Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 00:25

 

Saint Michel terrassant la Bête

Apocalypse selon Saint Jean - Saint Michel terrassant le Dragon

Albrecht Dürer (1471-1528)

« Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie et gardent les choses qui y sont écrites, car le temps est proche. » I,3


Ainsi, commence l’Apocalypse de Jean.

  En relisant ce sublime texte, riche en symboles, on ne peut faire qu'un parallèle avec ce que vit la GLNF et y trouver une source inépuisable d’enseignements.

Bien sûr, notre lecture de la révélation de Jean de Patmos se veut iconoclaste, anathémique, outrancière, provocatrice mais le Temps est venu de nous en inspirer.

  L’Apocalypse donne la vision d’un combat entre les forces du Bien et celles du Mal dans une approche typiquement dualiste de la littérature apocalyptique.

Ainsi, l’Archange Michel et sa cohorte céleste affrontent le dragon dans un ultime combat au dénouement incertain car, loin d’avoir le triomphe facile, Saint Michel doit faire appel à toutes ses forces pour venir à bout de Satan et de ses cohortes d’anges déchus.

Une fois précipité sur la terre, le dragon bénéficie du secours de deux alliés, deux bêtes qui lui permettent d’établir sa domination sur toute la terre et d’imposer sa  marque (le nom de la bête ou 666, le chiffre de son nom) à tous ses serviteurs. Mais son règne doit prendre fin. Il est définitivement jeté dans un étang de soufre où il est supplicié pour les siècles et les siècles. C'est alors qu'intervient le Jugement dernier où chacun est jugé selon ses œuvres.

 

Comment ne pas faire le rapprochement avec ce que nous vivons depuis plusieurs mois ? Comment ne pas voir l’image du combat de FMR contre François Stifani et ses affidés qui, terrassés par les « Révélations » sur les « affaires », se lancent dans une politique de la terre brûlée au cœur même de notre Obédience.


Devant cette situation dramatique, et à l’image du livre de l’Apocalypse, se pose la question de la participation des Frères à une obédience qui, selon l’appréciation du visionnaire, est totalitaire et complètement opposée aux règles fondatrices de l’Ordre. Sa réponse, comme la nôtre est simple : il ne peut pas y avoir ni contact, ni dialogue, ni négociation possibles.

Le système stifaniesque ne peut pas tolérer une Franc-maçonnerie véritablement « régulière ». Il n’y a aucun terrain d’entente possible ; il n’y a aucune possibilité d’œuvrer à l’intérieur de cette obédience pour la transformer !

Il nous faut attendre le jugement et la transformation radicale - une nouvelle création - qui s’imposeront certainement, même s’il nous faut patienter et s’il faut tenir bon dans des conditions pénibles.

 

Les enjeux sont importants, vitaux pour la survie de notre obédience qui subit depuis presque deux ans une tension dramatique. Mais, il nous faut garder confiance en nous rappelant qu’« Apocalypse » veut dire « dévoilement » et non « catastrophe de la fin des temps » !

 

Aussi, Saint Jean nous permet d’avoir une vue d’ensemble de ce moment unique dans l’histoire des Frères de la GLNF, un imaginaire pour nous aider à comprendre, et :

  • A dévoiler la structure totalitaire organisée et mise en place par une tierce de Grand-Maîtres dévoyés et corrompus et mafieux.
  • A nous situer par rapport au pouvoir totalitaire de Stifani et de sa clique.
  • A dévoiler les enjeux d’une résistance passive et active à leur égard, même si tout semble perdu d’avance.
  • A persévérer sans compromis dans une situation de crise qui n’est pas prête à s’achever et qui semble à première vue sans issue.
  • A croire qu’en dépit des apparences, c’est FMR et les Frères menant le combat qui auront le dernier mot et qui apporteront une transformation fondamentale de la GLNF.

Reprenons le fil de l’histoire de l'Apocalypse façon-GLNF :

FMR, aidé de ses Myosotis, fait la guerre à Stifani et à ses cohortes de Frères déchus. Un combat farouche a lieu dont FMR sort victorieuse.

Le grand message de cette vision est que Stifani est un prince vaincu.

Il est déchu de son rôle d'accusateur et n'a plus aucun pouvoir sur l’ensemble des Frères.

Il déchaîne sa colère et se démène tant qu'il peut ; il parvient à malmener la GLNF et à la faire souffrir, épaulé par un SGC à sa botte et des affidés magouilleurs, les serviteurs étant les tabliers bleus et dorés qui gravitent dans les étages ou paradent à l’Orient dans les tenues… 

Mais l'issue est certaine, la victoire des Frères réguliers est inéluctable.

   

En fait, Stifani est déjà vaincu, tout le système stifaniesque est déjà à terre. Il est écrit : « Babylone est tombée, elle est tombée Babylone la Grande ! » XIV,8

FMR a triomphé de lui. Si les Myosotis lui font la guerre, c'est pour le chasser de la GLNF. Sans tomber dans l’adventisme de bon aloi, force est de constater que la fin de la Bête approche à grand pas et qu’apparaît déjà la nouvelle GLNF !

   

Bien sûr, Stifani devra affronter la Justice : la Justice des Hommes et la Justice des Frères car il est dit : « …je rendrai à chacun de vous selon ses œuvres.» II, 23 et XXII,12

   

Prochainement, mes Frères, nous nous dirons: « La Bête que tu as vue était, et n’est plus. » XVII, 8


Partager cet article

Repost 0
Published by L Desdichado - dans Billet Myosotis Lutèce
commenter cet article

commentaires

S. Cartefigue 25/03/2011 22:55


viens-je de lire...
Mes BAFF, ne prenez pas vos désirs pour des réalités !
La Bête immonde ne sera terrassée que lorsque la G.L.U.A. aura bien voulu s'en inquiéter !
A quoi tient aujourd'hui ce qu'il reste de la GLNF ? A sa ""régularité"" (double guillemets). Tout ce qu'il reste de FF qui y croient ne tient qu'à çà. Si la GLUA avait daigné s'intéresser à
l'apocalypse que nous vivons, il y a belle lurette que les 6666 seraient retournés à leurs vapeur de souffre originelle !
Mais la GLUA s'en f... intégralement, même si quelques timides réserves interprétables dans tous les sens se sont manifestées. ET tant que la GLUA s'en f..., rien n'évoluera. Tous les FF qui
pourraient être hésitants continueront à se dire que, puisque la GLNF est toujours la seule obédience "régulière" en France, c'est qu'il y a des raisons...

Alors, Messieurs les Anglais, tirez les premiers !!!!


myosotislutece 26/03/2011 01:38



Mon Très Cher Frère,


Notre opinion sur le futur de la Franc-Maçonnerie au sein et en dehors de la GLNF dépasse la notion de Régularité. Nous sommes plusieurs à penser et à vivre nos tenues, notre Fraternité, sans
cette notion de régularité. Le problème ne nous semble pas primordial et nous n'attendons rien des Anglais.N'ayons pas peur de ne plus voir ce mot  "régulière" accolé comme qualificatif de
notre Obédience.


Notre devoir et notre premier objectif est de faire le ménage en France et de virer FS de la GLNF en particulier, voire de la Franc-Maçonnerie en général...


Il sera toujours temps de parler de régularité après le départ de l'EX !


Fraternellement



Hiram le Rouge 20/03/2011 18:25


Pour info, tous les Vénérables de Lutèce ont reçu cette "invitation" :
Le T.R.G.M.P., le Très Respectable Frère Pierre CO., organise une réunion d'information sur la situation financière de la G.L.N.F. (appel des cotisations),
le jeudi 31 mars 2011 à 19 heures précises dans le Grand Temple de l'Hôtel de Pisan.

On se demande bien ce qu'il va nous raconter ?! On lui prépare nos questions ???

Le nec plus ultra de l'invitation "amicale", c'est la fin du courrier souligné EN ROUGE :

Votre présence est indispensable et obligatoire.

Mort de rire...l'injonction ! Ça ne rigole plus, on dirait, à Pisan.


myosotislutece 20/03/2011 18:30



Il faut revoir nos copies! Il y a un article intitulé:


DE BONNES
QUESTIONS POUR NOS APPARATCHIKS


sur Myosotis PACA avec le lien :


http://le-myosotis-paca.over-blog.com/article-de-bonnes-questions-pour-nos-apparatchiks-68678493.html


Notre attitude doit être dans le droit fil de cet article.


 



Saperlipopette 20/03/2011 12:38


Mes Frères, allez voir le Myosotis Neustrie afin d'avoir un aperçu de la prose de François Stifani. C'est too much !


Coën Ben Da'ât 20/03/2011 10:05


Ne nous endormons-pas mes FF ! Administrateur ou pas, il faut f...Stifani dehors. La Mer pour moi c'est une grande marée qui vient tout balayer les déchets de la plage! L'administrateur c'est le
tracteur qui vient nettoyer le sable et qui ramasse tout ce qui traîne ou c'est le type avec sa poele à frire qui détecte "les métaux" et...qui prend tout son temps ! Organisons le Tsunami de
Stifani ! (tout en ayant une pensée fraternelle pour nos FF japonais)


myosotislutece 20/03/2011 10:10



FMR et son Avocat auraient bien finalisés les choses depuis longtemps si François Stifani n'utilisait pas tous les artifices et ficelles du métier d'avocat qu'il est pour retarder son départ.
Nous sommes toutefois très dubitatif sur le rôle de l'Administrateur en place mais il faut faire confiance à Maître TEITGEN qui contrôle avec FMR le déroulé de cette affaire.



Le ROI 20/03/2011 09:55


Superbe planche...à venir! Dans ton rapprochement de l'Histoire de la GLNF et l'Apocalypse de Jean, il manque un élément : l'Administrateur ad'hoc !
Ne pourrais-tu pas y voir la mer d'où surgit la seconde Bête avec toute l'ambivalence de l'eau. Ainsi, dans l’Ancien Testament, l’élément marin fournit à l’homme l’image la plus parlante du péril
mortel.
Cause d’effroi, symbole de la détresse et de la mort à laquelle l’homme ne peut s’arracher lui-même, ces eaux de la mort et de l’abandon qui, pour les païens évoquent les forces les plus
maléfiques, sont lieu d’un salut possible pour qui croit que D. est créateur. C’est lors de la traversée de la Mer rouge que les Hébreux font l’expérience constitutive de leur identité d’être
sauvés et libérés par D. ; ce D. capable d’ouvrir un passage dans les eaux de la mort et de maîtriser le vent de la tempête. La mer devient le lieu de reconnaissance de la puissance salvatrice de
D. En tant que maître des éléments, D. est le protecteur de l’homme au sein de la nature et le garant de sa viabilité dans l’univers.
Dans le Nouveau Testament, et particulièrement chez l’apôtre Marc, la mer séparant les deux rives - comme les eaux du baptême introduisant à une vie nouvelle - est un lieu médiateur qui ouvre à une
re-création, une libération, une résurrection… de l’ordre d’une nouvelle naissance. La traversée de la mer préfigure et signifie le futur et déjà présent passage de la Pâques… Par l’emploi répété
des images de l’eau et de la mer, Marc tente de nous faire saisir symboliquement que la suite du Christ est de l’ordre d’un commencement, d’un recommencement toujours à faire…
Notre Administrateur ad’hoc serait finalement une possible voie vers la résolution de la crise de la GLNF ?!


Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter