Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 21:44

toile-liens

 

En épluchant méthodiquement les registres de commerce, en pratiquant des recoupements, en décortiquant les organigrammes, en reconstituant les liens d’homme à homme et de structure à structure, en visualisant les cartographies des entreprises se dévoile petit à petit les mailles d’un réseau qui apparait tentaculaire.

 

Inquiétant en ce qu’il révèle l’extraordinaire ingéniosité d’affairistes qui profitent d’un système relationnel particulier, couvert par le secret et protégé par des compromissions réciproques, pour s’enrichir.

 

A l’instar d’un fil de pelote que l’on déroulerait petit à petit, nous avons découvert toute une architecture qui vient conforter les articles comme « Allez, hop ! au Panier » ou « DES « NETWORK » PAS TRES...NETS » sur ce même blog.

 

Ainsi, quels liens existent-ils entre la Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie, les Activités de sociétés holding, le Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, la Location de terrains et d'autres biens immobiliers, la Finance, le Commerce de gros de produits pharmaceutiques, l’Administration d'immeubles et autres biens immobiliers ?

 

Rien a priori, si ce n’est des noms bien connus de la GLNF, des Francs-Maçons, où des gens qui s’affichent comme tels, leurs épouses, parfois, leurs maîtresses, peut-être, leurs copains de promo souvent, leurs amis de « petits trafics » toujours...

 

Ces gens agissent le plus souvent sous le couvert de ce que l’on nomme des « sociétés écrans », des holdings au montage savant, créant des liens particulièrement complexes à identifier.

Ces liens de société à société apparaissent souvent comme « surréalistes », dénués de logique si ce n’est que se sont les mêmes hommes que l’on retrouve à des postes d’administrateurs, de Directeur Général, de Président,...

 

A titre d’exemple, la société CHOC’ARBIN, œuvrant dans le secteur agroalimentaire a comme Président un gérant de SC Immobilière. Elle a par ailleurs comme administrateur Aoule Ak., un ancien ministre de la santé et de l’hygiène publique de Cote d’Ivoire et...Jean-Charles Foell. ! 

 

En reprenant les liens entre les sociétés dans lesquelles intervient notre Frère ivoirien, on découvre stupéfait tout un assemblage de structures qui va de la production au commerce de produits pharmaceutiques, de la gestion de biens immobiliers à la finance.

 

A titre d’exemple, les sociétés PlanetPharm, Ubipharm, le Bureau d’Achat Afrique Antilles, Gesca sont toutes détenues directement par des administrateurs ayant deux ou plus postes d’administrateurs dans les autres sociétés dont Aoule Ak.

Quel lien pourrait-il y avoir alors entre Jean-Charles Foell. et ces structures ?

Serait-il possible que des liens discrets entre HAI, la GLNF et ces sociétés puissent faciliter des mouvements de fonds occultes ?

De façon incidente, on découvre que tous les pays africains où des Grandes Loges liées à la GLNF existent (Gabon, Congo, Cote d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Togo, Niger, Bénin,...) ont plusieurs représentants impliqués dans la gouvernance de ces structures.

 

Il a fallu quelques clics et plusieurs heures de recherche pour pratiquer des recoupements permettant de déchiffrer cet écheveau complexe d’interactions entre les hommes et les sociétés-écrans derrière lesquelles ils abritent leurs « petits trafics ».

 

Ce simple exemple, qui souligne combien les liens entre ces sociétés sont complexes, les fils entre elles difficiles à démêler, explique la réticence des services fiscaux à l’investigation systématique.

 

Bien entendu, il n’est pas dans notre intention de critiquer le sens commercial de certains ni de remettre en cause les fondements du capitalisme, encore moins de nous immiscer dans les arcanes du pouvoir.

 

Mais, il nous semble important, au moment où nous parlons de moralisation de l’espace maçonnique, de refondation de la GLNF, de préciser les limites de ce que l’on entend par « relations commerciales », « affairisme », « enrichissement personnel », « abus de biens sociaux », etc.

 

Il est essentiel que les Frères qui s’engagent dans une démarche maçonnique respectent des règles sur lesquelles ils ont prêté serment et évitent de tomber dans les travers profanes du dévoiement des pratiques commerciales.

Il est surtout primordial qu’ils mettent un point d’honneur à ne pas porter préjudice aux grandes valeurs de la Franc-Maçonnerie,...dont la probité.


Partager cet article

Repost 0
Published by myosotislutece - dans Actualités GLNF
commenter cet article

commentaires

olivier 04/10/2011 22:54


Eh bien esperons que les gens du chateau des rentiers feront le meme genre de recherches..et même de préférence bien plus approfondies..comme ca, juste pour rire...et savoir jusqu'ou ils sont
allés!!!


myosotislutece 04/10/2011 23:05



C'est un travail de fourmi, très ingrat et très chronophage...Je leur souhaite bon courage !


Le plus important est de savoir que nous abritons indirectement ces réseaux. Que faire ?


Revenir aux fondamentaux. Pas facile lorsque les "dignitaires" sont eux-mêmes "mouillés"...



Malade d'espérance 04/10/2011 22:11


Ceci peut expliquer ces voyages vers des pays lointains : Gabon, Cote d'Ivoire, Congo,...

Entre parenthèse, il y a bien longtemps déjà en 2004, notre Big Moustache s'était fait "aligné" par les Frères africains qui ne voyaient pas venir sur le terrain ce qui était annoncé avec force
publication, site et autres moyens de comm. Il est vrai que lorsque l'on voit l'état de dénuement des services de santé que l'argent collecté par HAI aurait du logiquement comblé, on peut se poser
quelques questions.


Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter