Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 23:31

CatLegrand.jpg

 

Suite à la diffusion du courrier du Vice-président du Tribunal de Grande Instance adressé à Maître Monique Legrand et transmis à sa propre demande à tous les Frères de la GLNF, Clause Seil. vient de lui adresser un message.

 

Reprenant d’emblée l’argument de Patrice Kurz sur la dichotomie entre l’association et les affaires maçonniques, le Président de FMR conforte le Juge sur le fait que la « justice n’a pas à intervenir dans les discussions spirituelles au sein de la loge ».

Dans le cadre d’intervention définit par la mission confiée à l’administrateur par le Juge, Maître Monique Legrand « doit toutefois s’assurer que l’administration de l’association GLNF s’accomplit dans le respect des lois et règlements qui la régissent. »

Or, que constate Claude Seil. ? Les errances, pour ne pas dire les erreurs successives de Maître Legrand ont non seulement entraîné une grave confusion dans la gouvernance de la GLNF mais ont réduit à néant les sorties de crise possibles tout au long de son mandat.

 

A l’appui de sa thèse, le Président de FMR rappelle que « la décision du tribunal du 7 décembre 2010 était exécutoire » et que les atermoiements de l’ensemble des acteurs de la Justice « auront fait perdre 12 mois à une association aux mains de personnes indignes. »

Seule une l’Assemblée Générale organisée en bonne et due forme aurait permis à l’association de retrouver l’apaisement et une sérénité indispensable en vue de la refondation de la GLNF.

 

La soi-disant tentative de conciliation du 28 septembre 2011 prévue par Maître Legrand s’est transformée rapidement en fiasco, du fait que cette dernière n’a jamais jouée son rôle d’administrateur, ayant les pleins pouvoirs de décider.

A contrario, elle a laissé François Stif. présenter toute une argumentation et des exigences visant à provoquer l’annulation pure et simple de cette réunion.

 

Par ailleurs, ses prises de positions vis-à-vis de la gestion de l’association ont considérablement fragilisé sa mission.

En prétendant mettre à disposition des comptes où, selon ses dires, elle aurait constaté « des éléments constitutifs de certaines anomalies », en ne diffusant pas les résultats des audits et en avançant qu’aucune  appréhension de la situation de trésorerie n’était disponible, l’administrateur a semé le doute sur la réalité de la situation financière de l’association.

Pire, elle aurait initiée une véritable « chasse aux sorcières » en lançant une campagne de recouvrement des cotisations auprès des Frères, inutilement baptisées « contributions exceptionnelles », et sans fondement juridique.

Par ailleurs, il n’apparaît pas que la situation de la GLNF exigeait une telle action puisque la Trésorerie était estimée au 31 août 2011 à plus de 15 Millions d’euros.

 

Cette campagne inutile, orchestrée par les hordes de pseudo-officiers provinciaux à la solde de François Stif., a entraîné un préjudice moral et civil significatif puisque des Frères ont subi des menaces, des exclusions, des radiations et des Loges ont été mises en sommeil...

Claude Seil. rappelle au Juge Patrice Kurz les conclusions du rapport circonstancié du professeur Lucas indiquant que, dans le cadre du droit associatif, « aucune contribution ne peut être demandée en l’absence d’Assemblée Générale. »

 

Claude Seil. donne, par ailleurs, de nombreux exemples de manquements de Maître Legrand dans la réalisation de sa mission et ayant générés des « problèmes civils tenant à l’administration défaillante de l’administrateur », pour ne pas dire son laxisme coupable :

  • la latitude laissée à François Stif., président démissionnaire, pour poursuivre la direction de l’association, son utilisation des moyens administratifs, financiers et humains ainsi que l’utilisation des moyens de communication de la GLNF,
  • la mise en place de vigiles et les violences à l’encontre de Frères à l’entrée des Temples,
  • la création par François Stif. d’un Grand Conseil, véritable Tribunal d’Inquisition, sans aucun fondement associatif ni existence légale,...avec, comme tendance lourde, la mise en place d’un « processus de dérive sectaire ».

Globalement, ce que reproche Claude Seil. à l’administrateur relève d’un manquement grave et préjudiciable dans l’application de la mission qui lui a été confiée par la Justice de notre pays, mais également négligence dans l’information auprès de Patrice Kurz

De plus, Maître Legrand s’est rendu « coupable d’abus de droit caractérisé » à plusieurs reprises en outrepassant sa mission.

 

Incompétence ou laxisme volontaire ou non ?

Le bilan de la mission de Maître Monique Legrand, dont les émoluments mensuels dépasseraient les 80 000 euros, n’est pas à son avantage.

 

Claude Seil. est en droit de se poser la question sur la réalité et la pertinence de l’information du Juge Patrice Kurz par l’Administrateur qu’il a nommée.

Et, tous les Frères de la GLNF aussi !


Partager cet article

Repost 0
Published by L. Desdichado - dans Actualités FMR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter