Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 12:00


delacroix liberte

Le 17 juin 1789 considérant qu'ils représentent la grande majorité du pays, les Députés du Tiers Etat se proclament « Assemblée Nationale ». 

Le 20 juin, réunis dans la Salle de Jeu de Paume, ils jurent de ne pas, se séparer avant d'avoir donné à la France une Constitution.

Le Roi s'oppose cependant aux Députés et la Révolte gronde à Paris. Le 14 juillet, le peuple prend d'assaut la Bastille. La révolte est devenue révolution.

La Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen est proclamée le 26 août 1789.

 

Avec le recul que peuvent donner bientôt 20 mois de lutte contre le pseudo pouvoir en place, force est de constater que les résultats attendus par la grande majorité des Frères de la GLNF - à savoir le départ de François Stif. et de son équipe et le retour « au calme » au sein de l'obédience - ne sont pas au rendez-vous. 

Les interprétations que l'on peut donner de cet état de fait sont diverses et variées mais il apparait clairement que ni le terrain juridique ni les formes de contestation utilisées jusqu'à ce jour n'ont donné les résultats escomptés. 

La Justice, n'en déplaise à certains, suit son rythme en toute indépendance et ne peut pas prendre en considération la notion d'urgence en la matière. La mise sous tutelle juridique de la GLNF a déplacée le combat interne du champ maçonnique privé vers celui de la sphère publique. Elle a sans doute amoindrie les capacités de lutte de l'opposition en restreignant ses actions à l'unique voie légale. 

 

Les partisans de la voie « légaliste » sont nombreux mais poursuivent des objectifs souvent cachés et tellement hétérogènes et contradictoires qu'il apparait de prime abord impossible de rapprocher ces acteurs.

 Au premier plan, l'association FMR fondée à partir d'un micro-noyau de contestataires a progressivement représentée l'axe historique de la contestation et revendique aujourd'hui l'orthodoxie et l'orthopraxie de la lutte pour de très nombreux Frères « traditionalistes ». Ainsi, FMR représenterait une ligne de contestation classique, ouverte et républicaine qui s'appuie sur les textes, les règlements, les hiérarchies et respecte les « canons » d'une opposition de bon aloi, utopiste et parfois naïve, fraternelle et consensuelle.

L'association pêche pourtant par un manque de clarté et de lisibilité de ses actions qui amoindrit son impact et freine l'adhésion massive des Frères. La politique de ses dirigeants historiques est fortement critiquée aujourd'hui suite à la succession d'échecs relatifs essuyés dans la lutte juridique contre François Stif.. Par ailleurs, les contraintes stratégiques qu'ils se sont implicitement imposés (directives élaborées dans le secret d'un petit cénacle, décision souvent prise dans l'urgence, respect de la voie « légale ») amènent des interprétations négatives allant à l'encontre de leurs intérêts.

Ainsi, FMR véhicule auprès de certains Frères adhérents une image de paranoïa, d'amateurisme, d'imprécisions voire de laxisme ou de collusion implicite avec le « pouvoir » résiduel de l’Ex et de ses Officiers Provinciaux...Sans compter les critiques à l’encontre de Claude Seil. et de Dominique Mor. taxés de visée hégémonique en vue d’une conquête du pouvoir et de la Grande Maîtrise !

 Au second plan, les anciens « dignitaires » caractérisés par leur appartenance par voie de nomination à l'ancienne gouvernance des 3 anciens Grands Maitres (Claude Charbon., Jean-Charles Foel. et François Stif.) visent à récupérer un mouvement dont ils ont été les témoins quels que peu dépassés dans un premier temps. L'attentisme volontaire de ces « Officiers » Nationaux et Provinciaux les a durablement décrédibilisé aux yeux des Frères mais également jeté le doute sur l'utilité de leur fonction.

L'image de Super-Préfet qu'ils portent jusqu'à la caricature et certains de leurs actes et comportements dignes des pages les plus sombres de notre histoire a particulièrement révélé le poids et la nocivité voire l'inutilité des échelons administratifs. Les nominations de ces serviteurs, par trop zélés, du pouvoir en place suscitent un sentiment compréhensible de rejet des « Tabliers bleus » dont les répercussions vont jusqu'à envisager la suppression de ces fonctions et de leurs prérogatives.

Certes, certains Officiers Provinciaux n'ont pas, loin s'en faut, soutenu l'Ex Grand Maitre dans ses délires et ont joué leur rôle avec un réel esprit fraternel mais ils se voient reprocher aujourd'hui d'avoir implicitement participé même de façon passive à la dérive de la GLNF!

 Au troisième plan, le collectif Myosotis représente un bloc hétérogène de contestataires dont la répartition suit le schéma des Provinces de la GLNF.

Tout en étant tenus de respecter une charte commune, la trentaine de blogs Myosotis développe un discours souvent original, parfois répétitif ou contradictoire excepté sur un seul sujet : l'éviction de François Stif. de Pisan !

Ils ont à leur actif plusieurs succès, notamment dans la mobilisation rapide des Frères contestataires lors des grands rendez-vous (Assemblées Générales délocalisées, AGO de l'OAF, boycott des Grandes Tenues Provinciales,...), qui en ont fait une arme importante dans la lutte contre l'ancienne Gouvernance. Cette forte capacité à rassembler commence à s'affaiblir de part la durée exceptionnellement longue du combat mené mais également du fait des divergences de points de vue de quelques Myosotis sur l'après-Stif. et le soutien direct de certains candidats déclarés par certains blogs.

Toutefois, la pertinence de leurs actions n’est pas remise en cause sauf de façon anecdotique par quelques Frères activistes sévissant sur certains blogs.

Les Myosotis constituent également une tribune pour les débats d’idées dont la concrétisation est le Livre blanc pour la Refondation de la GLNF présenté par FMR.

 

Face à ces forces d’opposition, l’Ex Grand Maître joue sur les différents tableaux de la légalité, divise les forces provinciales en créant des Provinces à sa main, tente de faire régner la terreur sur les Loges par l’intermédiaire de ses affidés à colifichets et Tabliers bleus, stigmatise, provoque, argumente faussement mais occupe le terrain médiatique et arrive à diviser les forces d’opposition qui pensent et débattent de l’après-Stif. alors que l’Ex Grand Maître détient encore toutes les clés, dont celles de Pisan !

 

Nous sommes convaincus que nous nous trompons sur le sens que nous donnons au combat depuis le début de la manifestation de notre opposition à François Stif.

Nous nous trompons également sur les moyens à utiliser pour vaincre l'Hydre de l'Ex (que l'on peut écrire l'Hydre de Lex, compte tenu de sa capacité à jouer et à se jouer de la Loi !).

 Le combat, car s'en est un, tout au moins dans l'esprit de l'Ex Grand Maitre, n'a rien de Maçonnique.

Que François Stif. foule allègrement au pied la Règle en 12 points, se balance des Landmarks comme de sa dernière chemise, qu'il bafoue les valeurs de Fraternité, de solidarité, de probité et d'humilité ne le gêne aucunement ; il n'est pas venu à la GLNF pour ça ! Rien dans son comportement, ses actes et postures, ses paroles n'est « maçonnique »...

Aussi, en voulant le combattre sur ce terrain nous faisons son jeu, car les cartes ont été faussées depuis l'arrivée du Triumvirat (Claude Charbon., Jean-Charles Foel. et François Stif.) à la tête de l'obédience. Le pouvoir « maçonnique »  est entre ses mains et ne peut que le rester du fait des manipulations progressives des textes qui régissent notre association.

La voie à toutes les outrances est grande ouverte pour lui et il en use et en abuse en toute impunité.

Il a su, par ailleurs, faire le « ménage » autour de lui en éliminant progressivement et brutalement des témoins gênants quant a ses méthodes de conquête et de maintien de son pouvoir. Partant du principe que le don rend redevable, il s'est empressé de distribuer habilement honneurs et prébendes afin de s'entourer de serviteurs zélés tout heureux d'avoir été investi d'une mission purificatrice dans la lutte contre les « miasmes ». Celle-ci n'est finalement qu'un prétexte pour mobiliser ses propres troupes, les empêcher de penser et voir la réalité autrement que par le prisme déformant fourni par le Guide autoproclamé et surtout pour gagner un temps précieux pour anéantir toutes les forces de l'opposition.

 

 En choisissant la voie « légaliste », l'opposition s'impose non seulement des contraintes propres au fonctionnement de la Justice (durée et complexité des procédures, coûts des avocats, délais entre deux jugements,...) mais s'interdit toute possibilité de radicaliser son mouvement. FMR supporte ainsi tout le poids que représentent la mise en œuvre et le suivi des actions en justice.

 

Aussi, et compte tenu de ce blocage institutionnalisé et instrumentalisé, ne devrions-nous pas retrouver l'esprit, la flamme et les convictions de 1789 ?

Ne devrions-nous pas utiliser la voie « révolutionnaire » !

 

En quoi consiste-t-elle ? Certes, nous n’allons pas défiler avec des piques et prendre d’assaut le bunker de Pisan ni celui de Juan-les-Pins (haut-lieu consulaire Djiboutien s’il en faut !) et réclamer la tête de l’«Usurpateur» et de ses mercenaires.

Non, il nous faut manifester au grand-jour notre opposition, en reprenant les rênes du pouvoir, par exemple par l’occupation ferme et définitive des locaux de notre obédience, en impliquant l’ensemble des Frères dans une démarche de rejet des « profanes » qui ont souillé le Temple.

On nous objectera que cette attitude n’est pas maçonnique. Nous affirmons que le combat que nous devons mener est profane et non maçonnique.

Ces « faux-maçons » qui foulent depuis plusieurs mois sous nos yeux les valeurs qui nous rassemblent (pour combien de temps encore ?), qui nous font mettre au ban de la Maçonnerie internationale, qui profitent de notre Fraternité et ridiculisent la Justice tant profane que maçonnique doivent être exclus de la GLNF.

De nombreux Frères prônent, et depuis longtemps - les commentaires de certains blogs le prouvent - une initiative « musclée », une implication générale de la Presse, des manifestations publiques et de masse...ne serait-ce pas le moment de pousser la réflexion sur la mise en œuvre concrète de ces actions ?

Nous sommes sûrs que des Loges entières répondront présentes. Tout est affaire de mobilisation et d’organisation mais cela ne constitue pas un obstacle majeur pour une Révolution !

Nous pourrions même faire appel, si besoin, aux Frères des autres obédiences voire aux Frères des obédiences étrangères pour sauver ce qu’il reste à sauver de notre obédience. Nous serions étonnés de voir combien de Frères seraient prêts au niveau national et international à nous aider à évincer François Stif. de la GLNF, si nous les interpellions.

Car, n’oublions pas notre objectif principal : le départ de François Stif. !

 Seul, cet acte fort, conclusion d’un épisode malheureux pour la Franc-Maçonnerie Française et Internationale, peut nous permettre de retrouver notre fierté d'être Franc-Maçon, la sérénité de nos travaux et la quiétude de la Fraternité qui nous animait...avant !


Partager cet article

Repost 0
Published by Sturm und Drang - dans Paroles de FF
commenter cet article

commentaires

joaben 12/07/2011 10:22


L' "éradiction" est en effet une tactique de tout pouvoir totalitaire, ce qui est le cas des blogs Myosostis du "noyau FMR".
Les idées qui derangent y sont eradiquées par bannissement définitif de ceux qui les émettent.

Tout pouvoir totalitaire se contente d'affirmer. Comme je ne suis pas dans cette logique et n'ai pas de pouvoir sur ce blog, je me dois d'argumenter :

Concernant Me Legrand, il faut en effet éviter de lui prêter des intentions des préférences...
-> C'est ce qu'a fait FMR en prêtant des intentionsà Me Legrand de présider le CND, de déposer un dossier au parquet contre Stifani, etc..
-> Les faits : Me Legrand chargée d'exécuter la décision du 24 janvier(désignation d'un GM), ne le fait pas. En juillet, toujours pas d'AG.
-> Me Legrand fournit locaux, avocats GLNF à Stifani.
-> Me Legrand utilise Stifani comme porte-parole et le qualifie du titre de Grand-Maitre, en opposition avec tous les corps maçonniques.

A chacun de conclure sur CES FAITS.

Concernant la justice ...

Notre commentateur serait plus avisé quels sont donc les problemes judiciares qu'il veut résoudre .. plutôt que vouloir éradiquer les autres commentateurs..

Donc Calude Vougeot, a part tes volontés d' "eradiquer", de traiter de désinvoltes ceux qui font l'effort d'argumenter, peux tu expliquer ?

Mlutece, oui certains d'entre nous ont argumenté comem ils le pouvaient pour defendre les multiples "seule solution" FMR successives.

Plus généralement, il est tout de même étonnant qu'FMR s'aligne finalement sur la position de son opposant.

Car nous avons pour prendre une position ferme : la décision de justice du 24 janvier, la majorité ecrasante des FF, les positions de tous les corps constitués.
Pourquoi FMR veut encore "confirmation" de ce qu'il a déjà remporté brillement ?

Dans la vie normale on prend une position qui peut contrarier peut être notre opposant et ensuite, si le dit opposant saisit la justice, on se defend. Curieusement FMR est le dernier groupe à avoir
un doute, un besoin d'une autre décision(incertaine) sur Stifani-GM.

N'est-ce pas cette position etrange qui est la source veritable de nos tracas ?


Pic et Pique 12/07/2011 09:43


Je pense que nous avons perdu beaucoup de temps.
Cela fait des mois que nous attendons une décision de Justice qui ne vient pas. Soit, elle ne viendra pas parce qu'il y a quelque chose de sérieux qui bloque(certains FF parlent de choses cachées)
soit ce n'est que du vent et de la poudre aux yeux jetés par l'ex Gourou.
En attendant, nous dépensons beaucoup d'argent en procédures et les FF de base n'ont rien demandé ! Si, pardon : uniquement le départ de François Stifani de la GLNF !
Dommage que nous soyons en vacances les uns les autres... sinon, cela valait le coup de mettre les points sur les I à toute cette bande de profanes...le 14 juillet !
Tribiz


Maxime V. 12/07/2011 07:13


Ca sent la poudre....
Mais est-ce un pétard mouillé ou de la dynamite placée sous le siège du Grand Manitou auto-éclairé et Guide autodéclaré des Gourous Manipulés Pétaradants ?
Seuls tous les Frères unis pourront le dire...


Claude Vougeot 11/07/2011 23:12


Il est bon que dans un blog chacun s exprime , avec des idées nouvelles et fraternelles .
Mais que dire d'opinions répétées à satiété pour tenter de les rendre crédibles . , puériles et fausses , non fondées , non vérifiées , non conformes à la pratique que mon F modérateur tu ne
devrais plus laisser passer , pour la bonne tenue de ta tribune et pour éviter de lasser les lecteurs :
1ére idée à chasser de notre tête : Mme Legrand roule " pour X " ou " contre Y " .

Les officiers ministériels sont rompus à ces fausses sympathies et ces vraies rancunes , ils n ont personne à ménager ou à égratigner .
La Justice n est pas la Politique .

2 ème idée à éradiquer : il n y a pas de problèmes de nature juridique dans les décisions relatives à la GLNF .

Là encore feindre de croire ça et l affirmer en boucle est une élucubration simpliste qui témoigne d' une désinvolture coupable envers les F qui, eux , font l effort de s
informer sérieusement .


myosotislutece 11/07/2011 23:31



Merci, mon Frère.


Tu fais comme écho au dernier commentaire de notre Frère Edmond Dantesque qui s'inquiète de voir le blog soumis à des assauts de porteurs de contre-vérités.


Je ne pense pas à mal de ces Frères qui sont, à mon avis, seulement mal informés ou qui n'ont qu'une vision partielle et incomplète des décisions de Justice et du déroulement des procès.


Je renvois tous les Frères qui pourraient en douter aux excellents articles de notre Frère Pierre de Taille :


http://myosotislutece.over-blog.com/article-arcanes-majeures-75669441.html


http://myosotislutece.over-blog.com/article-perseverare-diabolicum-77232163.html


http://myosotislutece.over-blog.com/article-persevere-diabolicum-mais-vraiment-diabolicum-77528397.html


http://myosotislutece.over-blog.com/article-una-via-electa-78243111.html



Edmond Dantesque 11/07/2011 22:32


L ' élan révolutionnaire franc maçonnique monte en pression au fur et à mesure que le Souverain (Grand Comité ? ) est de plus en plus discrédité . Il va falloir enfoncer les portes pour chasser les
profiteurs qui s accrochent , les encercler encore et encore , leur faire rendre gorge et il y faudra du courage, de l audace et un brin d' inconscience .

Par ailleurs ce blog chaleureux et fraternel est terni par des contre- vérités juridiques


myosotislutece 11/07/2011 23:24



Mon Frère,


Nous tentons de donner des informations objectives et notamment au point de vue juridique. Lorsque tu fais mention de contre-vérités juridiques, je ne sais pas si tu fais allusion aux articles ou
aux commentateurs qui sont, pour certains il est vrai, sont tendancieux et pas forcément bien informés des arcanes et subtilités juridiques.


Pourrais-tu nous rassurer sur ce point ?



Présentation

  • : Le blog de myosotislutece
  • Le blog de myosotislutece
  • : Le Blog de Lutèce Tribune libre de Frères de la Province de Lutèce de l'ex-GLNF pour défendre et rétablir les valeurs de la vraie Franc-Maçonnerie.
  • Contact

Recherche

Newsletter