Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 11:28

eruption-volcanique-montagne-fc3e21T650

« D’attente en attente, nous nous consumons »

Voici une belle et terrible citation d’Epicure...

Elle est juste pour chacun de nous et fait écho à notre situation actuelle. Pour être encore plus juste, je remplacerais même consumons par dégradons... nous nous dégradons.

Notre Obédience se détériore.

Des articles documentés, nombreux ont été écrit tant sur la personne, sur ses aréopages que sur les différentes associations qui organisent notre vie maçonnique en lui donnant corps dans le monde profane.

Comment résister à cette dégradation ? Nous le montrons en participant avec force à la Refondation de la GLNF par nos propositions.

Et aussi, plus modestement, ce qui ne veut pas dire de façon plus négligeable, nous nous informons sur les blogs. Nous organisons une communication informelle entre tous ces courants et, d’une manière nouvelle, nous participons à l’élaboration et à la constitution d’un mouvement.

 

Mais, je voudrais revenir sur une autre voie dont nous nous sommes occupés visiblement que d’une façon partielle jusqu’à ce jour. Nous faisons et avons souvent fait appel aux Landmark et à la Règle en douze points.

Ces règles sont communes à la Franc-maçonnerie en général et je ne veux pas revenir sur leur importance ni sur la nécessité de les revoir et de les étudier périodiquement.

Cette voie à laquelle nous faisons référence est la Mémoire.

Car la mémoire est une résistance.

Alors, je ne souhaite pas imposer à tous les Francs-Maçons un devoir de mémoire comme on le voit trop souvent dans le monde profane !

Non ! Le travail de la mémoire c’est autre chose. Travailler sa mémoire c’est rendre celle-ci à sa nature. C'est-à-dire en faire une source vive.

Et cela, nous pouvons en parler en Loge, à l’Agape, à tout moment.

 

Comment est né la GLNF ? Pour quelles raisons ? Quelles étaient ses buts, ses ambitions ?

En quoi était-elle différente des autres obédiences ?

Il faut travailler notre Mémoire, la faire vivre dans le contexte de la création, dans la vigueur de son développement et la confronter à son présent.

 

Le travail du Maçon, la matière, les outils voire même le salaire, sont régulièrement abordés dans les ateliers. Mais l’œuvre collective, ce qui nous lie en plus de la fraternité, cette conscience d’être dans le juste, cet Orient vers lequel nous nous tournons doivent également éclairer notre Mémoire.

 

Ainsi, peut-être, nous ne céderons plus ni au désespoir, ni à la lassitude, ni à la colère... et nous retrouverons la joie d’être parmi nos frères.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

yunus 10/06/2011 20:41


Damnatio memoriae est un ensemble de condamnations post mortem à l'oubli votées par le Sénat romain à l'encontre d'un personnage politique. Elles consistent par exemple en l'annulation de ses
honneurs, l'effacement de son nom des monuments publics, la déclaration de son anniversaire comme jour néfaste ou le renversement de ses statues.
Lorsque l'on a la chance de visiter des monuments de l'Égypte ancienne on est attristé devant les stèles et des cartouches martelées qui semblent témoigner de la barbarie humaine. À mieux y
réfléchir, on peut comprendre que la souffrance collective a été telle sous la direction des obscurs despotes que leurs contemporains les aient frappés de damnation mémorielle.
Lorsque je pénètre dans le temple, le spectacle des portraits des trois derniers « grands maîtres » de la GLNF me rappelle aussitôt la volonté de puissance, la faiblesse et la laideur de l'homme.
Car ce n'est pas la folie mais la volonté de puissance qui est bien le contraire de la sagesse. La volonté de puissance s'oppose au bien-être collectif. Elle se nourrit d'égoïsme, de fatuité,
d'aveuglement et de surdité. Elle se termine dans un autisme masturbatoire destructeur puisque le sujet n'est alors plus capable d'aucune création. L'avoir y a totalement absorbé l’être.
Leurs portraits officiels sont conformes aux personnages : C.C éternellement jeune devant la cathédrale de Pisan ; J-C F, l'autosuffisance personnifiée par la Lavallière ; F.S à la bonhomie vorace
posant devant les drapeaux français et européen.
Plutôt que de décrocher ces portraits, nous vous proposons de les tourner vers le mur, au piquet, en signe d'infamie et de rejet définitif.
Tout droit dans le mur, voilà où ils nous ont conduits…
« Aujourd'hui, disaient-ils, mes bien-aimés frères, je ne viens pas pour vous voir mais je viens pour vous mettre… »


Jagace laMuse 09/06/2011 19:06


Mes Frères,

Avez-vous des nouvelles à nous donner du CNR ?
Il est sûr qu'il reste du travail sur le Livre blanc mais j'ai bien lu qu'une structure allait se mettre en place et réunir autour d'une seule et même table des partenaires (qui ?)Qui va désigner
qui ? Quels critères vont être utilisés pour asseoir les choix ? Allons-nous revoir les mêmes têtes avec les mêmes décors et leur même superbe ?
Comment pourrions-nous concrètement contribuer à la mise en place du Conseil de Refondation car il y a des compétences au niveau de l’obédience qui peuvent être utiles ? même si elles font partie
des "miasmes" !


myosotislutece 09/06/2011 19:09



De très bonnes questions pour lesquelles nous n'avons pas de réponses complètes à donner, ce soir.Désolé. Cela ne sert à rien, donc de tirer des plans sur la comète. Tout arrive...



Pic et Pique 09/06/2011 19:02


Ce qu'il y a de terrible dans toute cette histoire c'est que l'on retiendra son nom ! Même si c'est un tordu du cervelet, même si ses réactions ne sont pas dans la droite ligne de ce que nous
indique la Maçonnerie, même s'il n'a pas fait le travail minimum que l'on exige d'un Apprenti, l’histoire retiendra son nom...Certes, son nom sera entaché d’irrégularités en tous genres, aura une
connaissance de force obscure de la franc-maçonnerie, sera marqué du sceau de l’infamie mais en attendant, il restera dans nos mémoires !
Finalement, je pense que je vais me faire lobotomiser !


myosotislutece 09/06/2011 19:08



Je ne pense pas que cela vaille la peine de te détruire le cerveau pour un profane même déguisé en Franc-Maçon !



Pierre de taille 09/06/2011 16:02


Mon F ton article sur la mémoire , la résistance à l 'adversité me fait penser au phénomène psychologique de la résilience qui consiste pour un individu affecté par un traumatisme , à prendre acte
de l 'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression .
La résilience serait rendue possible grâce à la réflexion, à la parole, et ....à l 'encadrement médical !

D'autres médications sont à conseiller: une cure de Fraternité apaisera nos douleurs, un retour aux Sources ravivera nos couleurs perdues ....


Coën Ben Da'ât 09/06/2011 16:01


Vous êtes inspiré sur le blog Lutece, on dirait ! Cela fait coup sur coup deux articles très saisissants et parlants pour tous les FF de la GLNF.
En ce qui concerne la mémoire, ce que nous devons à l'esprit c'est l'objectif qui était celui de nos anciens. Pas les pseudos "anciens" qui nous ont menés là où nous en sommes aujourd'hui, cet état
de dégradation dont tu parles mon Frère. Mais plutôt, ceux qui ont construit patiemment et savamment cette belle GLNF qui fait se côtoyer et travailler ensemble des hommes si différents que tout
est permis, y compris de croire en la perfection de l'Homme.Bien sûr, l'exemple de la dernière gouvernance n'est pas vraiment flatteuse pour la Franc-Maçonnerie mais il faut s'en servir comme point
de référence pour ne pas faire les mêmes erreurs...c'est ce en quoi nous devrons forcément aussi nous souvenir.
Bravo, de toute façon, pour le travail que vous menez avec les Myosotis. C'est un réel plus pour la lutte vers la Refondation de notre obédience.
Tribises


Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter