gentil et de partir sans faire d'esclandre ! Waouh , quelle stratégie , quelle contre
offensive !

La voie judiciaire est minée mais elle existe ,et elle est surtout incontournable ;et en attendant les décisions , ,faute de mieux les Loges adhèrent à l 'URLF .Et l'AG , seul process de
désignation est en route, bien qu'on ait l impression que personne ne semble pressé de sortir de ce climat malsain où se distillent les infos croustillantes , les révélations éventées dans une
ambiance III ème République ....

Enfin , mais c 'est classique , tu me parais bien complaisant avec toi même ( je suis franc , modeste , donnant aux autres des maximes à appliquer , etc....)


myosotislutece 27/09/2011 20:06



Mon Très Cher Frère,


Je pense que ton commentaire s'adresse à René Herv. ?


Nous restons persuadé qu'il y a forcment des questions à poser sur la stratégie de notre Frère Claude Seil. sans agressivité ni acrimonie et surtout en toute Fraternité.


La parole circule, c'est déjà un bon point !


Fraternellement



Aulularia 26/09/2011 22:30


"Aimer quelqu'un, c'est lui tenir la tête sur la cuvette quand il vomit, et n'en être pas dégouté! ou plutôt l'en aimer davantage."

Bonjour mes Frères,
Rien de tel qu'un bon règlement de compte pour("dés")unir d'avantage les FF non ?
Votre blog est très intéressant, mais pas sur ce coup là selon moi...

Frat:.


Hiram le Rouge 27/09/2011 09:35



Mon Très Cher Frère,


Nous te remercions de ton commentaire et pensons comprendre ta réaction. Toutefois, l'introduction de ce texte de René Herv. donne la clé d'une lecture qui doit donner dans l'ouverture (et
même à la contradiction forte et l'opposition). Il est dit :


"Tout Frère est à même, en son âme et conscience, et à l'aune de ces 20 mois de lutte, de se faire sa propre opinion"...


Certes, cette charge contre les acteurs de tous poils de l'ancienne Gouvernance et ceux de l'opposition est sévère voire outrancière pour certains. Mais, nous devons respecter cette opinion,
d'autant plus que la forme est acceptable, sinon c'est à désespérer de notre démocratie. (ce n'est pas comme certains commentaires de blogueurs qui passent leur temps à critiquer pour
critiquer...et qui t'ont sans doute épuisés ta patience tout comme la nôtre)


Les arguments critiques contre Claude Seil. nous ont particulièrement touchés, même "choqués" mais de nombreux Frères sont dans une disposition intellectuelle similaire à celle de René Herv.. Il
est vrai que notre Frère Claude a péché sur certains points et notamment par sa communication, une absence de coordination des acteurs de l'opposition, une stratégie passant pour floue car non
expliquée, une Assemblée générale de FMR que nous attendions tous qui aurait pu permettre à l'opposition de mieux se structurer et de formaliser des axes de tactiques vis-à-vis de François
Stif....On ne refait pas le passé.


D'un autre côté, la lutte se devait d'être menée en gardant un oeil sur FS et sa garde rapprochée et ne pas trop vite dévoiler ses batteries à l'adversaire. Ce qui explique cette impression de
lenteur des décisions de FMR (nous étions tous tellement impatients de "virer" l'usurpateur car sûrs de notre bon droit !).


Quand aux réglements de compte entre les "anciens", nous pourrions interpeller tous ces Frères pour qu'ils s'expliquent une bonne fois pour toute et sans nous "polluer" notre désir de Fraternité.
Mais, hélas, les hommes sont ce qu'ils sont et lorsqui'ils sont proches d'un pouvoir, mêmes les meilleurs ont tendance à se corrompre avec le temps (d'où l'intérêt de limiter la durée des
mandats et de contrebalancer les pouvoirs !). Encore plus s'ils n'ont pas eu ou n'ont plus de pouvoir !


La rédaction de ce texte par notre Frère René Herv. ne contribue pas selon nous à désunir ce qui n'est au fond toujours pas unis. Sans prendre de recul, il est vrai que sa réaction épistolière
pourrait froisser certains. Eh, bien qu'ils s'expliquent entre eux.


Mais, si l'union dont tu parles, et à laquelle nous croyons, ne tient qu'à l'absence de dialogue même "musclée", il est préférable de fermer tous les blogs et de laisser les
choses en l'état. Ce sera la mort des Hommes Libres et de bonnes moeurs au profit des voyous et des mafieux!


Autant te dire que ce sera sans nous !


Si tu souhaites répondre en toute Fraternité à notre Frère René Herv., ces colonnes comme celles de ton blog doivent rester ouvertes.


Nous restons à ton écoute, en souhaitant que cette réponse ait contribuée à renforcer notre Fraternité.


 



Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter