Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 01:20

URGENT !  MANIFESTATION A PISAN Mercredi 04 MAI 2011 à 18h00  URGENT !

 

Dans carrière

La Refondation est une occasion unique pour tous les Frères de la GLNF de revisiter leurs fondamentaux dont certaines valeurs primordiales et intangibles pour lesquelles ils se battent depuis plusieurs mois.

Certaines font encore l’objet de multiples interprétations ce qui a tendance à brouiller les cartes et à obscurcir les enjeux.

La Refondation doit fixer des axes de travail à partir de définitions claires et préciser comment elle compte rendre opérationnelles les notions de :

Tradition et Formation - Liberté  - Communication - Travail - Fraternité et Solidarité

Ces notions imprègnent tellement le corpus de textes, de discours et l’inconscient des Frères qu’il nous semble primordial qu’un débat de fond permette de les préciser de nouveau afin d’éviter l’empirisme qui règne largement dans la formation des Maçons et particulièrement celle des Apprentis.

 Cette contribution au Livre Blanc pour la Refondation de la GLNF, loin d’être exhaustive, vise à « remuer les méninges » et à lancer un débat salutaire pour tous. Dépassionné, mais passionnant !

 

Des axes de travail en vue de l’action...

 

Tradition et Formation

La GLNF devra concilier ce qui semble a priori inconciliable : Tradition et modernité.

Il nous faut tenir compte de l’évolution des Francs-Maçons - hommes libres et de bonnes mœurs, certes - mais également citoyen inséré dans une société où sévissent de nombreuses contraintes de la vie moderne : travail stressant, pressions sociétales diverses, charges familiales,...

L’attrait du profane pour la démarche initiatique repose en partie sur la curiosité envers un corpus Traditionnel, méconnu ou mal connu mais encore attirant.

Il s’appuie également sur le besoin de participer à une transmission, porteuse ou héritière d’une Tradition qui vise à faire des hommes pleinement épanouis et en phase avec les réalités qu’ils ont au fond d’eux-mêmes comme avec celles du monde extérieur ; une Tradition qui s’appuie sur une pratique où prédomine ce qui fait sens pour le « cherchant » ; à savoir la recherche de la vérité, la quête de sagesse, la libération de l’Être, la Fraternité et la pratique de l’humanisme au travers d’actions altruistes.

 

On le voit, la transmission de la Tradition Maçonnique doit se faire dans un cadre structuré et structurant qui impacte fortement le processus de Recrutement (importances des critères, respect d’un processus et d’une chronologie précis).

Elle implique nécessairement des actions de Formation et d’information qui interviennent aux différentes étapes de la vie du Maçon.

 
1- Accueil dans l’ordre maçonnique

Cette étape est essentielle puisqu’elle indique la voie à l’individu et l’engage au même titre que l’obédience dans le processus initiatique.

Si le candidat fait acte de candidature de lui-même, il sera orienté préférentiellement vers une Loge ayant des difficultés pour recruter.

Après un entretien avec le Vénérable Maître de la Loge  désignée pour l’accueillir, le postulant sera confié à un Parrain en charge de l’accompagner dans le processus d’accueil.


2- Processus de parrainage

L’entrée en Maçonnerie se faisant principalement par cooptation, il pourrait être utile de donner au « Parrain» des outils s’inspirant des techniques de recrutement afin que l’entretien ne repose pas sur « l’intuition » ou une approche « au feeling ».

Cette remarque est également valable pour les « enquêteurs » missionnés par le Vénérable Maître, en amont de l’éventuel passage sous le bandeau pour certains rites.

Dès le premier entretien sérieux, le candidat doit savoir qu’il s’engage dans un ordre initiatique où l’assiduité est une condition impérative et connaître le déroulement a minima de sa vie maçonnique.

Par ailleurs, le rôle du Parrain doit être mis en valeur et le Vénérable Maître, au même titre que le Second Surveillant, doit s’assurer de la permanence du soutien (tutorat) de ce dernier auprès du nouvel Apprenti.

 

3- Initiation

A l’issue de la cérémonie d’initiation, seront remis au minimum au nouvel Apprenti, le Rituel, un Livret d’accueil du Franc-Maçon, sorte de Livret allégé présentant les connaissances de base sur l’ordre, l’obédience, les tenues, la vie du maçon, la lexicologie, les us et coutumes...ainsi qu’un recueil des notions fondamentales selon le Rite choisi.

Devant la profusion de documentation qui s’offre à lui, l’Apprenti doit être impérativement guidé et conseillé par le Second Surveillant.

 

Formation et parcours maçonnique

La formation structurée et structurante doit être formalisée dans le cadre d’un véritable processus formatif et sa réalisation placée sous la responsabilité des Loges.

Il est indispensable d’aboutir à une transparence dans la progression individuelle pour l’atteinte des degrés.

Le travail et l’effort devant être « objectivés », pourquoi ne pas s’inspirer des démarches et outils de la Formation continue moderne et proposer une progression validée par des QCM ou d’autres outils d’évaluation ?

Une amélioration des pratiques doit être acquise par la participation à des ateliers par degrés - à l’instar des « Loges d’instruction » déjà existantes.

 

Le parcours maçonnique

La progression par degrés doit être revue en ce sens qu’une durée minimum dans le grade (pourquoi pas 3, 5 et 7 ans !) doit être respectée tout en tenant compte du travail, de la formation maçonnique et de l’engagement du Franc-Maçon.

Toute proposition de progression d’un grade à l’autre doit être justifiée, votée et validée par la Loge afin d’éviter les nominations à la tête du client, « au feeling » ou en remerciement de services rendus !

Par ailleurs, il pourrait être envisageable de formaliser les critères d’élection au poste de Vénérable Maître.

Il apparaît que le respect des critères de progression clairs et objectifs (par exemple, l’assiduité, l’expression de la fraternité au sein de la Loge, le paiement des cotisations, la qualité du travail,...) ainsi que la transparence de la démarche sont susceptibles de crédibiliser d’éventuelles candidatures à des responsabilités dans les Loges ou au niveau national, éventuellement.

De plus, et pour faciliter le travail du Vénérable Maître et des Surveillants, une formation à l’animation et à la gestion de groupe pourrait être organisée à leur intention.

 

Liberté

Le rajeunissement de l’Obédience et le contexte de l’histoire récente de la GLNF risquent de susciter la prise en compte de nouvelles exigences exprimées par les nouvelles générations de Francs-Maçons.

Aujourd’hui, les Francs-Maçons acceptent de moins en moins de ne pas pouvoir échanger et visiter les Loges d’autres Rites, ou d’autres obédiences sous le prétexte qu’elles ne sont pas « régulières ». Ce dogme historique n’est plus viable, d’autant plus qu’il faisait largement l’objet de transgressions.

La Maçonnerie française serait bien inspirée d’être avant-gardiste en ouvrant le dialogue inter-obédientiel, premier pas vers la Maçonnerie universelle, si elle ne veut pas se fossiliser rapidement. 

Rappelons que, pour un Franc-Maçon, l’ouverture à l’autre est ni un interdit encore moins un droit mais un Devoir sacré.

Ne demande-t-on pas aux Compagnons de « visiter » et de s’enrichir à l’extérieur de sa Loge Mère ?

Toute attitude de renfermement est la marque d’une sclérose délétère de l’initié et va à l’encontre de la notion de Tolérance inscrite au fronton de la Maçonnerie de Tradition.  

 

L’impossible mixité ?

Cette Liberté doit pouvoir s’exprimer dans la possibilité pour les Frères de visiter les Sœurs et réciproquement car que craignons-nous de cette mixité présentée encore de nos jours comme une « œuvre du Diable » !

Nous parlons de possibilité et non d’obligation, car des Frères doivent pouvoir travailler selon leurs connivences spirituelles sans être taxé de sexisme, et d’autres vouloir marquer une rupture avec la mixité sans être taxé de machisme.

Par ailleurs, la mixité peut être d’un intérêt considérable ; le mélange des points de vue des deux sexes s’avérant d’une richesse insoupçonnée, lorsque certains sujets sociaux sont abordés, par exemple. 

 

Liberté de parole

Ce point considéré comme tabou est au cœur du problème de la nécessaire promotion de la Franc-Maçonnerie auprès du grand-Public. Si nous souhaitons diffuser la pensée maçonnique et rendre notre Fraternité agissante, il nous faut à un moment ou un autre nous dévoiler, dans le respect de la Tradition, sans que cela pose de problème au niveau de l’Obédience. Par ailleurs, n’oublions pas que liberté d’opinion et liberté d’expression sont les piliers de la société civile et le Franc-Maçon est aussi un citoyen !

 

Communication

Une véritable réflexion sur la Communication doit être menée pour éviter les errances de la gouvernance passée, tant dans sa communication externe que vers les Frères.

Tous les Frères admettent que l’Obédience doit rester discrète et évite d’étaler sur la place publique les travaux des Loges ou de ses membres, sans parler du respect du secret d’appartenance auquel à droit tout Franc-Maçon.

 

D’autre part, la crise récente de la GLNF a mis en évidence le rôle très important de la communication dans le développement du combat contre les dérives de l’oligarchie en place et la structuration de l’opposition, mais elle a également permis de faire émerger un besoin d’échange entre Frères.

Cette nouvelle communication de la GLNF repose sur la généralisation de l’utilisation d’internet

La reconfiguration du site portail de l’obédience comprend une partie publique et une privée, réservée aux adhérents permettant à tous les Frères de connaître les noms des membres, les dates des tenues et leur contenu ainsi que les activités des Loges.

Les Loges peuvent disposer de leur propre site diffusant leurs activités, leurs travaux et animer un blog interne et inter-Loges.

Ces dispositifs sont des moyens puissants pour dynamiser la Loge et l’Obédience, favoriser les échanges et les visites, créer une réelle émulation entre les Frères dans leur démarche initiatique.

   

L’administration et les outils informatiques

L’allègement du dispositif administratif par l’utilisation d’internet est une condition sine qua non pour réussir la refondation de l’obédience.

Les procédures d’enregistrement, les convocations, les documents administratifs pourront être « dématérialisés » ce qui allègera la charge de travail de l’administration.

Il pourra être créé un registre virtuel permettant de répertorier les besoins des Loges et d’ouvrir un espace de dialogue et d’animation interne.

 

Travail

La Franc-Maçonnerie est souvent appréhendée par le candidat comme un lieu où il pourra se ressourcer face à un mode de vie et une société dont la finalité lui pose problème au mitan de sa vie.

Il semble primordial de lui présenter un véritable programme de travail dans le cadre de son parcours maçonnique et d’insister sur la nécessité d’un travail régulier, d’un engagement réel fait de patience, d’humilité et... d’assiduité !

Il faut également rappeler toute l’importance du travail à l’agape, véritable complément de la Tenue.

La progression implique une nécessaire réflexion sur sa pratique du rituel et sur soi-même qui doit être objectivé dans le cadre de travaux précis, argumenté et reposant sur une réflexion personnelle.

Les réunions de formation aux trois degrés doivent être régulières car l’on constate que le nombre décline avec le passage de degrés ; les Apprentis suivant, en moyenne, 6 à 8 réunions par an là où les Maîtres organisent 1 réunion annuelle au mieux !

Cette insuffisance de formation est préjudiciable à la progression du Franc-Maçon car on ne progresse bien qu’avec les autres.

 

Il faut également constater que les Franc-Maçons travaillent de façon privilégiée sur eux-mêmes en ignorant de façon généralisée les apports des sciences humaines, et notamment ceux de la psychologie et de la sociologie.

Ce paradoxe explique en partie le nombre d’échecs et le départ de Frères vers d’autres horizons, dont les nouvelles spiritualités.

Il faut affirmer clairement que la Franc-Maçonnerie symbolique est à même d’apporter aux Francs-Maçons : libération, estime de soi, spiritualité et épanouissement intérieur.

Encore faudrait-il leur présenter de façon précise les outils - « l’offre » en quelque sorte - ainsi que les actions à mettre en œuvre dans le cadre de la démarche maçonnique.

Cette offre s’appuie sur l’introspection, l’application stricte et rigoureuse du rituel et le travail sur les symboles et doit permettre au Franc-Maçon de vivre en harmonie avec lui-même et avec les autres.

 

Fraternité et Solidarité

Le tissu obédientiel fortement structuré de la GLNF a non seulement été détourné de ses fins mais également laminé par la mise en place de véritables potentats provinciaux.

Il est primordial de revitaliser très rapidement la Fraternité au sein de l’Obédience, et ceci peut se faire dans le cadre du projet de Refondation de la GLNF.

On le constate, cette Fraternité a été mise à mal par la structure hiérarchique dévoyée mise en place par et pour quelques-uns, par une perversion des valeurs de travail et de mérite, par une inversion des notions de respectabilité et d’humilité, et une valorisation de l’apparence au détriment de l’authenticité !

Les solutions doivent prendre le parfait contre-pied de ce qui s’est pratiqué jusqu’à ce jour... !

Nos Constitutions, les rituels, les multiples publications maçonniques prêchent tous les vertus de Fraternité et de Solidarité. Mais qu’en est-il réellement ?

Nous avons, au niveau de l’Obédience, délaissé le terrain de l’entraide directe au profit d’une solidarité clinquante et à l’efficacité discutable, surtout lorsque l’on prend en référence les Organisations de Solidarités Nationales et Internationales qui œuvrent sur le même terrain.

Il est temps de recentrer nos moyens sur l’entraide directe des Frères par une offre ciblée, mesurée et contrôlée.

Il est temps également que les Maçons agissent dans la société en conformité avec leurs idéaux par un comportement exemplaire.

 

En conclusion à cet ensemble de propositions de réflexion et d’action, nous souhaitons réaffirmer que l’immensité du chantier ne doit pas freiner notre ardeur à repolir les pierres une par une.

Certes, il faut reformuler, retravailler, sensibiliser et débattre de Frère à Frère, mais nous sommes confiants dans les possibilités immenses que nous offre la Fraternité qui nous rassemble dans nos divergences et notre diversité.

 

Tout au long du processus de Refondation de la GLNF, il nous faudra surtout garder à l’esprit la citation de notre Frère Condorcet : « Conservons par la sagesse ce que nous avons acquis par l’enthousiasme ».

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Hiram le Rouge - dans Contributions Refondation
commenter cet article

commentaires

HYERLE 04/05/2011 19:27


Bonjour mes T.C.F.
Très attentif sur les myosotys, et prochainement en rupture avec la GLNF, je tiens à faire connaître mon approbation et mon plaisir dans la lecture de vos propositions. Après onze ans de pratique
maçonnique fidèle et intense, c'est un frais et beau ressourcement. Mon départ n'entamme en rien mon désir de servir et transmettre. Formateur depuis trente ans, j'ai soumis en Province vallée du
Rhône un programme de formation et un film titrés ''devenir artisan de fraternité'' Si vous le souhaitez, je les tiens à votre disposition, sans aucun enjeu personnel. vous pouvez consulter
planches et éléments sur le site national.
christian.hyerle@club-internet.fr, mle 58655 loge ''fleur de lumière'' nr 1110. En fraternité.


myosotislutece 04/05/2011 21:46



Mon Très Cher Frère,


Ton départ, s'il est effectif, est regrettable car nous sommes convaincus que la fin de ce combat mené depuis plusieus mois par FMR et le collectif Myosotis ainsi que par de nombreux Frères, dans
le silence des Loges, est proche.


La GLNF nouvelle version a besoin de Frères sincères, actifs, motivés et riches d'une fraternité non entachée par la course aux honneurs.


Elle a également besoin de compétences dont tu as su saisir toute l'importance à la lecture du Livre Blanc pour la Refondation, des travaux de notre Frère Hiram le Rouge et des commentaires des
Blogs Myosotis.


S'il est encore temps, reste pour voir enfin l'apothéose d'un combat qui ne doit avoir qu'un vainqueur : la Franc-Maçonnerie Régulière.


N'hésite pas à nous donner le lien pour nous permettre d'étudier comment nous pourrions contribuer à valoriser ton travail en écrivant à partir du formulaire "contact" sur le Blog MyosotisLutece.
Nous nous engageons à te contacter par retour.


Très fraternellement.



TONTON BERETTA de LA BUTTE 04/05/2011 16:07


Mes TT.CC.FF Lutéciens ,
Si les informations sont confirmées, en matière de futur Grand Maitre Provincial (roi des affidés) , Grand Rampant de première bourre , vous avez touché le gros lot ! Un tiercé dans l’ordre sans
prendre de billet. Nous serons à Pisan dans deux heures.
Tribiz à tous


Jagace laMuse 04/05/2011 12:35


Mes FF,
Afin de tenir compte de l'absence d'humour de l'exGM et du futur DM, ne serait-il pas judicieux de venir avec un nez rouge et un chapeau pointu pour qu'il nous reconnaissent comme tels ?
Ah, j'oubliais pour les acclamations : n'oublions pas les Mirlitons !
Certains FF pourraient également amener leur cornemuse...ça sonne bien et pour le Rite Ecossais, c'est parfait ! (juste, ce n'est aps garanti...ça dépend depuis combien de temps les FF se sont
entraînés !)
Franche rigolade assurée.
A tout à l'heure.


6non non 03/05/2011 23:28


Mes FF,
Demain, juste pour le plaisir, je viens compter les Tabliers bleus...mais attendez-moi un peu avant l'entartage de l'ex car j'ai une réunion jusqu'à 18h !
Allez vous coucher car il faut être en forme pour demain...


Jean Bart le Corsaire 03/05/2011 23:14


A l'Abordage !!!!!!!
Hardi Moussaillons ! Cette fois c'est la bonne. Virez de bord et tout le monde sur le pont, sabre d'abordage et tout le toutim... Il y a gros grain demain soir et la Nef Pisan va trembler sous les
coups de canons des bordées provinciales.
On va adapter la fameuse réplique de Robert Duvall dans Apocalypse Now :
"J'aime l'odeur du napalm au petit-matin"
Ca va chauffer...Hardi Moussaillons !


myosotislutece 03/05/2011 23:16



Mes Frères,


N'oubliez pas que nous devons avant tout rester dans la légalité et selon les mots de Claude SEILER  nous devons "garder le plus grand calme et la sérénité propre à notre culture maçonnique"


Fraternellement.



Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter