Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 18:50

juge-FS

Vous connaissez, sans doute, l’imbroglio juridique dans lequel la GLNF se trouve depuis plusieurs mois.

Nous vous en proposons un court rappel historique - à peine commenté et volontairement simplifié.

Celui-ci  va nous aider à comprendre l’actualité, à mieux appréhender le problème et, donc, à mieux en mesurer l’ampleur et… la putréfaction !

Toute cette affaire commence « officiellement » le 05 décembre 2009 où François Stifani suspend 24 Grands Officiers qui critiquaient son action.

6 mars 2010 : Le collectif FMR-Myosotis lance son Appel pour une Réforme de la GLNF


25 mars 2010 : En réponse à l’attitude du Grand-Maître et ses oukases, l’Assemblée Générale de la GLNF refuse de voter les budgets ; le fonctionnement normal de l’Association est bloqué.

 

16 octobre 2010 : François Stifani, de plus en plus critiqué, organise d’une nouvelle  AG pluri-localisée qui est largement contestée sur le fond et la forme. La décision est prise par FMR d’aller en justice.

07 décembre 2010 : Le Tribunal de Grande Instance de Paris décide que la  dernière AG est nulle et ordonne IMMEDIATEMENT un certain nombre de mesures à prendre sous la forme d’Exécution provisoire.

 

François Stifani RESTE EN PLACE  mais comprend vite qu’il se tirerait une balle dans le pied  s'il mettait en œuvre les mesures exigées par le Tribunal, c’est à dire organiser une AG qui révoquerait  le Président de l 'Association et son Conseil d’Administration…
François Stifani  trouve alors  deux astuces juridiques :

09 décembre 2010 : La GLNF, c’est à dire François Stifani, fait APPEL du jugement du 07 décembre 2010 et c’est son droit.

La Cour d 'Appel va statuer sur cet appel le 05 avril 2011.

De plus, pour freiner le processus de l’exécution provisoire, François Stifani demande l'Arrêt de l'Exécution provisoire du jugement du 07 décembre 2010 mais ne l’obtient pas !

21 janvier 2011 : Voyant alors l’impasse, François Stifani et son Conseil d'Administration DEMISSIONNENT, mais ne s'en vont pas ...


24 janvier 2011 : La GLNF n’ayant plus d'organe de direction, à la demande de FMR, le Juge du TGI de Paris désigne pour 6 mois un mandataire - Maître Monique LEGRAND - avec 3 missions essentielles :

1.    Administrer la GLNF d’où l’émergence du problème des cotisations et procéder à un audit financier de la GLNF et de l’ensemble des structures satellites - SCI, Fondations diverses, etc.

2.    Convoquer le Souverain Grand Comité afin de désigner le candidat à la Présidence- Grande-Maitrise avec le problème de la désignation des  membres du SGC et des dérives constatées (nominations « sauvages » de membres par François Stifani)

3.    Convoquer une AG  pour ratifier cette candidature avec le problème de la régularité des votes à main levée (vote électronique et protection par le CNIL de l’identité des votants).


28 janvier 2011 : Un lapin sort du chapeau de François Stifani qui prétend à tort, mais prétend quand même, qu’il a DEUX casquettes :

1.    Président d’une Association de Loi 1901 : Certes, François Stifani a démissionné et Maître Monique LEGRAND gère le quotidien, mais il occupe toujours les bureaux et le terrain national et international.

2.    Grand Maitre de la GLNF : il se considère élu jusqu'en 2012 !
Il serait donc TOUJOURS le Grand Maitre et, fort de ce titre, aurait toujours la haute main sur le SGC qui devait justement l’éliminer ! Admirable ellipse…

5 février 2011 : Le collectif FMR-Myosotis organise les Assises de la Refondation qui réunit plus de 2 000 Frères et décide de passer la vitesse supérieure par l’entremise de son avocat le Bâtonnier Francis TEITGEN.

18 mars 2011 : François Stifani contre-attaque et décide de reporter sine die la réunion du SGC et le tour est joué mes petits amis !  Il a su créer un vide sidéral et juridique qui oblige les deux parties à poursuivre un bras de fer judiciaire et…financier !

Pendant ce temps, la pauvre Maître Legrand se perd  en conjectures, car personne ne l’écoute ... et la GLNF est toujours comme un navire sans capitaine !

 

Conclusion : Rendez-vous le 05 avril 2011 - date de l’audience de la Cour d’Appel de Paris qui se prononcera à nouveau sur les mesures prévues dans le jugement du 07 décembre 2010 qui n’ont pas pu être appliquées jusqu’à ce jour, François Stifani faisant toujours écran ! Il est temps que les masques tombent…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Taille - dans Actualités GLNF
commenter cet article

commentaires

Coën Ben Da'ât 23/03/2011 11:59


Mon Frère Paul de Taille,
Qu'entends-tu par "on obtiendra car les juges comprennent en général correctement les situations - mais il faudra l'appliquer ce qui est autre chose"..???
Quel moyen légal existe pour que des décisions d'un Juge soient appliquées et sans délai ? On a bien vu qu'entre demande et exécution, il pouvait se passer un délai certain...celui que décide FS,
par exemple !


Pif Paf Boum 22/03/2011 22:04


Normalement le 5 avril, il s'agit d'une audience publique.
Peut-être que nous pourrions nous y rendre et montrer à monsieur FS ce dont il retourne lorsque l'on bafoue la justice de la République. Ça serait beau un prétoire avec 2 000 Frères, non ? Et puis,
il se sentirait tout petit, petit, petit, monsieur Stifani...


Sturm und Drang 22/03/2011 18:16


En parlant de Sagesse, je vous conseille d'aller vous ressourcer sur le site Le Compagnon Écossais". Vous verrez que certaines idées "révolutionnaires" de Lutèce sont partagées...Sinon, il y a de
l'ambiance avec le Myosotis Neuilly Bineau. On nous incite à relire les attendus de la partie stifaniesque en vue du 5 avril 2011. C'est vrai que la littérature de FS n'intéresse plus personne
depuis longtemps mais là, il s'agit d'un texte où vous allez vraiment rire et où certains du blog vont se dire qu'il ne sont que des angelots à côté de ce que prétend avoir subi l'exGM. Ce procès,
ça promet!


Metro Boulot Dodo 22/03/2011 12:15


Agir en primitif et prévoir en stratège.
René CHAR


Saperlipopette 22/03/2011 11:09


TARATATA....Prem's. S'il faut monter à Pisan, j'y ai droit, moi aussi. Par contre,je croyais qu'il avait démissionné le GMP de Lutèce ?


Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter