Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 12:00

legitimité2

Dans son article sur les leçons de 1789 visant à analyser la situation des forces en présence dans le cadre du conflit interne à la GLNF, notre Frère Sturm und Drang nous invite à taper plus fort pour renverser MAINTENANT l’usurpateur encore en place.

Tout de suite. Sans attendre un miracle d’interminables procédures.

 

Renverser un système inique et à bout de souffle, dont les piliers sont vermoulus et les dés pipés, bafouant l’équité, n’est pas légal mais légitime.

Le grand public trouve légitime ces débordements quand des peuples opprimés se révoltent, des ouvriers privés d'emploi manifestent haut et fort, des corporations en crise défilent en robe (Avocats et...Magistrats !) devant le Ministère, place Vendôme.

 

Les Francs-Maçons ont maintenant la légitimité pour se manifester, manifester dans leurs propres locaux, dans les médias qui n’attendent que ça, vers les politiques qui craignent les groupes de pression et, si l’on ose, dans la rue avec nos tabliers rouges, blancs, bleus...

Point n’est besoin d’être 40 000.

Mille Frères enthousiastes suffiront.

Bon, nous n’allons pas faire cela le 14 juillet 2011. Alors, donnons-nous rendez-vous à la rentrée de septembre ?

Mais, d'ici-là, la fin de mission de Maître Legrand prévue le 24 juillet pourrait créer des surprises.

 

Je lisais sur internet une consultation de Maître Bruno Basuyaux, Avocat, concernant les mandataires ad’hoc : « Ils n'ont pas de pouvoir de coercition et ne peuvent IMPOSER quoi que ce soit. Leur force principale tient au pouvoir de persuasion ».

Bigre ! Mais, s'il y a échec de cette « persuasion »?

Alors, le mandat ad’hoc sera converti en procédure collective-sauvegarde par le Président du Tribunal de Grande Instance.

C’est donc l’antichambre du redressement judiciaire ; cette procédure de sauvegarde étant ouverte en cas de difficultés de nature juridique, économique ou financière.

 

Le 24 juillet 2011, le Juge peut décider, au vu de l'échec de la mission de Maître Legrand, de la nommer cette fois en qualité d'Administrateur judiciaire et non plus de mandataire ad’hoc sans pouvoirs.

Nous nous retrouvons avec encore un cran de plus dans le verrouillage de notre obédience !

Et là, la procédure juridique est parfaitement balisée : inventaire des biens de la GLNF, Juge-commissaire qui veille au bon déroulement de la procédure de sauvegarde, Procureur de la République tenu régulièrement informé, Chef d'entreprise remplacé...

Cette étape pourrait s’avérer nécessaire pour remettre « les pendules à l'heure ».

 

Dans un cas assez analogue - celui de la Fédération Française d’Equitation - où une Assemblée Générale ainsi que les méthodes de son Président avait été contestées,  Madame Legrand avait d’abord été désignée mandataire ad’hoc puis, faute d’accord, Administrateur avant de remettre sur pied l'Association (les esprits mal tournés me feront remarquer que le Président « retoqué » s’est retrouvé réélu Président après toutes ces péripéties ! Heureusement, l’histoire ne bégaie pas toujours...)  

 

Attendons, donc.

 

Toutefois, trois approches de la situation se télescopent en ce moment dans nos têtes : celle de  la légalité (attente de l’arrêt de la Cour d’Appel), celle de la légitimité (manifestations de mécontentement exigeant le départ immédiat de François Stif.), et puisqu'il ne faut en rien l'ignorer...celle de la vie au quotidien de notre obédience (« procédure collective » pour la gestion et la pérennité de l'Association GLNF).

 

Mes Frères, l'avenir de la GLNF nous questionne, son présent nous inquiète quel que peu, mais la Force de la Franc-Maçonnerie parait pouvoir venir à bout de tous ces errements prémédités provenant non pas d’«organes essentiels » comme dirait le Juge, mais plutôt d'«organes NON essentiels » comme répondent en écho les Francs-Maçons !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Taille - dans Paroles de FF
commenter cet article

commentaires

yunus 13/07/2011 23:42


MAIS MA'ME LEGRAND ELLE, ELLE A PAS OUBLIE SA CALCULETTE...ELLE VIENT DE NOUS ECRIRE ENFIN! ALLEZ LES CULS NUS METTEZ VOS MAILLOTS ET ALLEZ CHERCHER VOTRE CALCULETTE, VOT' CARNET D'CHEQUES ET TOUT
VOT' BARDA...ON MET LES PIEDS EN CANARD, C'EST LA CHENILLE QUI REDEMARRE...


myosotislutece 14/07/2011 01:09



Dans un premier temps, j'ai trouvé cette lettre amusante...


Dans un second temps, j'ai trouvé cette initiative fâcheuse...


Dans un troisième temps (c'est atavique chez les FFMM), j'ai trouvé ce courrier navrant et en même temps je me posais la
question de la véritable origine de celui-ci ! Peut-être aurons-nous ultérieurement des "surprises" sur ce point ?



yunus 13/07/2011 18:12


L’appel pathétique d’un Vénérable Maître d’une Loge de 51 membres

La GNLF a fait un prélèvement automatique (30/12/2010) de 145+18=163x51(frères)=8313€
La Province a reçu un chèque de 60+45=105x 51=5355€
L’A…P , location du Temple a reçu un chèque de 73x51=3723€
La Loge aurait du reçevoir 50x51€=2550€ frais de fonctionnement +achats tabliers…
Les frères ne votent que pour fixer le montant de la capitation de la loge.
Recettes 386€x51=19686€
11 frères n’ont pas réglé leur capitation déficit 386x11=4246€
Le frère inscrit au 30 juillet 2010 doit régler sa capitation, le prélèvement est fait depuis 7 mois…

Ainsi font font font les petites marionnettes…

Le 30 décembre 2010, quelqu'un, là-haut, a siphonné le compte de notre loge composée de 51 frères : 8313 € se sont envolés vers d'autres cieux, dans une destination secrète et pour le moins
étrange…
Aujourd'hui, certains des frères de la loge n'ont pas payé leur capitation 2010 2011. Certains autres les ont payés, quelques-uns n’ont payé que la part de la loge, d'autres la part de la loge et
celle de la province.

Mes bien-aimés frères, que va-t-il se passer après le 31 juillet 2011 ?

À l'appel des cotisations, nous allons pouvoir constater qu'il existe une multitude de cas de figure :
1. le VM 2010 2011 poursuit son mandat.
a. Il continue à reconnaître l'autorité de Ephesse
b. il continue à ne pas reconnaître l'autorité de Ephesse
c. il change d'avis :
• il ne reconnaissait plus Ephesse mais à présent il le reconnaît à nouveau.
• Il reconnaissait Ephesse mais à présent il ne le reconnaît plus.
2. le VM 2010 2011 est remplacé par le VM 2011-2012
a. le nouveau VM a les mêmes idées que l'ancien,
b. le nouveau VM a des idées complètement opposées à celles de l'ancien.

À l'appel des cotisations,
1. tous les frères payent : la GLNF prélève sa part. Ca roule.
2. Seuls quelques frères et la totalité des apprentis et les compagnons s'exécutent. Les chèques sont versés sur le compte de la GLNF qui le siphonne le 31/12/2012, à la hauteur de la cotisation
nationale multipliée par le nombre de frères inscrits dans la loge : la loge paye la part nationale de frères qui n'ont pas payé et ce sont ces frères qui sont désignés comme responsables du
déficit de la loge.
3. Seuls les apprentis et les compagnons payent. Comment vont s'en sortir les Maîtres de la loge ?
4. Personne ne paye : que va faire la direction nationale de la GLNF ?

En ce qui concerne les cotisations 2010-2011 approuvées lors de la prochaine assemblée générale
1. Les frères ont payé d'avance sur cotisations : il suffit de valider.
2. Les frères qui n'ont pas payé payent sans rechigner les cotisations 2010-2011+ 2011-2012. Ca roule.
3. Les frères qui n'ont pas payé les cotisations 2010-2011 ont démissionné au cours de cette période. Les cotisations votées, combien vont accepter de les payer ? De quels moyens de recours dispose
la GLNF ?
4. Les frères qui n'ont pas payé les cotisations 2010-2011 et n’ont pas démissionné au 31 juillet 2011, quittent la GLNF après le début de la nouvelle année maçonnique, sans payer de cotisations de
deux années. Que faire ?


myosotislutece 13/07/2011 18:26



Yunus a parlé...et bien parlé !


Le problème est que les FF ont oublié leur calculette sur la plage hier soir.


Alors, faisons pour eux un rapide calcul à la mode MONOPOLY : il ne reste qu'à vendre les SCI, le Chateau du Domaine du Paradis et les vignobles qui vont avec ainsi que les hôtels sans passer par
la case départ et les FF ne touchent rien, les ex-GM vont en prison sans passer par la case départ et ne touchent pas la caisse de communauté (c'est déjà fait de toute façon !), les
Officiers Provinciaux se rendent à la Gare du Nord en colonne et y reste...ils ont loupé le train des FF, la GLNF est rachetée par Scribe au prix symbolique d'un euro, FMR reçoit le Prix Nobel de
la Paix, et François Stif. dans sa grande magnanimité revend les droits de télé qu'il avait sur la retransmission de sa remise de Légion de Déshonneur à TéléGabon puis retourne sur l'Ile Maurice
se faire couronner "Dodo National"...


C'est vraiment les vacances, comme l'écrivait si joliment notre Frère Ben AourH dans son article !



Edmond Dantesque 13/07/2011 16:21


A Versailles ,en 1789 , il m a été indiqué que les Révolutionnaires s arrêtaient à midi pour casser la croûte et reprenaient les manifestations vers 14 heures .

Les temps ayant changé , nous allons pratiquer la pause-congés jusqu au 15 aout , et aiguiser nos lances pour la rentrée .

En attendant , je bas en retraite derrière ....mes lunettes de soleil !


Pierre de Taille 13/07/2011 00:39


C est vrai qu en théorie la mission de Mme Legrand pourrait se terminer là , le 24 juillet , par un constat de carence . Mais c est oublier le motif de la nomination de Mme Legrand , demandé par
les 14 intimés (FMR) au tribunal , à savoir l absence d' organes essentiels à son fonctionnement suite à la démission des membres du conseil d' administration de la GLNF , dont le président .

Cette situation ayant perduré pendant six mois , il ne peut y avoir de dirigeant - président qui demande une procédure de sauvegarde , que le juge peut décider au vu des circonstances particulières
de cette affaire .

Cette hypothèse n est donc pas à exclure .


myosotislutece 13/07/2011 01:44



Le débat continue...Enfin, jusqu'au 24 juillet !



Vincent M 12/07/2011 15:19


quelques commentaires d'ordre juridique :

- le mandat ad hoc, au sens du livre vi du code de commerce, n'est pas l'anti-chambre de la sauvegarde ou du redressement judiciaire.

Le mandat ad hoc est une procédure amiable et confidentielle (à la différence d'une procédure collective) ouverte pour règler, sous l'égide d'un mandataire, une difficulté économique, financière ou
juridique. En cas d'échec de cette négociation, le mandataire rend un rapport de carence et la mission peut se terminer là.

Le tribunal ne peut imposer ni l'ouverture d'une procédure de conciliation, ni d'une sauvegarde. Ces deux procédures ne pouvant être ouverte qu'à la demande du dirigeant/président.

Enfin, le redressement judiciaire n'est ouvert par le tribunal (à la demande du dirigeant ou d'office) qu'en cas de cessation des paiements avérée de plus de 45 jours.


Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter